Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Deux nouveaux groupes froids pour le CHPF



Les deux nouveaux groupes froids ont été installés ce samedi matin sur le toit du CHPF de Taaone
Les deux nouveaux groupes froids ont été installés ce samedi matin sur le toit du CHPF de Taaone
PIRAE, le 29/08/2015 - L'hôpital du Taaone veut faire des économies sur le plan énergétique. Ce samedi matin, deux nouveaux groupes froids ont été installés sur le toit du CHPF. Un investissement conséquent mais qui permettra à l'hôpital de faire une économie d'un mois sur ses factures annuelles en électricité. Pour l'acquisition de ces deux nouveaux groupes, l'hôpital a investi 160 millions Fcfp sur ses fonds propres.

Ils pèsent plusieurs tonnes et ils représentent 1,5 mégawatt (MW) chacun. Fraîchement arrivés de métropole, ces deux nouveaux groupes froids ont été installés ce samedi matin sur le toit de l'hôpital du Taaone. "C'est une opération importante car ce sont des appareils de nouvelles générations. Il va falloir veiller également à ce que le froid soit bien réparti au sein de cet hôpital, pour éviter les infections", explique Patrick Howell, ministre de la santé.

Financés à 100 % sur les fonds propres du CHPF, ces nouveaux appareils permettront à l'hôpital de faire des économies sur ses factures d'électricité. "Ils seront plus performants, moins bruyants et moins consommateurs d'énergie, c'est tout bénéfique pour l'hôpital", explique Jimmy Cowan, directeur par intérim du CHPF.

En effet, le rendement de ces nouveaux appareils est de 30 % supérieur aux anciens groupes. "Ce sont des appareils qui ont été faits sur mesure, avec des puissances frigorifiques importantes, et nous avons une grosse demande de froid, mais surtout des conditions climatiques particulières", précise Fabien Courtat, chef du service technique.

50 % de la puissance électrique de l'hôpital est destinée à la création de froid, ce qui représente une dépense énergétique conséquente pour le CHPF. Aujourd'hui, l'hôpital dépense 880 millions Fcfp par an, rien que pour son électricité. "Depuis l'installation du CHPF, nous avons diminué la note de l'électricité de 17 %, dont 9.7 % exclusivement sur l'année 2013 alors que nous augmentions notre charge de travail notamment avec la mise en place de la production d'oxygène", explique Fabien Courtat.

Selon le ministre de la santé, avec ces nouveaux appareils, l'hôpital pourra économiser pas moins de 60 millions Fcfp par an.

Pour l'acquisition et l'installation de ces deux nouveaux groupes froids, le CHPF a investi 160 millions Fcfp : "c'est l'aboutissement de trois ans de travail. On espère rentabiliser cela sur moins de deux ans", dit Fabien Courtat.

Le plus gros travail est fait, reste encore quelques petits détails à régler avant que ces nouveaux appareils puissent être utilisés. "Il faut terminer la tuyauterie ainsi que les raccordements. Ensuite, on vérifiera le rendement et les coefficients de performances pendant deux semaines et on les validera, sachant que ces groupes ont déjà été testés dans un laboratoire, en métropole. Ce sera opérationnel dans un mois", conclut Fabien Courtat.

Le CHPF du Taaone toujours en attente de son nouveau directeur

Plus d'un mois après le licenciement de l'ancien directeur du CHPF de Taaone, Christophe Bouriat, l'intérim est assuré par Jimmy Cowan.
Le ministre de la santé, Patrick Howell a assuré ce samedi matin, ne pas être pressé pour nommer le futur directeur. "Il faut que vous sachiez qu'il y a énormément de candidats. Je m'aperçois que l'hôpital de Taaone est très attractif, peut-être pour le salaire ou le climat. Nous avons des candidats qui viennent de tous les DOM-TOM et même de France. Pour l'instant, nous sommes dans une phase d'apaisement des esprits avec tous les problèmes que nous avons rencontré. Il va falloir bien analyser les candidatures et faire en sorte de ne pas se tromper", explique-t-il.

Même si le gouvernement souhaiterait que ce poste revienne à un polynésien, le ministre a déjà quelques critères de sélection : "j'attends du futur directeur qu'il soit rigoureux dans son travail, ouvert d'esprit et prêt à travailler sereinement avec tous les partenaires et bien sûr qu'il soit efficace".
Le conseil d'administration devrait se positionner sur le sujet d'ici quelques semaines.


Rédigé par Corinne Tehetia le Samedi 29 Août 2015 à 15:21 | Lu 1066 fois







1.Posté par Mathius le 29/08/2015 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fait c'était encore une société a Auroy qui devait faire le froid? Qu'est ce donc devenu l'argent dépensé à ce sujet?
Le ministre Buissou et ses copains pourraient nous l'expliquer....

2.Posté par tutua le 31/08/2015 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

que devient le projet de climatisation avec l'utilisation des eaux froides profondes qui réduira fortement le coût de la clim et assurera un meilleur respect de l'environnement ?
un contrat avait été signé avec l'état par le tavini-upld, mais les renversements orchestrés par Gaston ont fait tomber le projet, bravo les tahoeraa historiques ...

3.Posté par TEKI TOA le 31/08/2015 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et à quand les panneaux solaires sur le toit de l'hôpital?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 31 Mars 2020 - 09:56 Un seul nouveau cas de coronavirus mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus