Tahiti Infos

Eclipse totale de Soleil dimanche en Polynésie et sur l'île de Pâques

PARIS, 8 juillet 2010 (AFP) - Une longue éclipse solaire totale sera visible dimanche en Polynésie française dès le matin, l'ombre de la Lune enveloppera l'île de Pâques et ses mystérieuses statues géantes durant l'après-midi, avant de terminer sa course au Chili et en Argentine peu avant le coucher du Soleil.


Eclipse totale de Soleil dimanche en Polynésie et sur l'île de Pâques
Sur un étroit corridor de 11.000 km de longueur traversant le Pacifique Sud, la nuit s'installera temporairement en plein jour.

Cette septième éclipse totale du XXIe siècle qui a déjà provoqué un boom touristique vers l'île de Paques, sera la première à se produire en territoire français depuis celle observée le 11 août 1999 dans l'Hexagone, soulignent des astronomes de l'Observatoire de Paris.

A Tahiti même, l'éclipse ne sera que partielle, une infime partie du disque solaire restant visible. Mais les chasseurs d'éclipses désireux d'admirer la couronne argentée du Soleil lorsque l'astre lui-même est caché par la Lune, pourront profiter du spectacle dans des atolls proches.

Le Soleil sera complètement masqué par la Lune dimanche pendant un maximum de 5 minutes 20 secondes, dans une zone non peuplée du Pacifique, selon les calculs d'astronomes de la Nasa. Cette phase maximale est prévue à 19H33 GMT.

La durée d'éclipse totale sera plus brève en Polynésie (4 minutes 20 secondes sur l'atoll de Hikueru) ou sur l'île de Pâques (4 minutes 41 secondes à Hanga Roa).

Les éclipses totales surviennent lorsque la Lune passe entre la Terre et le Soleil à un moment où les trois astres sont parfaitement alignés.

Le Soleil est environ 400 fois plus large que la Lune, mais il est aussi 400 fois plus loin. La Lune peut ainsi cacher entièrement le Soleil pour les personnes se trouvant dans l'ombre qu'elle projette à la surface de la Terre.

A 18H15 GMT, l'éclipse totale commencera sur l'Océan pacifique, avant d'atteindre six minutes plus tard la terre ferme à Mangaia, la plus méridionale des îles de Cook.

Progressant alors à la vitesse de 2,7 km/s (9.700 km/h), le cône d'ombre lunaire frôle à 18H28 GMT les côtes sud-ouest de l'île de Tahiti, située seulement à 20 km de la zone où l'éclipse sera totale.

A Papeete, 98% du disque solaire sera caché par la Lune et jusqu'à 99% dans le sud de l'île.

Des croisières pourront être organisées à partir de Tahiti, pour voir l'éclipse totale à proximité, note l'astronome de la Nasa Fred Espanak, soulignant qu'un navire offre une mobilité qui "accroît les chances d'éviter les nuages".

"La Polynésie française est le meilleur choix pour avoir des chances de beau temps mais les emplacements à terre étant rares, la plupart des observateurs choisiront le bateau", résume ce spécialiste des éclipses, sur le site web de la Nasa.

A Mangaia et sur l'île de Pâques où l'obscurité sera totale à 20H11 GMT, les amateurs d'éclipse ont, selon lui, 50% de chances d'avoir un temps propice.

Si la météo est bonne, une fois le Soleil caché, l'éclat de sa couronne sera visible et peut-être même des protubérances solaires, jets de gaz incandescents projetés à des centaines de milliers de kilomètres.

Juste avant de disparaître derrière la Lune, les derniers rayons solaires semblent la parer de joyaux, appelés grains de Baly ou anneau de diamant.

L'éclipse s'achèvera à 20H52 GMT sur le sol argentin, peu après avoir atteint les côtes chiliennes, alors que le Soleil sera bas sur l'horizon.

La prochaine éclipse solaire totale aura lieu le 13 novembre 2012.

On sait prédire la date d'une éclipse depuis Claude Ptolémée au 2e siècle, et la zone où elle sera visible depuis le 18e siècle. Avec l'informatique, le calcul d'une éclipse qui prenait un mois à la main aux astronomes, a été simplifié.

ah/mpf/cr

Papeete se prépare à être "le plus bel endroit de la terre"

Eclipse totale de Soleil dimanche en Polynésie et sur l'île de Pâques
PAPEETE, 8 juillet 2010 (AFP) - Plus de cinq mille touristes sont attendus ce week-end en Polynésie française qui se prépare à être "le plus bel endroit de la terre" pour observer l'éclipse solaire attendue le 11 juillet, entre 7h00 et 10h30 du matin (heure locale).

"La Polynésie française sera le plus bel endroit sur terre pour observer cette éclipse", répète à l'envi le Haut-commissariat de la République. Quelques célébrités feront d'ailleurs le déplacement, comme le réalisateur canadien James Cameron (Titanic, Avatar).

"On pourra aussi la voir depuis l'île de Pâques ou les îles Cook, mais c'est en Polynésie française qu'il y aura le moins de contraintes météorologiques", a assuré à l'AFP Steeve Hamblin, ministre du Tourisme de cette collectivité d'outre-mer. Et déjà, il fait ses comptes: "on estime les retombées économiques à un milliard de francs Pacifique" (8,4 millions d'euros). Une aubaine pour ce territoire où cyclone et tsunami ont mis à mal ces derniers mois le tourisme.

L'éclipse pourra être observée à 98,8% à Papeete, à 8h27 le 11 juillet. Elle sera totale dans le centre de l'archipel des Tuamotu, à l'Est de l'île de Tahiti.

Sur les atolls isolés de Pukapuka et Tatakoto, elle pourra être observée pendant quatre minutes et quarante et une secondes.

Près de 2.000 touristes sont attendus aux Tuamotu, des atolls peu habitués à l'affluence. Un peu plus de 1.000 visiteurs observeront l'éclipse depuis Hao, l'un des atolls les plus développés. Ils seront logés dans un camping, dans les écoles et le collège.

Seize vols supplémentaires ont été prévus à destination des Tuamotu par la compagnie qui assure la desserte inter-îles, Air Tahiti. Quatre vols effectueront l'aller-retour dans la journée.

Deux bateaux de croisière, un ferry et de nombreux voiliers proposent aussi une excursion dans les Tuamotu pendant l'éclipse.

A Tahiti, l'île la plus peuplée, tous les hôtels affichent complet, dans une période morose pour le tourisme polynésien. Un Airbus A340 de la compagnie long-courrier locale, Air Tahiti Nui, survolera les Tuamotu pendant toute la durée de l'éclipse. Ses 300 passagers partiront de Papeete à 6h30 pour y revenir à 10h30.

Un autre avion, venu d'Australie, transportera des scientifiques de la NASA en direction de l'île de Pâques, en haute altitude, pour une observation optimale.

Pour l'astronome américain Glenn Schneider, venu en Polynésie pour observer l'éclipse, on ne reverra pas un tel phénomène au même endroit "avant le 4 août 2176 ".

Les autorités sanitaires locales ont lancé un programme de communication, certains Polynésiens ayant perdu de l'acuité visuelle lors de la précédente éclipse, après l'avoir observée sans protection.

"Ca peut aller jusqu'à une perte de la vision, par une atteinte de la rétine, et parfois c'est absolument irréversible", a déclaré à l'AFP Henri-Pierre Mallet, responsable du bureau de veille sanitaire à la direction de la santé de la Polynésie française.

118.000 paires de lunettes adaptées ont été commandées. Elles sont vendues entre 150 et 300 francs Pacifique (1,25 à 2,50 euros) chez les opticiens, certaines grandes surfaces et dans les pharmacies.

"Les gens vont attendre le dernier jour pour les acheter", affirme Lilia Tou, une employée de pharmacie qui n'en a vendu que quelques dizaines.

Les Polynésiens devront toutefois choisir le 11 juillet entre deux événements planétaires: l'éclipse et la finale de la Coupe du monde de football. Ils se produiront en même temps, en début de matinée (heure locale).

L'île de Pâques redoute de la pluie le jour de l'éclipse du Soleil

Eclipse totale de Soleil dimanche en Polynésie et sur l'île de Pâques
SANTIAGO, 8 juillet 2010 (AFP) - La météo chilienne pronostique un temps "variable", de "nuageux avec des averses" à "partiellement nuageux", dimanche sur l'île de Pâques, où près de 4.000 voyageurs du monde entier ont prévu de se rendre pour assister à l'éclipse totale du Soleil dans le Pacifique.

Le gouverneur de cet îlot chilien du Pacifique Sud se veut cependant rassurant. "La pluie tombe généralement au petit matin et l'éclipse est prévue vers midi, donc nous sommes confiants de pouvoir la voir", a déclaré Pedro Edmunds Paoa à l'AFP.

L'éclipse doit débuter à 18H27 GMT, soit 12H27 locales, et durer 4 minutes et 41 secondes sur l'île de Pâques.

Le service national du tourisme prévoit qu'environ 4.000 personnes se rendent sur l'île dimanche, car il s'agit d'un des meilleurs sites pour observer ce phénomène inhabituel.

L'espace de quelques heures, l'îlot verra doubler sa population habituelle (4.000 habitants), ce qui devrait générer des recettes touristiques comprises entre 600.000 et 800.000 dollars par jour, selon des estimations.

Certains habitants polynésiens de cette île de 160 km2, située à 3.500 km des côtes chiliennes, font cependant grise mine devant cet afflux massif de visiteurs.

L'an dernier, des autochtones avaient immobilisé l'aéroport pour réclamer des garde-fous concernant la durée de séjour des touristes et l'immigration dans cette île, à l'équilibre écologique fragile.

Chaque année, 50.000 touristes visitent ses plages, ses paysages volcaniques et ses célèbres Moai, statues géantes de pierre.

Rédigé par Par Annie HAUTEFEUILLE le Jeudi 8 Juillet 2010 à 05:48 | Lu 1613 fois