Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Dix-neuf jeunes Polynésiens s'engagent comme aviateurs



Les 19 Polynésiens décolleront dès dimanche matin pour y rejoindre leurs affectations en métropole.
Les 19 Polynésiens décolleront dès dimanche matin pour y rejoindre leurs affectations en métropole.
Papeete, le 24 août 2018- Dix-neuf jeunes Polynésiens ont signé vendredi 24 août leurs engagements dans l'armée de l'Air. Dix d'entre eux vont servir en tant que sous-officiers et neuf comme militaires techniciens de l’air. Ils décolleront dès le dimanche 26 août pour y rejoindre leurs affectations en métropole.

Il y a des instants dont on se souvient toute sa vie ! Et une chose est sûre, ces 19 jeunes Polynésiens, présents hier au détachement Air 190 de Faa'a, n'oublieront jamais le moment où ils ont signé leur feuille d'engagement dans l'armée de l'Air. Ce geste engage ces dix garçons et neuf filles, originaires de Tahiti et des îles, pour les prochaines années à servir la France, cinq à six ans pour les sous-officiers et au minimum quatre ans pour les hommes du rang, renouvelables.
Ces 19 jeunes, qui vont s'envoler dimanche pour la métropole, ont suivi tout un processus de recrutement qui les a amenés à signer aujourd'hui comme aviateurs dans l'armée de l'Air.
"Les jeunes viennent me rencontrer au Centre d’information et de recrutement des forces armées à Arue puis on rentre dans un process de testing avec une information collective, des tests psychotechniques, des épreuves de sport et une visite médicale. Toute la finalité de ce dossier est l'entretien de motivation. Puis tout est envoyé à Tours à ma direction qui prend sa décision. Ensuite, je prends contact avec le jeune Polynésien pour savoir s'il veut continuer avec nous", explique l'adjudant-chef Maxime Bienfait, du bureau de recrutement de l'armée de l'Air en Polynésie, qui insiste sur le fait que la motivation est le critère essentiel.

APPRENDRE UN MÉTIER

Dernières consignes pour les nouvelles recrues avant de signer.
Dernières consignes pour les nouvelles recrues avant de signer.
Et pour ces 19 jeunes qui ont dit "oui" à l'armée de l'Air, ils vont pouvoir découvrir dans quelques jours leur nouvelle vie de militaire. "Les dix Polynésiens, recrutés en qualité de sous-officiers, vont partir à l'école de Rochefort 15 semaines en formation militaire puis ils vont ensuite apprendre un nouveau métier. Cet apprentissage s'étale sur une fourchette de 9 à 42 semaines avec des particularités pour certains métiers. Quant aux militaires du rang, ils vont faire une à deux semaines d'adaptation à l'unité puis ils partiront ensuite en formation militaire", poursuit l'adjudant-chef. Les hommes du rang sont affectés dans des bases situées à Orange, Tours, Mont-de-Marsan ou Istres. Les sous-officiers sont recrutés avec un niveau bac minimum et les hommes du rang à partir de la 3e jusqu'au bac.
Et pour leur offrir un petit avant-goût de ce qu'est l'armée de l'Air, le Commandant du détachement Air 190 de Faa'a, le Lieutenant-Colonel Fourcade, n'a pas hésité à amener les recrues devant un Casa sur le tarmac de la piste d'atterrissage. Une première mission découverte réussie pour ces aviateurs en herbe !

Le Lieutenant-Colonel Fourcade.
Le Lieutenant-Colonel Fourcade.
Lieutenant-Colonel Fourcade, Commandant du détachement Air 190 de Faa'a :

"L'armée est un escalier social"

"Faire signer un contrat pour 19 personnes d'un coup est exceptionnel, puisqu'on recrute environ une centaine de jeunes Polynésiens par an pour l'armée de l'Air. Si j'ai vraiment un conseil à donner à ces jeunes, c'est de construire leur avenir plutôt que de le subir.
Ces jeunes sont volontaristes, ils sont fidèles envers l'institution, les Polynésiens font d'excellents soldats.
L'armée de l'Air offre de très belles carrières, J'en suis moi-même un exemple, j'ai commencé en bas et je commande maintenant le détachement. C'est vraiment un escalier social. Aujourd'hui, il y a 3000 postes à pourvoir dans l'armée de l'air."

Henri signe pour quatre ans.
Henri signe pour quatre ans.
Henri, 26 ans de Faa'a :
"J'ai envie de faire carrière dans l'armée"

"Je m'engage en tant qu'homme du rang dans l'armée de l'Air, car j'ai de la famille qui m'en a parlé. C'est une armée très moderne, c'est vraiment une super opportunité. Je travaillais en tant qu'agent de sécurité, mais il n'y a pas beaucoup de possibilités d'évolution dans ce métier. J'ai alors décidé de me tourner vers l'armée de l'Air, l'année dernière, j'attendais le feu vert de ma femme, car il faut partir en métropole. C'est un choix qui se prend à deux, ma femme me rejoint une semaine après avec mon enfant. Je suis affecté à Tours, j'ai hâte d'y aller.
J'ai choisi d'être équipier fusilier de l'air, cela consiste à faire des patrouilles, des surveillances des bases aériennes… J'ai signé pour quatre ans, J'ai envie de faire carrière dans l'armée."

le Vendredi 24 Août 2018 à 15:43 | Lu 17730 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 07:48 Les syndicalistes ne lâcheront rien

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués