Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



"Ea Mahina", un concept qui fait son bout de chemin au lycée professionnel de Mahina



Dans le projet "Ea Mahina", on retrouve la section fa'a'apu.
Dans le projet "Ea Mahina", on retrouve la section fa'a'apu.
MAHINA, le 6 février 2019 - Afin d’occuper au mieux les internes du lycée professionnel de Mahina, la direction a pensé à développer le projet "Ea Mahina". Un concept qui met en avant trois axes : les activités sportives, les pratiques alimentaires et l’appropriation du cadre. Et dans ce projet, on retrouve la section fa’a’apu coordonnée par une équipe du lycée agricole d’Opunohu.

Ambiance détendue ce mercredi après-midi pour les internes du lycée professionnel de Mahina. L’heure est à la récolte des patates douces, plantées sur une petite surface au sein même de l’établissement.

La particularité de ce fa’a’apu est qu’il a été développé grâce à un partenariat entre deux établissements scolaires : le lycée professionnel de Mahina et le lycée agricole d’Opunohu de Moorea. Depuis le début de l’année scolaire, une petite équipe de l’île sœur s’est donc rendue sur les hauteurs de Atima pour mettre en place une petite plantation de fruits et légumes. On y retrouve donc des papayes, de la citronnelle, du pota et des patates douces.

Durant six à sept semaines, un petit groupe d’une dizaine d’élèves de Moorea et leur professeur d’agronomie, Xavier Lopez faisaient la traversée tous les mercredis. "J’ai amené quelques technicités", explique le professeur de Moorea et de poursuivre : "Ce qui consistait à amener des élèves et du matériel pour fabriquer un petit fa’a’apu de démonstration."

La surface de la plantation s’étend sur 20 à 25 mètres de longueur et 15 mètres de largeur. "On a travaillé à la main, on n’avait pas de tracteur, on avait un petit motoculteur qu’on a essayé d’utiliser mais qui s’est avéré, très vite, inutile parce que le terrain était trop dur. Donc, tout a été fait avec la pelle, la pioche et la barre à mine", raconte Xavier Lopez.

Une fois les billons préparés, place à la plantation et à l’entretien du champ. Trois mois plus tard, le moment tant attendu, celui de la récolte. Ce sont en tout 100 à 110 kg de patates douces qui ont été ramassées, mercredi après-midi. Une belle récolte qui permettra à la cheffe cuisinière du lycée professionnel de Mahina de préparer un gratin de patates douces ce jeudi soir pour les internes, "et jeudi prochain, nous allons faire un mā’a tahiti pour tous les élèves et on remplacera le taro par les patates douces", rajoute Vincent Baron, proviseur du lycée professionnel de Mahina.

Pour ce projet fa’a’apu, le lycée professionnel de Mahina a prévu un budget de 200 000 francs, financé aussi bien par le Contrat de ville que la CPS, le foyer socio-éducatif et la DGEE. Dans cette enveloppe, il y a les déplacements des élèves et de leur professeur, les repas, le matériel, les plantes, les sacs de compost.

Maintenant que la récolte a été couronnée de succès, ce sera au tour des internes de Mahina de prendre soin de leur fa’a’apu. "Un collègue qui s’appelle Augustin animera un club jardin et avec un groupe d’élèves volontaires, ils continueront à faire l’entretien de ce fa’a’apu", indique Vincent Baron.

Ravi de ce partenariat avec ses homologues de Moorea, le lycée de Mahina envisage de mettre en place d’autres actions, en envoyant, par exemple, "une classe de plombier ou une classe d’installateur de clim, pour voir comment, à notre tour, on peut être utile", propose le proviseur du lycée professionnel de Mahina.

Le lycée professionnel de Mahina accueille 630 à 650 élèves dont un tiers est à l’internat.


La parole à

Xavier Lopez
Professeur d’agronomie et d’horticulture au lycée agricole d’Opunohu

"C’est une nouveauté pour nous"


"Sur le lycée technique de Mahina, c’est la première fois qu’on le fait et c’est une nouveauté pour nous. On espère que ça va se pérenniser parce qu’on voit que ça plait à tout le monde, aussi bien aux élèves du lycée technique qu’aux élèves du lycée agricole. Ça a plu également à l’équipe d’encadrement du lycée technique.
L’idée était de créer des billons avec quelques plantes qui seraient utilisables à la cuisine assez rapidement. Donc, j’ai voulu essayé le pota et la patate douce. Sur les sept billons de patates douces préparés, nous avons récolté trois billons qui font entre 12 et 13 mètres. Et nous avons obtenu une production de 100 à 110 kg, ce qui représente un rendement par mètre carré de presque 3 kg."




Teanuhe, 15 ans
Lycéen de Moorea

"La récolte est toujours impressionnante"


"Nous avons commencé par traiter le sol, parce que la terre était dure. Ensuite, nous avons mis des engrais et nous avons fait les billons. Il y a des patates douces, des citronnelles, du basilic et de la papaye. J’ai choisi la filière aménagement, jardins, espaces verts, et j’ai voulu rejoindre cette équipe parce que je trouve l’idée géniale. La récolte est toujours impressionnante, on voit notre travail."



Heimaru 16 ans
1ère SPVL au lycée professionnel de Mahina

"On sait que nous allons manger ces produits à la cantine jeudi soir"


"Ma surveillante nous a dit que des élèves viendront retirer des patates douces. Donc, on s’est porté volontaire. À Tubuai, on plante des pommes de terre et des carottes, donc on a l’habitude, et puis, on sait que nous allons manger ces produits à la cantine jeudi soir."
_________________________________________________
Mauritoa, 17 ans
1ère MEI au lycée professionnel de Mahina

"Quand on se retrouve dans ce fa’a’apu, on repense aussi à notre île"


"Dans les mois à venir, ce sera à nous de planter nos légumes. Je trouve que c’est une bonne idée, surtout que chez moi à Rimatara, on plante aussi des taros, des bananes, des maniocs, des cocotiers. Quand on se retrouve dans ce fa’a’apu, on repense aussi à notre île."



Vincent Baron
Proviseur du Lycée professionnel de Mahina

"L’objectif de ce projet Ea Mahina est d’occuper nos internes"


"Ea Mahina vient de E’attitude, et on a un comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté qui regroupe la gendarmerie, les parents, le personnel de santé… et ce comité a monté un programme d’actions pour ces élèves. Donc, on a mis en place, en répondant à un appel à projets du Contrat de ville et de la CPS, un projet commun sur trois axes. Le premier axe est le développement d’une pratique sportive régulière et durable. Donc tous les soirs après les cours, les élèves peuvent pratiquer des activités sportives variées. L’idée est de se sentir bien et de se maintenir en forme.
Le deuxième axe est l’alimentation, donc une meilleure information sur les pratiques alimentaires. L’intervention régulière d’une diététicienne qui reçoit les élèves. Demain, elle fera une intervention auprès de la section sportive vaa, parce que nos champions ont tendance à vouloir prendre trop de vitamines, par exemple. Des actions en classe avec la filière ASSP, sur la personne… Et puis, il y a un projet de fa’a’apu et de jardin potagé à l’internat, en collaboration avec le lycée de Moorea. Il y a un troisième aspect qui concerne l’amélioration du cadre de vie. Par exemple, Jobs un grapheur bien connu, accompagne des élèves qui font des fresques sur des parties de l’internat.
L’objectif de ce projet Ea Mahina est d’occuper nos internes et qu’ils trouvent au sein de notre établissement, ce qu’ils pourraient voir ailleurs.
On a réussi à bâtir un budget d’environ 5 millions de francs pour l’ensemble du projet Ea Mahina."



Les lycéens ont récolté 100 à 110 kg de patates douces, ce mercredi.
Les lycéens ont récolté 100 à 110 kg de patates douces, ce mercredi.


Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 6 Février 2019 à 19:31 | Lu 1266 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2019 - 19:22 Antidopage : Shell Va'a montre l'exemple

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués