Tahiti Infos

Des policiers caillassés à La Mission


Tahiti, le 26 septembre 2021 – Les images de voitures de police caillassées par un groupe de fêtards dans la nuit de samedi à dimanche quartier de La Mission à Papeete ont fait le tour des réseaux sociaux. Pas de blessés, mais des "investigations en cours" et une "condamnation très ferme" du haut-commissaire.
 
La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux et provoqué une vive émotion dimanche matin au fenua. Dans la nuit de samedi à dimanche, une intervention des policiers municipaux et nationaux appelés pour un tapage nocturne dans le quartier de La Mission à Papeete s'est transformée en véritable rébellion contre les forces de l'ordre. La vidéo, filmée par un riverain, montre plusieurs personnes lançant des projectiles et frappant parfois directement les véhicules de police pour leur faire quitter les lieux.
 
Dans un communiqué diffusé dimanche midi, le haut-commissariat a confirmé que l'intervention visait "plusieurs jeunes" ayant "passé outre les mesures réglementaires en vigueur et organisé une fête bruyante". "Lors de l’intervention, deux véhicules de la police municipale de Papeete et de la police nationale ont été endommagés par plusieurs riverains alcoolisés qui, en plus de lancer des projectiles et de donner des coups dans les voitures, proféraient insultes et menaces à l’encontre des forces de l’ordre", indique le haussariat. "Heureusement, malgré les dommages matériels sur les véhicules, aucun policier n’a été blessé grâce à la coordination rapide des services de la police municipale et de la direction de la sécurité publique. Une procédure judiciaire a été ouverte pour faits de violence avérés envers les forces de l’ordre."
 
Les services de l'Etat indique que si ces actes de "défiance" envers les autorités sont "globalement rares" en Polynésie, "ils n’en restent pas moins inadmissibles". "Le Haut-commissaire condamne très fermement ces comportements intolérables sur le territoire et apporte tout son soutien aux forces de l’ordre intervenant dans des conditions difficiles et parfois dangereuses pour leur intégrité", poursuit le communiqué, qui conclut en affirmant que des investigations sont actuellement en cours et feront l’objet de suites judiciaires appropriées.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 26 Septembre 2021 à 15:24 | Lu 6297 fois