Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Donald Trump visé par une nouvelle accusation d'agression sexuelle



Washington, Etats-Unis | AFP | jeudi 17/09/2020 - Le président américain Donald Trump a été accusé jeudi par une ancienne mannequin d'une agression sexuelle qui se serait produite à l'US Open en 1997.

Amy Dorris a raconté au journal britannique The Guardian comment le milliardaire républicain l'aurait embrassée et touchée sans son consentement. Les avocats du président ont nié farouchement, auprès du quotidien, ces accusations dévoilées à quelques semaines seulement de la présidentielle du 3 novembre. 

Selon Amy Dorris, Donald Trump, qui était à l'époque un promoteur immobilier et une personnalité mondaine new-yorkaise, l'aurait accostée le 5 septembre 1997 devant les toilettes de sa loge VIP de l'US Open, le célèbre tournoi de tennis américain.

"Il a enfoncé sa langue dans ma gorge alors que je le repoussais. C'est alors que son étreinte s'est renforcée, ses mains étaient baladeuses et il touchait mes fesses, mes seins, mon dos, tout", explique-t-elle au Guardian, ajoutant lui avoir demandé d'arrêter. Donald Trump, qui avait 51 ans à l'époque, "se fichait" de son refus, précise-t-elle.

"J'étais prisonnière de son étreinte, et je ne pouvais pas en sortir", dit-elle. 

La jeune femme, qui avait 24 ans au moment des faits alléguée, a eu la "nausée" et s'est sentie "bafouée", détaille-t-elle. 

Donald Trump a été accusé d'agression sexuelle ou harcèlement par plus d'une dizaine de femmes, dont une éditorialiste, E. Jean Carroll, qui l'accuse de l'avoir violée au milieu des années 1990.

Le président a nié toutes ces accusations. Dans le cas de E. Jean Carroll, il a indiqué qu'elle n'était "pas son genre de femme".

Juste avant l'élection de 2016, une vidéo de 2005 de l'ancien magnat de l'immobilier avait été publiée. On l'entendait se venter, en des termes vulgaires, de pouvoir attraper les femmes par les parties génitales grâce à sa notoriété.

le Jeudi 17 Septembre 2020 à 06:57 | Lu 752 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus