Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Elle ne respecte pas les obligations du bracelet électronique et retourne en prison



PAPEETE, le 21 juillet 2015. Par accès de jalousie, une femme de 41 ans a quitté son domicile en dehors des heures autorisées par sa surveillance électronique et agresse une rivale. Elle a donc retrouvé sa cellule de Nuutania.

En octobre 2013, cette quadragénaire avait été reconnue coupable dans une affaire de trafic d'ice entre Los Angeles et Papeete avec son conjoint, l'un des principaux protagonistes de la Vahine et Tane connexion. Condamnée à plusieurs années de prison, elle avait néanmoins obtenue en novembre 2014 d'être placée sous surveillance par bracelet électronique. La fin de sa peine de prison est proche puisqu'elle est libérable en août 2015. Mais par jalousie, elle sort du cadre de ses obligations et commet, en juin dernier, une agression. Elle est donc retournée immédiatement à Nuutania et a été condamnée lundi par le tribunal correctionnel à un mois supplémentaire d'incarcération.

Au cœur de cette affaire, une jalousie maladive dans un couple dont les relations s'expriment régulièrement à couteau tiré depuis une quinzaine d'années. Celle qui estime s'être sacrifiée pour assurer des revenus à sa famille depuis sa sortie de prison, acceptant même des relations sexuelles tarifées, supporte mal l'attitude de son conjoint. Placé en semi-liberté depuis quelques mois, il estime pouvoir lui aussi "prendre du bon temps" comme l'explique la quadragénaire à la barre. Il prévoit donc un soir de juin de sortir dîner avec une amie.

Sa concubine n'écoutant que sa colère l'apprend et le poursuit jusqu'à la terrasse d'un bar en ville. Elle vient de révoquer irrémédiablement le placement sous bracelet électronique. Le retour en prison est inéluctable mais la jalousie la pousse plus loin encore. Elle agresse sa rivale, lui donne un coup de poing. Pire, elle se précipite à la police pour dénoncer des violences conjugales de la part de son conjoint, espérant que de la sorte, il sera contraint lui aussi de regagner Nuutania.

A ce jeu de poker menteur, elle vient de tout perdre. "J'ai eu la monnaie de ma pièce" admet-elle devant le tribunal, reconnaissant également qu'elle aime toujours son conjoint. Elle retourne donc en prison où elle devra purger sa peine d'incarcération jusqu'au bout et même tirer un mois de plus pour violence et dénonciation calomnieuse. En attendant, sa fille de 12 ans été placée dans un foyer d'accueil.

Rédigé par Mireille Loubet le Mardi 21 Juillet 2015 à 17:51 | Lu 1461 fois

Tags : JUSTICE, PRISON






1.Posté par jah luv le 21/07/2015 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'adultère est légale.

2.Posté par Uncle sam le 22/07/2015 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 1

l'adultère est humain, tout comme la connerie ...

3.Posté par COOL RULER le 22/07/2015 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La connerie aussi... Petite pensée à la fille de 12 ans.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 11:04 Paea: deux films de Noel pour les enfants

Mardi 12 Décembre 2017 - 10:59 Papara fête Noël

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance