Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Edouard Fritch : "mettons-nous tout de suite au travail"



PIRAE, le 6 mai 2018 - Juste après l'annonce des résultats et de la victoire du Tapura avec 49% des voix, Edouard Fritch, qui sera certainement renouvelé dans son mandat de président du Pays dès le 18 mai par sa nouvelle majorité, a réagi depuis son QG de la mairie de Pirae.

Lors de son discours, le président du Tapura a précisé le calendrier : "Cette nouvelle Assemblée sera convoquée au plus vite, le 18 mai nous élirons le nouveau président de la Polynésie française. Je présenterai le nouveau gouvernement le mercredi 23, autour du thème "mettons-nous tout de suite au travail". Car le travail n'est pas terminé. Ces élections sont terminées, mais pour nous qui préparons les cinq années à venir, le travail ne fait que commencer. Je suis serein, je compte sur la nouvelle Assemblée et ma nouvelle majorité pour qu'ensemble nous restions en cohésion, en bonne entente, pour porter ensemble le programme que le Tapura a présenté aux électeurs."

Interview :
Lors de votre discours vous avez critiqué la campagne du Tahoeraa…

Oui, la campagne a été difficile, le ton est monté, surtout entre les deux tours. Ma surprise ça a été surtout que notre principal adversaire soit le Tahoeraa. Je savais que Gaston Flosse avait dit ouvertement et franchement que ses deux ennemis étaient Édouard Fritch et la France, donc il ne fallait pas que je m'attende à avoir une campagne dans les règles. Mais je reste aujourd'hui convaincu que c'est vraisemblablement pour avoir bien su nous comporter que la population nous a accordé sa confiance. Et je crois que le score de ce soir montre effectivement que cette population attend une paix, une stabilité pour son pays. Nous avons fait la preuve qu'avec de la stabilité pendant trois ans, nous n'avons pas tout redressé mais les choses ont tout de même progressé, la croissance était là, le développement économique a commencé à reprendre. Donc nous avons affaire aujourd'hui à un électorat qui n'est pas facile. Il faudra effectivement que les autres comprennent bien que ce ne sont pas les mesures démagogiques qui vont le faire pencher pour l'un ou l'autre, mais que c'est bien le réalisme, le pragmatisme qui porte.

Vous sentez-vous légitimé aujourd'hui ?
Bien sûr que je me sens plus légitime ! Mais entre nous soit dit, moi-même je sens que j'avais apporté au Tahoeraa Huiraatira plus que tous les autres réunis, j'ai beaucoup travaillé pour ce parti, je me suis beaucoup investi et j'ai beaucoup donné. J'ai été débarqué de ce parti, donc c'est leur responsabilité. Mais bien sûr qu'aujourd'hui, par le fait que je sois tête de liste et élu, ça me donne un peu plus de pêche ! C'est surtout ça, ça me donne les mains libres pour travailler.

Le Tapura a progressé au second tour, quelle est votre analyse ?
Oui on a l'impression que c'est le Tapura et le Tavini qui ont récupéré les reports de voix et qui améliorent leurs scores. Le Tahoeraa s'est maintenu. C'est qu'on est passés pour les agressés dans cette affaire, et je suis étonné que le président du Tahoeraa Huiraatira n'ait pas encore compris la réaction des électeurs.

Pensez-vous que des anciens compagnons du Tahoeraa vont essayer aujourd'hui de taper à la porte du Tapura ?
Non je ne pense pas, et je ne le veux pas. J'ai besoin d'une opposition, il faut que l'on travaille avec une opposition. C'est pour ça que j'ai remercié le Tavini pour la propreté de sa campagne. Composer avec eux pour travailler, ce n'est pas pas un problème, mais je n'irai pas les chercher, j'ai une famille déjà très grande.

Vous avez décidé de dates assez courtes pour désigner les présidents de l'Assemblée et du Pays, vous souhaitez vous mettre au travail immédiatement ?
Depuis 15 jours, pour moi les élections sont terminées et j'ai la tête ailleurs. Le gouvernement ne va pas beaucoup changer parce que j'ai une bonne équipe, mais il faudra un peu de sang nouveau. Pour l'Assemblée, vous le saurez bientôt !

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Dimanche 6 Mai 2018 à 23:10 | Lu 4328 fois






Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués