Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Elections territoriales : comparaison de tous les programmes



PAPEETE, le 19 avril 2018 - Ce dimanche, 205 625 électeurs polynésiens sont appelés à voter aux élections territoriales. Il faudra choisir les 57 représentants qui vont siéger à l'Assemblée de la Polynésie pour les cinq prochaines années. Ce sont également ces représentants qui vont désigner notre prochain gouvernement. Pour vous aider dans ce choix important, nous comparons les principales mesures proposées par chaque parti dans leurs programmes officiels.

Ce dimanche, les Polynésiens devront choisir entre six listes électorales lors du premier tour des élections territoriales afin de choisir nos représentants à l'Assemblée de la Polynésie. Ce sont ces 57 élus qui voteront les lois du Pays et qui choisiront notre futur président et son gouvernement. Beaucoup d'enjeux donc, et six visions d'avenir différentes pour la Polynésie. Ces candidats ont rassemblé dans leurs professions de foi et leurs programmes une liste de mesures concrètes pour les réaliser et les objectifs généraux qu'ils veulent accomplir. Nous comparons ces visions et ces propositions dans les tableaux ci-dessous.

A notez : ces tableaux ne contiennent ni le bilan des équipes sortantes, ni les propositions faites dans les courriers envoyés par les candidats en réponse à des sollicitations, ni leurs réactions lors d'interviews accordées à la presse ou en meeting. Nous n'incluons que les propositions des professions de foi et des programmes officiels. Les listes sont classée dans l'ordre officiel du tirage au sort.

Téléchargez les programmes officiels complets :
Te Ora Api o Porinetia : "Agir autrement"
Tavini Huiraatira : "Servir l'avenir"
E Reo Manahune : "Ia hō'ē tātau – Meilleurs ensembles"
Tahoera'a Huiraatira : "Ce que je dis, je le fais"
UPR : "Dignité, Bonheur"
Tapura Huiraatira : "Continuons ensembles pour une Polynésie forte et solidaire"


Têtes de liste

Te Ora Api o Porinetia : Marcel Tuihani
Tavini Huiraatira : Oscar Temaru
E Reo Manahune : Tauhiti Nena
Tahoera'a Huiraatira : Geffry Salmon
Union Polynésienne Républicaine (UPR) : Jérôme Gasior
Tapura Huiraatira : Édouard Fritch

Actions sociales

Te Ora Api o Porinetia :
- Simplifier les démarches administratives pour les demandes d'aides
- Développer les services aux personnes âgées et handicapées
- Créer des foyers d'hébergement pour les jeunes afin de les réinsérer

Tavini Huiraatira :
- Refonte globale des comptes sociaux pour sauver la protection sociale généralisée (PSG), en concertation avec les partenaires sociaux
- Transport en commun et cantines gratuits grâce à l'augmentation du FIP et de la participation de l'État à ce dernier
- Instauration d'une vraie prime du "parent au foyer", avec contrat d'objectifs
- Baisser la facture d'électricité par la mise en place de la CSPE (Contribution au Service Public de l'Électricité) et la restitution des milliards de sur-profits de Engie

E Reo Manahune :
- Assurer la pérennité de la PSG : avec maintien des conditions actuelles de départ à la retraite. Possibilité de travailler jusqu'à 65 ans pour ceux qui le souhaitent
- Augmentation progressive du minimum vieillesse jusqu'à atteindre le SMIC
- Revalorisation des indemnités pour les personnes handicapées
- Baisse des prix de l'eau, de l'électricité et des transports publics

Tahoera'a Huiraatira :
- Réforme de la PSG avant la fin 2018 avec maintien de la retraite à 60 ans et 35 ans de cotisations
- Dans les "12 mesures" : le truck à 100 francs pour toutes les destinations ; appels gratuits sur les fixes, SMS gratuits, internet à 1000 francs par mois
- Mettre en œuvre un programme de construction de 1 000 logements sociaux par an
- Accélérer l'accession à la propriété des locataires de logements sociaux
- Mise en œuvre dès 2018 de dispositifs d'aide et d'accompagnement des familles en difficulté
- Développer le service d'aide à la personne notamment en faveur des personnes handicapées
- Une aide de 48 692 francs par mois pour les mères de famille, en plus des allocations familiales
- Lutter contre les violences faites aux femmes et garantir leur protection et celle de leurs enfants
- Créer d'autres centres d'accueil pour les sans domicile fixe
- Créer des infrastructures pour le sport pluridisciplinaire de haut niveau et de proximité
- Avec la collaboration des églises, passer un contrat de confiance avec la jeunesse afin de lutter notamment contre les problèmes d'addiction : écrans, tabac, alcool, cannabis et autres drogues

Tapura Huiraatira :
- Création d'un Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale pour les sans domicile fixe
- Financements dédiés pour les associations d'insertion sociale et professionnelle
- Plan de formation dédié aux acteurs sociaux
- Durcissement des réglementations relatives à la consommation d'alcool et de komo
- Diversification/optimisation des dispositifs d'aides aux personnes âgées/handicapés
- Construction de structures médicalisées de type EHPA /ou EHPAD (Établissements d'Hébergement pour
Personne Âgée autonome/dépendante)
- Maintien d'une partie de l'allocation adulte handicapé
- Création du dispositif "Transport en Commun Gratuit"

Emploi

Te Ora Api o Porinetia :
- A diplôme égal, favoriser le Polynésien
- Améliorer les dispositifs d'aide à l'emploi
- Réserver les CAE aux secteurs de développement

Tavini Huiraatira :
- Instaurer une vraie protection de l'emploi local avec l'État, le Forum du Pacifique, l'ONU, et l'Organisation Internationale du Travail
- Favoriser l'océanisation des compétences : Réserver les postes disponibles dans la santé aux étudiants polynésiens en formation médicale et paramédicale

E Reo Manahune :
- Redéfinir et renforcer les mesures d'aides transitoires (travail d'intérêt collectif contre une aide sociale)
- Alléger les charges patronales pour redonner du pouvoir d'achat aux salariés

Tahoera'a Huiraatira :
- Création des Contrats d'apprentis salariés (CAS) payés 125 000 Fcf par mois, cotisant à la CPS
- Réaménager la fiscalité pour une plus grande participation de la collectivité à la création d'emploi et à l'effort de solidarité
- Assouplir le code du travail pour faciliter l'embauche
- Garantir une obligation de résultat des politiques de formation professionnelle
- Privilégier les formations techniques qui favorisent l'employabilité (BTS)
- Établir un diagnostic des talents pour chaque demandeur d'emploi
- Créer un "radar de l'emploi" dont la mission consistera à identifier et localiser tous les emplois potentiels et réels dans les entreprises

Tapura Huiraatira :
- Prise en charge à 80% du coût du permis de conduire pour les jeunes en recherche d'emploi ou issus de foyers modestes
- Aide spéciale pour les entreprises sans effectif salarié recrutant un premier salarié
- Défiscalisation d'une partie des frais de formations professionnelle
- Création d'un syndicat des agriculteurs et d'un SMIG agricole


Famille

Te Ora Api o Porinetia :
- Créer une école des parents
- Créer des pôles médicaux-sociaux de proximité

Tavini Huiraatira :
- Promotion active de la pratique sportive ou artistique afin de sauver notre jeunesse du fléau de la ice

Tahoera'a Huiraatira :
- Meilleur accompagnement de nos "matahiapo" en perte d'autonomie

Tapura Huiraatira :
- Établissement d'un couvre-feu pour les enfants et les jeunes adolescents est nécessaire pour rétablir un ordre familial
- Création d'un programme d'éducation à la parentalité et la mise en place d'une médiation familiale
- Un Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique prendra en charge les enfants et les jeunes adultes souffrant de troubles avérés du comportement
- Extension de l'Aide Familiale au Logement


Économie

Elections territoriales : comparaison de tous les programmes
Te Ora Api o Porinetia :
- Développer le secteur primaire et les nouvelles filières, jusque dans les archipels
- Lancer des chantiers à échelle humaine : complexe culturel, Université de la mer, hôtels, transport scolaire et en commun
- Simplifier toutes les procédures administratives pour encourager l'entreprenariat (permis de construire, hypothèques...)

Tavini Huiraatira :
- Un grand projet structurant : l'Aéroport international des Marquises pour un développement touristique mieux distribué dans les archipels éloignés
- Développer le secteur agricole : revalorisation et extension de la filière cocotier (100 utilisations à haute valeur ajoutée possible) ; mise en place d'unités de transformation des produits dans chaque archipel ; orientation de notre filière d'élevage vers le label "Excellence" ; mise en valeur ou restitution des terres présumées domaniales et du domaine privé du Pays
- Aquaculture et pêche : développement de projets à échelle humaine et familiale, plus respectueux de l'environnement
- Développer l'entreprenariat en étoffant l'offre de crédit d'installation et de refinancement du capital des TPE/PME et par l'exonération totale pour les secteurs d'innovation (biotech, numérique avancé ...)
- Incitations fiscales pour la mise en place d'un transport maritime mixte (passagers/fret/hydrocarbures) populaire

E Reo Manahune :
- Prioriser les secteurs porteurs, en particulier dans les archipels (agriculture, élevage, mer, culture, sport, nouvelles technologies, transition énergétiques) dans le cadre d'une exploitation durable et raisonnée
- Attribution de terres domaniales aux petits agriculteurs
- Revoir les normes de construction dans la zone urbaine (PGA)
- Rehausser l'aéroport de Faa'a pour le sécuriser
- Lancer les études pour un aéroport international des Marquises
- Doter la Polynésie d'un port en eaux profondes
- Construction d'un centre culturel polyvalent et d'un palais omnisport

Tahoera'a Huiraatira :
- Des marchés publics réservés aux petites entreprises
- Créer des zones franches pour adapter la fiscalité, les différents codes (urbanisme, aménagement…) dans les secteurs stratégiques (tourisme, économie numérique, économie bleue et environnement)
- Réduire les délais de paiement du Pays à 30 jours pour les TPE et PME et à 60 jours pour les grandes entreprises
- Rendre plus attractive la défiscalisation à la lueur des expériences passées
- Revoir et ajuster les dispositifs des PPN (Produit de Première Nécessité) et de la TDL (Taxe de Développement Local)
- Rendre opérationnel le tribunal foncier
- Alléger les contraintes pesant sur l'investissement dans le logement et la construction : simplifier le code de l'urbanisme, raccourcir les délais de procédure et de recours
- Redonner du pouvoir d'achat aux familles et ménages par des mesures adaptées au quotidien de vie (transport en commun)
- Obtenir de l'État qu'il rende la Polynésie française éligible à la Contribution au Service Public de l'Électricité : 12 milliards de francs par an d'économie pour nos familles et entreprises
- Acquérir, aménager et équiper de grandes superficies foncières à vocation touristique pour y édifier de grands ensembles hôteliers, d'aménagements commerciaux et d'activités touristiques, culturelles et de loisirs (Tahiti Mahana Beach, Moorea Mahana Beach, Golf Atimaono)
- Établir un classement des îles disposant d'un fort potentiel touristique et les labelliser (aides et avantages fiscaux)
- Soutenir et accompagner les pensions de famille dans la recherche d'une meilleure rentabilité de leurs exploitations et d'une plus grande qualité des prestations servies
- Faire aboutir le projet de la ferme aquacole de Hao
- Établir une stratégie par filières (pêche lagonaire, halieutique, perliculture, aquaculture, ressources minières)
- Protéger la source de revenus des pêcheurs polynésiens, optimiser la flotte et sécuriser les débouchés à l'exportation
- Mieux soutenir les producteurs agricoles
- Internet très haut débit, sans zone blanche
- Des formations au numérique pour tous les niveaux
- Un village numérique pour favoriser un vivier de start-up, cadre attractif pour leur financement et formation de programmeurs
- Réformer le statut de l'artiste et de l'artisan en donnant à ces derniers une existence économique, sociale et culturelle en leur ouvrant des droits et devoirs ; fiscalité zéro au bénéfice des créations artistiques ; doubler les subventions au bénéfice des groupes de danse et de chant du Heiva
- Créer un grand centre culturel sur les sites de Vaiami et Paofai
- Valoriser et protéger l'artisanat

UPR :
- Accéder à une autonomie financière
- Créer en parallèle du Xpf une monnaie locale non convertible et distribuée par dividende universel. Monnaie sans taux d'intérêt et sans impôt sur les échanges (TVA, impôts sur les transactions, IS, CST) en échange de quoi 20 % de la création monétaire sera affectée au territoire
- Refonder Tahiti Tourisme en une centrale de réservation pour les pensions de famille
- Développer d'autres formes de tourisme, comme l'écotourisme ou le tourisme culinaire
- Simplifier les procédures fiscales
- Garantir la fiscalité lorsqu'une entreprise investit pour que son investissement soit à fiscalité constante
- Développer l'aquaculture de taille mesurée sur les principes de la permaculture
- Instaurer des zones de pêche dites « tournantes » dans nos lagons
- Refuser la pêche industrielle (Marquises)
- Accéder à une autonomie énergétique dans les 15 ans à venir, développer des dispositifs énergétiques de taille mesurée, respectueux de la faune et de la flore et réduire l'utilisation de l'énergie d'origine fossile
- Développer et aider les secteurs d'activité proposant l'utilisation de panneaux photovoltaïques, de toitures en tuiles solaires, de turbines à eaux de petite taille, d'éoliennes. Développer l'exploitation d'algues à utiliser comme combustible
- Mise en place d'une procédure qui ne suppose pas une adhésion préalable de l'ensemble des copropriétaires, mais seulement d'une proportion suffisante pour une exploitation provisoire des terres sous une gestion extérieure. Les bénéfices seront redistribués aux propriétaires

Tapura Huiraatira :
- Élargissement des dispositifs d'incitation fiscale, ressources budgétaires de défiscalisation et subventions pour la création d'entreprises
- Intégration de critères protectionnistes au code des marchés publics polynésien
- De nombreuses mesures dans le tourisme pour atteindre 350 000 visiteurs : ouverture du ciel à la concurrence aérienne ; construction du Village Tahitien, construction d'un aéroport de dégagement à Rangiroa ; modernisation des aéroports de Faaa et Bora Bora ; création d'un parc culturel et d'un musée vivant de grande envergure ; simplification des démarches pour l'obtention de visa touristique ; modernisation des points d'escale pour les navires de croisières et yachts de luxe...
- Pour l'économie bleue, création du Pôle Polynésien de Réparation Navale (PPRN), reconversion de la base maritime de Papeete en une zone de carénage avec travel lift...
- Pour l'agriculture : Planification des cultures entre archipels ; augmentation générale des budgets d'aide au développement de l'agriculture dans les archipels ; construction de lotissements agricoles ; développement d'une filière intégrée d'huile de coco vierge de qualité


Éducation

Coucou aux enfants de Niau !
Coucou aux enfants de Niau !
Te Ora Api o Porinetia :
- Développer les filières primaires, le savoir-faire et l'apprentissage
- Mettre l'accent sur la culture, la langue, l'histoire polynésienne et la citoyenneté à l'école
- Plus d'études surveillées
- Internet très haut débit à 1500 Fcfp pour les étudiants

Tavini Huiraatira :
- Rendre les langues polynésiennes officielles et développer un système éducatif trilingue, adapté à nos enfants, à notre climat et notre culture
- Développement de l'apprentissage, à l'image de ce qui se fait en Allemagne

E Reo Manahune :
- Renforcer l'enseignement du reo maohi
- Renforcer la formation et le soutien aux enseignants et les dispositifs d'aide aux élèves
- Créer une Université de la mer avec les instituts de recherche scientifique
- Améliorer les aides aux étudiants : bourses, logements, transport
- Accroitre le parc sportif et rénover les installations existantes
- Promouvoir les activités sportives, culturelles et artistiques de la jeunesse

Tahoera'a Huiraatira :
- Développer et adapter la formation professionnelle et l'apprentissage
- Se saisir de la problématique de la scolarisation des enfants en difficulté au sein des familles et ouvrir l'école des parents
- Créer l'Université de la mer
- Assurer l'égalité de traitement entre les élèves du Pays et ceux de la France hexagonale
- Faire de l'apprentissage des langues polynésiennes une priorité
- Créer des foyers d'accueil pour les étudiants des archipels scolarisés à Tahiti en concertation avec les parents et leur commune d'accueil
- Cantine gratuite dans le primaire

UPR :
- Tous les points du programme concernant la permaculture, la protection de l'environnement, la gestion des déchets et l'utilisation de l'énergie seront évoqués dans les écoles dès le plus jeune âge
- Revoir les méthodes d'apprentissage de l'écriture et de la lecture
- Favoriser les échanges avec des classes métropolitaines et étrangères

Tapura Huiraatira :
- Optimisation de l'Aide au Logement Étudiant
- Prise en charge à 80% du coût du permis de conduire pour les jeunes en recherche d'emploi ou issus de foyers modestes
- Lutte contre le décrochage et l'illettrisme par le renforcement et le déploiement de l'école de la seconde chance
- Modernisation et rénovation des établissements scolaires et des internats pour 3,5 milliards de francs
- Développement des centres de vacances et de loisirs
- Programme d'éducation culturelle
- Création d'un lycée professionnel de la mer


Santé

Elections territoriales : comparaison de tous les programmes
Te Ora Api o Porinetia :
- Développer la prévention, l'hygiène alimentaire et la médecine de proximité
- Favoriser le BIO et l'autoconsommation

Tavini Huiraatira :
- Développer les dispensaires communaux
- Rénover les hôpitaux publics périphériques
- Dans l'attente du pourvoi de ces postes par des médecins polynésiens, faire venir des médecins cubains coopérants
- Développer la télémédecine, créer le dossier médical partagé
- Promouvoir les missions médicales décentralisées dans les archipels
- Développer les actions de prévention (médecines alternatives, maisons de vie, dépistage obligatoire du cancer)
- Créer une direction unique des structures sanitaires et hospitalières

E Reo Manahune :
- Maitriser les dépenses de santé en renforçant les hôpitaux périphériques et dispensaires
- Alimentation saine dans les écoles

Tahoera'a Huiraatira :
- Coordonner toutes les structures existantes pour un accompagnement efficace des personnes évasanées
- Mettre en œuvre un grand plan de santé à l'école (nutrition, activité physique, sommeil)
- Rembourser une consultation de prévention tous les deux ans pour nos familles.

UPR :
- Grace aux principes de la permaculture et aux campagnes d'information sur l'alimentation, la santé des Polynésiens s'améliorera de façon significative
- Diminuer le taux de sucre autorisé dans les boissons et les aliments
- Mettre en place une charte entre les cantines scolaires et les producteurs pour assurer une alimentation variée et de bonne qualité

Tapura Huiraatira :
- Création d'équipes mobiles assurant des soins de proximité dans tous les archipels
- Construction d'infrastructures sportives et déploiement du sport sur ordonnance


Logement

Te Ora Api o Porinetia :
- Un financement à taux zéro et longue durée pour accéder à la propriété
- Une aide financière pour les jeunes
- Accompagner les familles dans leur demande de logement

Tavini Huiraatira :
- Des logements sociaux adaptés au mode de vie des Polynésiens
- Favoriser le retour des familles dans leurs îles où ils possèdent leurs terres par des aides à l’auto-construction

E Reo Manahune :
- Refonte des aides au logement et accès à la propriété pour tous (dont les locataires d'un logement social depuis plus de 30 ans)
- Résorption de l'habitat insalubre et développement du parc de logements sociaux
- Rénovation du bâti pour s'adapter aux contraintes climatiques

Tahoera'a Huiraatira :
- Vente des terres domainiales pour la construction d'une première maison

Tapura Huiraatira :
- Poursuite du programme "3000 logements sociaux 2017-2020"

Environnement

Te Ora Api o Porinetia :
- Création d'un fonds d'aide pour soutenir les initiatives environnementales
- Dispositif sanitaire territorial pour gérer les animaux domestiques
- Refonte de l'organisation du transport pour désengorger Papeete
- Transitions vers les véhicules propres

Tavini Huiraatira :
- Pas d'exploitation secondaire des phosphates, pas d'îles artificielles, pas d'exploitation des minéraux sub-océaniques sans l'accord du gouvernement, et du Peuple Polynésien
- culture de coraux à des fins commerciales, scientifiques ou environnementales
- Créer des "Truck 2.0" respectueux de l'environnement

E Reo Manahune :
- Mise en œuvre du Plan Climat Stratégie (COP 21)
- Développer les énergies renouvelables avec les communes et l'Etat
- Nouvelles normes de construction (nouveaux matériaux, isolation...)
- Protéger la population des Tuamotu du changement climatique

Tahoera'a Huiraatira :
- Préserver un environnement humain (culture) et naturel (écologie) accueillant, chaleureux et harmonieux
- Favoriser la politique de transition énergétique ; réduire considérablement la production d'électricité d'origine fossile (fuel, gaz) et la remplacer par des énergies renouvelables principalement l'hydroélectricité et l'énergie solaire
- Création d'une police verte
- Généraliser le Rahui

UPR :
- Développer la permaculture et au minimum le bio pour arriver en 15 ans à un tout bio et à une autosuffisance alimentaire : fin des pesticides, formations, subventions, mise à disposition du foncier, aide pour les formalités, distribution courte, inciter à consommer local
- Stopper l'érosion des sols et l'écoulement des boues vers les lagons grâce aux principes de la permaculture
- Réglementer l'urbanisation et lancer une campagne concernant l'écoulement des eaux de pluie en amont sur les principes de la permaculture afin de réduire les risques d'inondation en aval
- Interdire l'utilisation des sacs en plastique et favoriser l'utilisation des paniers traditionnels ou emballages à base d'algues biodégradables
- Favoriser le système des consignes
- Mettre en place une véritable politique dite « pollueur-payeur ». Mise en place d'une cellule antipollution
- Effectuer une campagne d'information sur le tri et le recyclage des déchets, la gestion de l'écoulement des eaux de pluie, le respect de l'environnement
- Favoriser la restructuration de certains de nos lagons abîmés
- Éviter la pollution de nos rivières qui se déversent dans nos lagons

Tapura Huiraatira :
- Augmentation de 1 point du taux de prélèvement des recettes fiscales du Pays versé au FIP
- Participation de l'Etat au FIP au même niveau que la collectivité
- Extension à coût mutualisé du réseau d'assainissement collectif aux communes avoisinantes le souhaitant
- Création d'un dispositif financier d'accompagnement des communes dans leur projet expérimental en matière de gestion des déchets
- Suppression de certains sacs plastiques et imposition progressive du tri sélectif
- Extension des filières spécialisées de recyclage à de nouvelles catégories de déchet
- Objectif 2023 : 70% de compostage-recyclage
- Mise en service du SWAC du CHPF
- Construction d'un centre de valorisation des déchets
- Objectif : 50% de production électrique d'origine renouvelable dont 15% d'origine photovoltaique
- Renforcement des dispositifs de détaxes des véhicules hybrides et électriques. Objectif : 0 véhicule exclusivement thermique importé en 2030


Archipels

Te Ora Api o Porinetia :
- Accélérer la décentralisation

Tahoera'a Huiraatira :
- Tous les archipels bénéficieront du développement touristique
- Coprah à 150 francs le kilo, régénération des cocoteraies (budget de 10 milliards de francs sur 10 ans)
- Création du ministère des Archipels
- Augmentation du FIP pour les communes (si l'Etat augmente sa participation)

Tapura Huiraatira :
- Promulgation d'une loi pour l'égalité de développement des archipels
- Élaboration d'un plan de développement multisectoriel pour chaque archipel
- Décentralisation de la gestion des ouvrages maritimes aux communes le souhaitant
- Création de navette inter-îles aux Marquises et Îles sous le Vent
- Déploiement de la 4G et de la couverture numérique sur l'ensemble du territoire polynésien



Statut de la Polynésie et relations avec la France

Tavini Huiraatira :
- Faire prendre à l'État toute sa responsabilité face au fait nucléaire : remboursement des frais engagés par la CPS ; prise en compte des victimes indirectes et de la transmission génétique ; prise en charge totale des victimes ; intégration du volet environnemental ; extension de la liste des maladies radio-induites au standard mondial
- Ériger un véritable centre de la mémoire de la période des essais nucléaires ; réhabiliter complètement Pouvanaa a Oopa
- Assurer une décolonisation réussie et pacifique : "Le Peuple Français est un peuple ami. L'État français a le devoir sacré de nous accompagner vers notre pleine émancipation"
- Créer une Polynésie indépendante conçue comme un état fédéral

