Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Edwin Turi s'est rendu



Tahiti, le 17 juin 2021 - Le cogérant du CET Hitia’a, Edwin Teraiharoa, était sous le joug d’un mandat d’arrêt depuis mardi, avec la prononciation de sa condamnation par le tribunal correctionnel de Papeete. Il se serait rendu à la gendarmerie de Tiarei hier en milieu d’après-midi. Son avocat a indiqué avoir fait appel mercredi matin.

Edwin Teraiharoa, dit Edwin "Turi", a été condamné mardi par le tribunal correctionnel à une peine mixte de quatre ans dont deux avec sursis probatoire pour homicide involontaire.

Comme il ne s’est pas présenté à son jugement et que le quantum de la peine ferme est égal à deux ans, les magistrats du siège ont décidé de prononcer un mandat d’arrêt à son encontre
Selon nos informations, le cogérant du centre d’enfouissement technique se serait rendu de lui-même à la brigade de gendarmerie de Tiarei, entre 14 heures et 15 heures ce mercredi après-midi, avec une valise en main.

Rétention judiciaire

Me Fromaigeat, son avocat, nous indique quant à lui avoir interjeté appel de la décision du tribunal le mercredi matin même. Comme il s’agit d’un jugement contradictoire en correctionnelle et que le tribunal a ordonné l’exécution provisoire de la partie ferme de la peine, cet appel ne suspend pas la décision d’incarcération.

Selon la procédure, Edwin Teraiharoa devrait être placé en rétention judiciaire, dont la durée ne peut pas dépasser 24 heures. Le parquet en est directement avisé et doit normalement écrouer immédiatement le prévenu : "Il est cependant possible que le procureur de la République décide de ne pas mettre le mandat directement à exécution. Cela peut prendre jusqu’à cinq à six mois", glisse l’avocat, qui précise que son client reste innocent en attendant l’arrêt de la Cour d’appel.
 

Rédigé par Valentin Guelet le Jeudi 17 Juin 2021 à 09:51 | Lu 3508 fois

Tags : JUSTICE, TAHITI





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Juillet 2021 - 22:17 A Upeke, pour sentir la culture marquisienne

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus