Tahiti Infos

Des navires philippins en route vers un récif revendiqué par Pékin malgré un avertissement de la Chine


JAM STA ROSA / AFP
JAM STA ROSA / AFP
Philippines | AFP | mercredi 15/05/2024 - Des pêcheurs philippins ont fait cap mercredi vers un récif revendiqué par la Chine, malgré un avertissement de Pékin, dans le but de faire valoir leurs droits sur cette voie maritime contestée. 

Le récif de Scarborough, situé en mer de Chine méridionale, est revendiqué par Pékin, Taïwan, et les Philippines. 

Brandissant de petits drapeaux philippins et scandant "Les Philippines sont à nous, la Chine dehors !", environ 200 personnes ont embarqué à bord de cinq navires de pêche commerciale ayant quitté un port du nord des Philippines dans la matinée, escortés par plusieurs voiliers. 

Trois navires des garde-côtes chinois ont commencé à suivre le convoi à la nuit tombante alors qu'il se rapprochait du récif, émettant des avertissements sur les radios des bateaux, a déclaré un porte-parole de Atin Ito, le convoi de pêcheurs, à la presse. Il s'agit de leur deuxième voyage vers cette voie maritime contestée. 

Quelques heures plus tôt, à Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Wang Wenbin, avait affirmé la "souveraineté incontestable" de la Chine sur le récif et mis en garde Manille contre toute action portant atteinte à cette position.

Le convoi d'Atin Ito a distribué du carburant et des provisions aux pêcheurs rencontrés sur la route et largué une douzaine de bouées oranges portant l'inscription "La mer des Philippines occidentales est à nous".

"C'est pour que les Chinois voient que nous, les Philippins, sommes unis dans notre volonté de reprendre le récif de Scarborough", a déclaré à l'AFP Luis Pontillas, un pêcheur.

Cette opération de pêcheurs philippins intervient deux semaines après que des navires chinois ont tiré au canon à eau sur deux bateaux du gouvernement philippin dans la même zone. 

Le récif de Scarborough, riche en poissons, est situé à 240 kilomètres de l'île philippine de Luzon, et 900 kilomètres de Hainan, en Chine. 

Le haut-fond est une poudrière depuis que Pékin l'a repris à Manille en 2012.

Pékin revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, balayant les revendications des Philippines et d'autres pays, et ignorant une décision internationale selon laquelle son affirmation n'a pas de fondement juridique.

le Mercredi 15 Mai 2024 à 06:16 | Lu 620 fois