Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Des étudiants polynésiens rejoignent l'élite des écoles d'ingénieurs



Bryce, Maruata, Mauna avec leur professeur Gaëtan Bisson. Les autres élèves sont déjà partis. Crédit UPF.
Bryce, Maruata, Mauna avec leur professeur Gaëtan Bisson. Les autres élèves sont déjà partis. Crédit UPF.
Papeete, le 26 août 2019 - Six jeunes étudiants de la première promotion du cycle universitaire préparatoire aux grandes écoles ont été reçus aux concours d'entrée des grandes écoles d'ingénieurs. Ils vont intégrer à la rentrée prochaine de prestigieuses écoles comme l’École nationale de l'aviation civile de Toulouse ou l'Institut national des sciences appliquées de Lyon.

Ils s'appellent Bryce, Benjamin, Maruata, Mauna, Moana ou encore Terani. Ils ont tous en commun de faire partie de la première promotion du CUPGE, cycle universitaire préparatoire aux grandes écoles. Ils ont tous également en commun d'avoir travaillé à fond pendant deux ans dans le but d'intégrer une prestigieuse école d'ingénieur. Et c'est désormais chose faite !

Benjamin ira à l'ISEP Paris (Institut supérieur d'électronique de Paris), Bryce à l'ENAC de Toulouse (l’École nationale de l'aviation civile), Maruata à l'INSA de Lyon (Institut national des sciences appliquées), Mauna à l'EPF de Troyes (Ecole ingénieur-e-s), Moana à l'ESEO d'Angers et Terani à l'INSA de Toulouse (Institut national des sciences appliquées).

Toutes les six ont suivi pendant deux ans la filière d'excellence de l'Université de Polynésie française, créée en 2017. Cette filière a pour unique objectif la préparation des étudiants aux concours d'entrée des grandes écoles d'ingénieurs par la voie maths-physique (MP). La formation dispensée est identique à celle des classes préparatoires de métropole. Le CUPGE offre ainsi aux meilleurs bacheliers scientifiques du fenua les mêmes opportunités de réussite que celles dont disposent leurs camarades des classes préparatoires de métropole, tout en restant en Polynésie avec le confort matériel et moral indispensable pendant ces études exigeantes. Comme toute classe préparatoire, le CUPGE exige des étudiants un investissement important et un travail intense.

Avec Gaëtan Bisson

Rédigé par Pauline Stasi le Lundi 26 Août 2019 à 17:13 | Lu 6413 fois

Tags : CUPGE UPF





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:15 Puta’i garde le choix pour les municipales

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:10 L’autre affaire qui embarrasse l’APC

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués