Tahiti Infos

Deux livres, deux visions de la Polynésie


Tahiti, le 23 novembre 2021 - L’historienne Corinne Raybaud, déjà auteure de nombreux ouvrages revient avec deux nouveaux livres. Le premier est intitulé De l’Oralité à l’écrit en Polynésie du XVIIIe au XXe siècle et il y est question d’histoire. Le second, Voyage Austral, est un recueil de poésies.



De l’Oralité à l’écrit en Polynésie du XVIIIe au XXIe siècle s’inscrit dans la droite ligne de ses travaux sur l’histoire de la Polynésie. Après des années de recherches sur son ouvrage Passage de la coutume à la loi en Polynésie, l’auteure nous entraîne dans ses réflexions sur cette transition sociétale qui eut lieu à partir de la fin du XVIIIe siècle et qui se développa au XIXe siècle avec l’évangélisation de Tahiti par les premiers missionnaires anglais de la London Missionary Society.

Dans cet ouvrage, agrémenté de nombreux documents référencés, Corinne Raybaud décrit différents aspects de l’oralité et explique “la complexité des documents sources, dans un monde où les mots s’envolent”. Elle démontre ensuite l’intérêt des Européens et leur rôle dans la conservation des langues polynésiennes. Elle lève enfin un malentendu, concernant l’interdiction et la pratique des langues vernaculaires (langue locale communément parlée au sein d’une communauté) par les Polynésiens, de l’arrivée des Européens à nos jours.


Une auteure éclectique

Le second ouvrage présenté en cette fin d’année et qui sera dédicacé ce samedi s’éloigne, une fois n’est pas coutume, de l’histoire. Voyage Austral, est un recueil de poésies sur “la beauté des lieux qui nous entourent et dont il faut se souvenir”, sur l’intérêt qu’elle porte “à ses habitants et leur histoire”. Ce recueil est également l’occasion de porter une réflexion sur “le temps qui passe, l’amour, la vie…

La Polynésie est sa source d’inspiration. Voyage Austral révèle au lecteur les “émotions poétiques pour les îles” que Corinne Raybaud a abordées au fil de l’eau. Hawaii ou bien encore les îles Marquises y sont décrites avec passion. Viennent ensuite les “lumineuses” Tuamotu, les îles de la Société où elle a toujours vécu, les “mystérieuses” Australes, les “lointaines” Gambier, Pitcairn “la ténébreuse” ou bien encore “l’étonnante” île de Pâques-Rapa Nui.

Elle fait au passage un clin d’œil à Tupaia, pour finir sur Aotearoa (nom Maori de la Nouvelle-Zélande). Ce voyage au fil de l’eau emporte le lecteur dans le triangle polynésien, à la découverte de toutes ces îles et “le rapproche de l’essentiel, qui est abordé avec douceur, sérénité et légèreté”.

Dédicaces

Samedi 27 novembre à Odyssey de 9 heures à midi.

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 23 Novembre 2021 à 15:15 | Lu 954 fois