Tahiti Infos

Des vestiges découverts à Tahuareva


Des vestiges découverts à Tahuareva
Tahiti, le 17 août 2021 – Nouvel épisode dans l'affaire du dynamitage d'une partie de la montagne de Tahuareva à Tautira. L'association Te Hono Autahi no Ataaroa i Tautira et le collectif Te Hono Tia'au indiquent avoir découvert plusieurs vestiges jamais recensés sur la montagne. Une conférence de presse pour leur présentation est prévue vendredi.

Lundi, l'association Te Hono Autahi no Ataaroa i Tautira et le collectif Te Hono Tia'au ont indiqué qu'ils avaient fait la découverte d'un “site patrimonial et culturel” sur Tahuareva, cette montagne de Tautira qui a fait tant parler d'elle depuis mai et l'annonce du dynamitage d'une partie de sa falaise.

Trois mois de rebondissements
 
Rappel des faits. Le 4 mai dernier, le ministre de l'Équipement, René Temeharo, avait détaillé les travaux de dynamitage d'une partie instable d'une falaise située au-dessus de la route de ceinture à l'entrée de Tautira. La route devait temporairement être coupée quotidiennement du 10 au 28 mai. Dès la présentation du projet, plusieurs habitants de Tautira avaient fait connaître leur mécontentement et leur désaccord. Pour le début des travaux, plusieurs d'entre eux étaient présents aux alentours du chantier pour manifester leur opposition. Ces derniers s'étaient d'abord rendus en dehors de la zone sécurisée, puis directement sur le site, en contrebas de la montagne Tahuareva.
 
Saisie par son ministre de tutelle sur la situation de la montagne, la direction de la culture et du patrimoine reconnaissait le 20 mai dernier la sacralité du lieu mais assurait que les travaux portaient sur “la partie basse d'un des flancs de la montagne” qui ne représente aucun “ancrage mythique précis”. Concernant l'occupation de la falaise, le juge des référés, saisi par le Pays, avait rendu sa décision le 28 juin dernier. Il avait alors ordonné l'expulsion de treize riverains qui manifestaient contre le dynamitage. La manifestation aurait été constitutive d'une occupation illégale de l'espace public.

En juin, l'avocat des riverains, Me James Lau, envisageait l'envoi du dossier à la présidence pour demander le classement du site, ce qui permettrait sa protection et empêcherait l'avancée du projet de dynamitage.

Rédigé par Etienne Dorin le Mardi 17 Août 2021 à 19:10 | Lu 4949 fois