Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Electricité : la contestation s’organise à la veille du choix pour le Secosud



PAPEETE, 22 février 2017 - Le comité syndical du Secosud doit choisir ce jeudi le délégataire de service public qui aura la charge d’assurer la fourniture d’électricité sur les communes du Sud de Tahiti jusqu’en 2034. Une manifestation est programmée devant le siège du syndicat intercommunal à Taravao.

Selon toutes vraisemblances, Anthony Jamet devrait proposer la candidature d’Edt-Engie au vote des membres du comité directeur du syndicat pour l’électrification des communes du Sud de Tahiti (Secosud). Cela se fera au détriment de l’offre proposée par Teva Rua Nui. Et sauf coup de théâtre, cette proposition devrait recevoir un avis favorable avec le soutien d’au moins 5 suffrages sur 8. Le conseil syndical du Secosud se réunit à partir de 9 heures jeudi matin, à son siège de Taravao, pour choisir l’opérateur qui prendra à sa charge jusqu’en 2034 la délégation de service public pour la fourniture d’électricité sur les communes de Hitia’a o te Ra, Teva i Uta et de la Presqu’île.

Le nécessaire a été fait ces dernières semaines pour recomposer le Secosud derrière son président. Fin janvier, deux électeurs (Jacquie Drollet et Abel Tehotu) défavorables au choix d’Anthony Jamet ont été débarqués depuis le conseil municipal de Hitia’a o te ra. Ils ont été remplacés par Henri Flohr et Dauphin Domingo, plus cléments envers l’offre Edt-Engie.

Le 15 février, comme l’annonçaient nos confrères de TNTV, le conseil municipal de Teva i Uta a débarqué Jonas Tahuaitu, le suppléant de Tearii Alpha, en prévision de l’absence de ce dernier le 23 février. Jonas Tahuaitu est remplacé par Tamatoa Doom dont le vote sera favorable au choix d’Anthony Jamet, alors que le député Tahoera’a affirme qu’il aurait "voté pour Teva Rua Nui" et aussi, contrairement à ce qu'il se dit, qu'il "n'a jamais démissionné".

"Si mon choix est validé par le comité syndical le 23 février prochain, annonçait Anthony Jamet lundi, je communiquerai les éléments permettant d’informer et de rassurer la population des quatre communes du Secosud sur le choix que nous aurons fait". Le président du syndicat avait également dénoncé l’attitude "des personnes qui n’ont pas assisté aux négociations, qui ne connaissent rien du dossier et qui prétendent par voie de presse détenir des vérités. (…) je dirais plutôt qu’elles détiennent l’art de la broderie médiatique pour continuer à exister sur le plan politique", accusait-il en pointant les élus UPLD Valentina Cross et Antony Géros.

"On voudrait laisser croire qu’il y a derrière tout cela une manipulation de l’UPLD", constate Taputu Faana, suppléant de Wilfred Tavaearii, le maire de Taiarapu Ouest favorable à la candidature de Teva Rua Nui. "On veut dire qu’il n’en est rien. Aucun d’entre nous ne fait partie de l’UPLD. Pourtant nous dénonçons l’attitude du président de Secosud depuis le mois dernier. Nous sommes en revanche tous des administrés des communes concernées par le Secosud. Il se trouve que les tarifs proposés par Teva Rui Nui sont nettement plus intéressants que ceux proposés par Edt-Engie. Le président de Secosud refuse de tenir compte de l’offre de Teva Rua Nui, comme si on avait déjà finalisé le choix en faveur d’Edt. Nous dénonçons un favoritisme".

Si, comme tout le laisse croire, le délégataire de service public retenu jeudi matin par le Secosud devait être Edt-Engie, nul doute que l’UPLD tirerait profit de ce choix pour étayer son discours de campagne pour les élections législatives de juin 2017.

En attendant, une manifestation est organisée, jeudi matin, en accord avec les élus du conseil municipal de Taiarapu-Ouest et plusieurs associations de défense de l’environnement et de consommateurs de la Presqu’île et des différentes communes concernées. Il s'agira de dénoncer cette procédure d’attribution du marché de l’électricité par le syndicat intercommunal. "Il s’agit de se lever et de faire une marche jusqu’au siège du Secosud". Le rassemblement est prévu avant 9 heures devant l’agence Edt-Engie, en charge de la gestion des abonnés du Sud de Tahiti.

La concession du Secosud en chiffres

Durée du contrat : du 1er mars 2017 au 1er mars 2034 (17 ans)
Zone géographique : Hitia’a o te Ra (Papenoo à partir du PK 19), Taiarapu Est et Ouest, Teva i Uta.
Population : 35 110 habitants
Nombre d’abonnés : environ 11 700
Consommation d’électricité en 2017 : environ 53 GWh (gigawatt-heure)
Linéaire de réseau (haute et basse tension) : 580 km

Critères de sélection des offres

L’ouverture des plis de l’appel d’offres pour la délégation du service public de l’électricité a été faite le 14 octobre 2016. Deux offres se sont retrouvées en concurrence, l’une faite par la société Edt-Engie, actuel délégataire depuis 1988, et l’autre par la société Teva Rua Nui.
Le dialogue compétitif avec les deux soumissionnaires s’est tenu au cours de six réunions de négociation : le 7 novembre, le 25 novembre, le 8 décembre, le 15 décembre, le 20 décembre et le 20 janvier, après l’ouverture d’une ultime phase de dialogue compétitif.
Pour discerner les offres, plusieurs critères de sélection ont été utilisés par le comité directeur du Secosud, dont :
- Compétitivité financière de l’offre : appréciée au regard du montage financier, de la cohérence et de la fiabilité du compte d’exploitation prévisionnel du soumissionnaire, des montants de charges remboursables, du montant reversé à l’autorité concédante et de la grille tarifaire ;
- Niveau de transfert du risque proposé par le candidat au regard des modifications apportées au projet initial de la convention ;
- Qualité de l’organisation et adéquation des moyens humains et matériels prévus pour l’exploitation de la concession ;
- Qualité du programme de maintenance et d’entretien des moyens associés ;
- Qualité technique de l’offre appréciée compte tenu des solutions techniques apportées, du plan de commercialisation, du service client, du planning proposé, des indicateurs de performance utilisés.
Le choix du soumissionnaire proposé au vote des membres du comité syndical incombe au président du Secosud, qui dispose d’un vote prépondérant. La proposition faite par le président peut être acceptée ou rejetée par le comité. Le comité n'a pas la capacité réglementaire d'imposer son choix. Le 10 janvier 2017, Anthony Jamet avait proposé aux membres du conseil syndical de confier la délégation de service public de l’électricité au candidat Edt-Engie. Cette proposition avait été rejetée par 5 voix contre 3. Une ultime phase du dialogue compétitif a été ouverte d’accord-partie le 17 janvier. Elle s’achève jeudi 23 février, lors d’un deuxième et probablement dernier vote.


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 22 Février 2017 à 15:09 | Lu 2484 fois

Tags : SECOSUD






1.Posté par heifara le 22/02/2017 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh taputu, tu es sur de ce que tu chantes ??? moi je crois pas ...je crois que le kwh à 5 cfp c'est de l'enfumage complet.....relis le journal de mardi....la grille c'est le secosud qui choisit pas le candidat......vairao teahuppo c'est le renouveau du bleu orange !!!

2.Posté par Tobias le 23/02/2017 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le secosud décide souverainement, c'est son travail. Le président a déjà expliqué à ses conseillers tous les éléments qui doivent leur permettre de retenir une offre. Il a dit qu'il rendrait publics ces éléments une fois le vote effectué. Si un élu ou un administré n'est pas satisfait par ces explications, il peut bien sûr déposer une plainte pour favoritisme. Ou bien faire annuler la décision après coup. Il y a même des possibilités de référés. Mais faire des marches et des manifestations, ce sont des moyens de pression qui montrent plutôt les motivations politiciennes de leurs meneurs/menteurs.

3.Posté par Nuutania le 23/02/2017 10:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce vote fera la démonstration de l''attachement des élus qui vont décider du sort du peuple du côté du levant plus un bout, au peuple qui leur ont donné ce sort à décider pour tous durant quinze oui 15 ANNÉES payable de leur sueur et sur leur denier

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 15:20 Le Grand Marché de Noël vendredi et samedi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance