Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Des heures après le bronzage, la peau continue de souffrir



Washington, Etats-Unis | AFP | vendredi 20/02/2015 - Les dommages que subit la peau suite à l'exposition aux rayons ultraviolets du soleil se poursuivent durant les heures qui suivent, selon une étude publiée vendredi dans la revue américaine Science.

Etre exposé à des ultraviolets, ceux du soleil ou des lampes de bronzage, peut endommager l'ADN dans les mélanocytes, les cellules qui pigmentent la peau en produisant la mélanine qui lui donne sa couleur, expliquent les chercheurs.

Ces derniers ont déterminé que dans leur étude environ la moitié des altérations de l'ADN se sont produites dans l'obscurité après l'exposition aux ultraviolets.

Jusqu'alors, les scientifiques pensaient que la mélanine protégeait l'épiderme en bloquant les rayons ultraviolets du soleil.

Ils ont également découvert que ces rayons activaient deux enzymes qui se combinent pour "exciter" un électron dans la mélanine. L'énergie générée par ce processus, appelé chimiosmose, est transmise à l'ADN dans l'obscurité, créant le même dommage génétique que les rayons du soleil.

Dans leur étude, les scientifiques, dont le Dr Douglas Brash, professeur de dermatologie à la faculté de médecine de l'université de Yale, sont aussi arrivés à la conclusion que la mélanine pourrait avoir des effets néfastes et être liée à des dommages de la peau.

Cette dégradation de l'ADN est une cause majeure de la forme la plus fréquente du cancer de la peau.

Pour cette partie de la recherche, ils ont exposé des souris et des cellules mélanocytes humaines à des rayonnements ultraviolets de lampes à bronzer.

Ces radiations ont provoqué un type particulier d'altération de l'ADN de ces cellules, qui empêche l'information génétique qu'elles contiennent d'être transmise correctement.

Ils ont constaté que l'ADN des mélanocytes, non seulement était endommagé, mais que ce phénomène persistait pendant des heures après la fin de cette exposition.

Ainsi cette recherche montre que la mélanine à des effets à la fois cancérigènes et protecteurs.

"Si on regarde à l'intérieur de la peau d'un adulte, la mélanine protège effectivement contre les dommages infligés par les rayons ultraviolets (...), agissant comme un bouclier", explique le professeur Brash. "Mais elle a aussi des effets néfastes".

Les dégâts sur les mélanocytes après leur exposition aux rayons ultraviolets ont empêché une réparation normale de l'ADN chez les souris.

Les effets néfastes de ce phénomène devraient néanmoins pouvoir être neutralisés car ce processus chimique est lent, soulignent les chercheurs. Une crème solaire "le soir, après" le bain de soleil, pourrait par exemple le bloquer.

Rédigé par () le Vendredi 20 Février 2015 à 15:38 | Lu 820 fois






1.Posté par Roro LEBO le 21/02/2015 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Manger la carotte crue est ma solution pour avoir de la vitamine A.
je suis au soleil en permanence sans protection et quelques fois un peu d'aleo vera pur sur ma tête "chauve".

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net