E Reo Manahune :
- Relancer la négociation sur un accord global avec l'Etat reconnaissant officiellement le fait nucléaire pour la prise en charge par l'Etat des frais liés aux maladies radio-induites et toute autre action y afférente

Tahoera'a Huiraatira :
- Obtenir de l'État la compétence en matière de délivrance des visas
- Pour faire suite aux engagements pris par l'État nous demandons la restitution à la Polynésie des aéroports de Tahiti Faa'a, Bora-Bora, Rangiroa et Raiatea
- Nouvelle loi Morin
- Demander le remboursement de 54 milliards de francs à la CPS pour les maladies radio-induites
- Sanctuariser la dette nucléaire à 18 milliards de francs
- Loyer annuel de 12 milliards pour Moruroa et Fangataofa
- Obtenir que l'État mette des moyens maritimes suffisants pour lutter efficacement contre la surpêche illégale et le piratage de nos ressources halieutiques


Politique

Te Ora Api o Porinetia :
- Revoir les valeurs du pacte politique
- Renouveler la classe politique

Tavini Huiraatira :
- Inéligibilité à vie pour les élus condamnés
- Démission d'office de l'Assemblée ou du gouvernement des élus condamnés définitivement pour des malversations liées au mandat
- Élection du Président au suffrage universel direct
- Limitation à deux mandats successifs pour les représentants et le Président
- Conseil des ministres régulièrement délocalisé dans les communes de Tahiti et Moorea, et au moins une fois par an dans chaque archipel
- Ministres et représentants voyageront en "classe éco", sauf les présidents du gouvernement et de l'Assemblée
- Le gouvernement respectera la parité homme/femme
- En cas d'égalité pour l'élection des présidents du gouvernement ou de l'Assemblée, le plus jeune gagne (au lieu du plus âgé actuellement)

E Reo Manahune :
- Développer la participation aux grands événements locaux, régionaux, nationaux et internationaux
- Mettre en place les conseils des Archipels pour assurer leur développement

UPR :
- Création du référendum d'initiative populaire
- Des référendums sur : la gestion des retraites ; l'aéroport des Marquises ; la route de ceinture PPT/Taravao ; la construction d'un monorail et de gares routières avec trucks sur Papeete et ses environs ; référendum sur la création d'une zone touristique autour du lac de Temae-Moorea ; Référendum sur la légalisation des plantes aux aspects narcotiques (dont le cannabis) à des fins thérapeutiques.
- Reconnaître le vote blanc avec possibilité d'annuler un scrutin et interdiction aux candidats déboutés de se représenter au scrutin suivant
- Limiter le nombre de mandat des élus à deux (excepté pour les communes de moins de 10 000 habitants)
- Interdire le cumul des mandats maire-représentant à l'Assemblée territoriale
- Imposer un casier judiciaire vierge à tous les candidats à une élection
- Créer une commission de transparence et de contrôle des dépenses publiques des élus
- Effectuer un audit des nombreux établissements satellites du pays afin d'optimiser leurs performances
- Aménager le droit du travail afin qu'un salarié puisse retrouver son emploi après un mandat d'élu


Administration

Elections territoriales : comparaison de tous les programmes
Te Ora Api o Porinetia :
- Communes partenaires de développement
- Mener un audit rigoureux du bon usage de l'argent public
- Mettre en place les outils de mesure de la performance de l'administration

Tahoera'a Huiraatira :
- Alléger les aspects administratifs et règlementaires : produire moins de textes
- Une administration numérique, moderne et réactive

Tapura Huiraatira :
- Optimisation des échanges de données inter-administrations
- Dématérialisation des procédures administratives
- Création d'un référentiel qualité du service public
- Simplification des démarches administratives
- Digitalisation et objectif zéro-papier à la fin de la mandature
- Investissement d'un milliard de francs dans la transformation digitale de l'administration
- Nomination des chefs de services et directeurs d'établissements publics pour 5 ans maximum
- Définition d'indicateurs de performances conditionnant une partie de leur salaire
- Création d'outils d'évaluation des services publics
- Auditions par la commission des finances de l'APF
- Nomination d'administrateurs indépendants dans les CA des établissements et sociétés publiques

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Jeudi 19 Avril 2018 à 14:10 | Lu 3481 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Avril 2018 - 15:44 Vote par procuration, mode d’emploi

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti