Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Electricité : Les Marquises en éclaireurs



Tahiti, le 19 juillet 2021 – En plein examen des offres des trois candidats retenus pour le renouvellement des concessions électriques des cinq îles de Tahuata, Fatu Hiva, Ua Pou, Nuku Hiva et Hiva Oa, les Marquises sont en passe de boucler –dans les délais– cette procédure complexe anticipée dès 2019. Un exemple à suivre pour les sept autres communes polynésiennes concernées par le même renouvellement.
 
Fin mai dernier, le gouvernement annonçait un projet de loi du Pays offrant un nouveau délai supplémentaire d'un an aux dix communes concernées par le renouvellement de leur délégation de service public de l'électricité. Deux mois plus tard, le texte est inscrit à l'ordre du jour de la séance de ce jeudi à l'assemblée. Pour autant, cinq communes des Marquises ambitionnent de s'affranchir de ce nouveau report, pour respecter la deadline initiale du 1er octobre 2021. Et pour cause, les communes de Tahuata, Fatu Hiva, Ua Pou, Nuku Hiva et Hiva Oa poursuivent leurs procédures d'appels d'offres initiées en janvier dernier avec l'examen des offres des trois candidats retenus pour succéder à EDT-Engie pour les 10 à 20 prochaines années. La durée de la concession étant dépendante des options retenues par les candidats.
 
Particulièrement transparente sur le sujet, la communauté de commune des îles Marquises (Codim) a annoncé, le 1er juillet dernier, le nom des trois candidats retenus pour la phase de sélection des offres. On y retrouve Electricité de Polynésie (filiale d'Engie Energie Service créée pour les concessions des îles), Energie des îles (constituée d'un groupement Cegelec Polynésie et Polynésienne des Eaux) et Uira Mana (groupement d'investisseurs polynésiens mené par Cyril Dardel et Jean-Paul Nazaire). Trois candidats pour cinq marchés de délégation de service public de l'énergie. "C'est très important de le noter. On a une procédure par commune, donc sur les cinq communes concernées, on a cinq procédures distinctes", explique le conseiller énergie au sein de la Codim, Vivien Martineau. "Après, effectivement, les communes réalisent les mêmes opérations sur les mêmes plannings. Donc ça laisse penser qu'il y a une procédure mutualisée, mais ce n'est vraiment pas le cas. Il y a uniquement la communication et l'information à la population qui ont été mutualisées."
 
"Une volonté politique"
 
Particulièrement actives sur ce dossier ces derniers mois, les communes marquisiennes ont anticipé ce renouvellement des concessions dès 2019 en initiant un audit technique et financier et en réalisant un schéma directeur des énergies des îles Marquises. "Ça résulte d'une volonté politique. C'était une priorité des élus d'agir dans la transition énergétique et de renouveler les concessions ou de passer en concession", affirme Vivien Martineau. "Les objectifs sont multiples. Le premier, c'est bien évidemment d'assurer de distribuer de l'électricité de qualité aux administrés des communes concernées, sans coupures et avec un signal satisfaisant. Et puis à l'heure des objectifs environnementaux qui nous accaparent, on a une volonté d'agir dans la transition énergétique et donc de faire pénétrer davantage d'énergies renouvelables dans le mix énergétique. Et dernier objectif, c'est d'assurer des tarifs adaptés aux services proposés."
 
Aujourd'hui, les communes marquisiennes restent néanmoins dans l'attente des derniers textes du Pays concernant l'application de la réforme de la péréquation des tarifs de l'électricité. Le conseil des ministres doit encore préciser officiellement les montants exacts des subventions d'équilibre octroyés aux îles concernées. Les textes étaient attendus pour le 7 juillet dernier. Ils ont visiblement, eux aussi, pris un peu de retard… Enfin, pour ne pas s'arrêter en si bon chemin, les différentes communes marquisiennes veulent lancer, fin 2021/début 2022, une étude pour une réflexion sur la mutualisation de leurs services publics respectifs de l'énergie. Une mutualisation qui pourrait aller du simple contrôle commun des concessions avec le ou les délégataires, à des actions plus ou moins coordonnées sur la gestion du réseau électrique… Les Marquises ont pris de l'avance. Ce n'est rien de le dire.
 

​Les caractéristiques du réseau marquisien

À l'heure actuelle, trois îles des Marquises fonctionnent en délégation de service public (DSP) jusqu'en septembre 2021 avec EDT-Engie : Nuku Hiva, Ua Pou et Hiva Oa. Une quatrième, Ua Huka, fonctionne également en DSP avec EDT-Engie, mais jusqu'en septembre 2030. Enfin, Tahuata et Fatu Hiva gèrent leur électricité en régie communale. Cette année, cinq de ces six communes ont donc choisi en même temps de renouveler (ou passer à) leur délégation de service public pour les 10 à 20 prochaines années : Tahuata, Fatu Hiva, Nuku Hiva, Ua Pou et Hiva Oa.
 
Le réseau électrique marquisien regroupe 3 300 foyers et entreprises, pour 11 000 MWh/an. La part globale des énergies renouvelables représente 20% du mix énergétique, principalement grâce au solaire et à l'hydroélectricité. Mais dans le détail, ce sont surtout les communes de Fatu Hiva (30% d'énergies renouvelables), Nuku Hiva (28%) et Hiva Oa (19%) qui tirent ce taux vers le haut. Les communes de Ua Pou (>3%), Tahuata (>3%) et Ua Huka (0%) ayant encore du chemin à faire.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 19 Juillet 2021 à 20:18 | Lu 1773 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Septembre 2021 - 20:08 ​La péréquation repoussée de trois mois

Lundi 27 Septembre 2021 - 20:06 Des gendarmes malmenés à Bora Bora

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers