Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Embouteillage de fret sur les quais



La présence simultanée de deux cargos chargés de conteneurs frigorifiques a montré la limite des branchements électriques prévus à quai en zone sous douane, mardi et hier.
La présence simultanée de deux cargos chargés de conteneurs frigorifiques a montré la limite des branchements électriques prévus à quai en zone sous douane, mardi et hier.
Tahiti, le 3 décembre 2020 - Un problème de disponibilité des branchements électriques à quai a contraint, mardi et hier, les sociétés d’acconage SA Cowan et Cotada à jongler avec une quinzaine de conteneurs frigorifiques de 40 pieds pour garantir la fraicheur de leur contenu.
 
"C’est un problème qui se présente régulièrement. Nous l’avons déjà rencontré en décembre de l’année dernière", se rappelle Jérôme Louis, patron de la société d’acconage Cotada et de la compagnie affiliée de transport maritime, Sotama. "A chaque fois, c’est dû à un pic d’activité." Mardi soir, ce subit emballement de l’activité portuaire a pris la forme de deux gros cargos chargés de conteneurs frigorifiques 40 pieds et rendus à destination le même jour. Si, de ces deux navires, le Seatrade Red est arrivé dans les temps, retardé d’une semaine à Auckland le Cap Capricorn s’est exceptionnellement trouvé à quai en même temps pour débarquer son chargement de denrées. Des produits frais destinés à remplir les rayons des magasins pour les fêtes de fin d’année. 
 
Problème : Une fois débarqués, ces conteneurs doivent demeurer électrifiés pour rester frigorifiques. Les opérations d’acconage doivent donc inclure un branchement à terre en attendant leur enlèvement pour livraison. Et c’est là que les choses se sont compliquées, mardi soir, face au manque de prises électriques en zone sous douane.
 
D’autant que lorsque deux navires doivent être déchargés simultanément, la rangée de branchements la plus proche du quai n’est pas mise en service afin de laisser suffisamment de place aux engins pour les opérations d’acconage. 
 
"Opérations de sauvegarde"
 
A la manœuvre mardi soir, la société Cowan & fils pour le déchargement du Seatrade Red et la Cotada pour le Cap Capricorn. Les deux acconiers sont assez vite arrivés à cours d’emplacements pour décharger leurs 40 pieds frigorifiques, faute de branchements électriques valides. Et, au risque de mettre en péril leur précieux chargement, une quinzaine de conteneurs a dû être rembarquée pour passer la nuit en sécurité à bord des cargos. 
 
Hier matin, les conteneurs ont été déchargés au gré de la libération des emplacements à quai, à mesure des enlèvements pour livraison. Manœuvres de déchargement et de rechargement, pour un jeu de chaises musicales à quai qui a passablement agacé les sociétés d’acconage impliquées. "Il y a 160 prises électriques disponibles sur le quai, mais un certain nombre est en panne", déplore Quito Braun Ortega, le P-dg de l’entreprise d’acconage Cowan & fils. "On a dû faire une opération de sauvegarde dans la soirée." La SA Cowan a ainsi ramené à bord du Seatrade Red 10 conteneurs frigos, tout en surveillant l’horloge pour achever le tout avant 20 heures.
 
De son côté, confronté à la même problématique pour 4 conteneurs du Cap Capricorn, Jérôme Louis a adressé un e-mail de doléances dès hier matin au directeur du port pour déplorer cette carence préjudiciable en prises électriques sur les quais. 
 
Mais pour Jean-Paul Le Caill, "le terminal de commerce a un certain nombre de prises et il est connu de tous. Si les agents maritimes font venir plus de conteneurs que d’emplacements, ça pose problème. Et je suis étonné que certains puissent être surpris de cette situation. Aujourd’hui, il y a 160 sorties électriques pour le branchement de conteneurs, sur le port. Tout le monde le sait. On ne peut pas en ajouter 160 de plus, comme ça d’un claquement de doigts. Tout comme on ne peut pas agrandir le terminal de commerce du jour au lendemain. Ce sont des investissements importants." Quant à l’existence de prises électriques hors service : "Il peut arriver qu’elles soient cassées par les engins lors d’opérations de débarquement. On fait une maintenance quotidienne", assure-t-il. Le directeur du port estime cependant que les travaux d’élargissement de 2 mètres du quai des acconiers prévus en 2021 remédieront en partie à cette problématique de branchements électriques, lors des pics d’activité. Pour le reste, il note que c’est une situation exceptionnelle liée à l’arrivée des fêtes. Pour lui la responsabilité du port n’est pas en cause.
 

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 3 Décembre 2020 à 06:40 | Lu 2258 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Janvier 2021 - 16:31 Importations, ça bouchonne

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus