Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Des galères portugaises sur les côtes de Tahiti



Fb : ‎Ced Bellacon‎
Fb : ‎Ced Bellacon‎
PAPEETE, le 10 juillet 2018 - Ce ne sont pas des méduses même si elles y ressemblent beaucoup. Les galères portugaises appelées aussi "physalie" ou "vessie de mer" sont très dangereuses et peuvent même se révéler mortelles. Certaines ont été aperçues à Arue et à Teva i uta, ce week-end. Si vous en voyez sur la plage, ne les touchez surtout pas.

Ça ressemble à une méduse, mais ce n'est pas une méduse et sa piqûre peut être mortelle. La galère portugaise a atteint les côtes de Tahiti, certaines ont été vues à Arue et à Teva I Uta, ce week-end. Appelée aussi Physalie ou Vessie de mer, la galère portugaise ressemble étrangement à une méduse en forme de ballon ovale translucide avec de longs tentacules violacées. Elle est composée à 90 % d'eau. Et peu se révéler très dangereuse pour les baigneurs, c'est pourquoi lundi, la mairie de Arue a lancé un appel à la population. "Nos agents de police sont actuellement sur site pour constater l'état des lieux. Nous restons vigilants sur cette situation car c'est un animal dangereux, même mort. Les numéros d'urgence en cas de besoin : le CTA au 18 et notre brigade de police au 40502020. Merci à tous pour votre vigilance", indiquent les services de la commune sur les réseaux sociaux.

Le ballon ovale de la galère portugaise est appelé pneumatophore, il lui permet de se déplacer grâce aux courants marins et au vent. Il est rempli de gaz qu'elle gonfle lorsqu'elle souhaite flotter à la surface des mers. Lorsqu'elle se sent menacée par un prédateur, la galère portugaise se dégonfle légèrement pour redescendre dans les profondeurs marines.

Elle vit généralement au large et elle ne représente donc pas de danger pour l'homme. Mais il arrive que les vents poussent cette créature vers les plages, et dans ce cas, elle devient un véritable danger pour les baigneurs. En effet, elles peuvent être mortelles. Claude Serra, ingénieur à la Direction de l'environnement indique "c'est un phénomène récurrent, tous les ans aux alentours du mois de juillet des méduses et les galères portugaises arrivent sur les côtes. C'est un phénomène de bloom normal. En cas de contact, il faut immédiatement aller voir un médecin" précise le spécialiste de la DIREN.

Si vous en voyez, il vous est conseillé de ne pas la toucher car elle est venimeuse. Elle peut provoquer de graves symptômes tels que des vomissements, de l'hypertension artérielle ou encore une perte de connaissance, elle peut potentiellement tuer un homme. Même morte, la galère portugaise reste dangereuse.

Les piqûres de galère portugaise dans l'eau, peuvent aussi provoquer un état de choc, et si par malheur elle venait à vous piquer, il est recommandé de tremper la partie piquée dans de l'eau de mer et en passant du sable afin de retirer les derniers filaments accrochés à la peau, en grattant avec une carte bancaire par exemple. Rapprochez-vous, ensuite de votre médecin.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 10 Juillet 2018 à 11:05 | Lu 8732 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 11:41 Blues hôtel revient pour une 4e édition

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués