Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Des cours version 2.0



Un plateau audiovisuel de 100m2 et une équipe de cinq techniciens formés (caméraman, cadreur, technicien du son et monteur) sont désormais à disposition des enseignants.
Un plateau audiovisuel de 100m2 et une équipe de cinq techniciens formés (caméraman, cadreur, technicien du son et monteur) sont désormais à disposition des enseignants.
PAPEETE, le 16 février 2016. Un studio multimédia a été inauguré ce mardi matin. Il est à la disposition des enseignants pour leur permettre un enseignement davantage interactif.

Hivarai, élève en 3e au collège de Tipaerui, est assise à la table du plateau de télévision en plein lancement d'un reportage. Décor, caméra, micros… Tout y est comme sur un vrai plateau de télévision. Et pour cause, c'est bien un vrai un plateau de télévision mais pas celui de TNTV ou Polynésie 1ère. Il est situé dans les locaux de la direction générale de l’Education et des Enseignements, près de l'hippodrome de Pirae.
Ce studio multimédia a été inauguré ce mardi matin après un an et demi de travaux et de préparation. Depuis le début de l'année scolaire, une dizaine d'élèves du collège de Tipaerui travaille sur la réalisation d'un journal mensuel qui durera 26 minutes. La première émission devrait être diffusée prochainement sur nos petits écrans. Comme dans une vraie rédaction, un élève a été désigné rédacteur en chef et chaque élève s'est spécialisé dans une rubrique. Ce projet a bien sûr une ambition pédagogique. "Ils sont nés avec une tablette dans la main. Ils ont besoin de s'exprimer avec leur matériel", explique Corinne Tahimanarii, professeure de français au collège de Tipaerui (lire Parole à ci-contre). "Je peux les aider dans l'écriture et eux utilisent leurs outils. Ils se rendent compte de l'utilité de savoir s'exprimer et de prendre en compte l'autre. Ils voient ainsi qu'on ne s'exprime pas de la même manière face à un journaliste, à un ministre, à un principal de collège… "

Déjà des résultats
Et cette nouvelle méthode d'enseignement qui finalement n'est qu'un outil porte déjà ses fruits selon l'enseignante : "On avait des enfants en situation grave par rapport au comportement notamment. On a vu dans les appréciations des bulletins qu'ils avaient changé leur comportement, ils étaient plus calmes. On leur apprend aussi à anticiper le travail, donc ils ont moins peur."
Le studio permettra de produire également un contenu diversifié. Grâce à une équipe de cinq techniciens formés (caméraman, cadreur, technicien du son et monteur), des modules de formation, des interviews, des documentaires, des animations 3D, de l’infographie, des documentations numériques utilisables sur des tablettes pourront être réalisés. Du contenu pourra être fait sur demande des établissements. Certains ont ainsi déjà demandé à ce que des vidéos soient réalisées pour présenter leur formations. D'autres établissements souhaitent que soient filmées les activités des élèves en internat pour que leurs parents puissent savoir ce qu'ils font.

Corinne Tahimanarii, professeure de français au collège de Tipaerui

"Les enfants progressent en communication"
"Souvent on dit que les jeunes sont violents, qu'ils ne savent pas quoi faire. La violence nait d'un manque de communication et de possibilité de s'exprimer. En travaillant l'écrit, les enfants progressent en communication et donc gagnent de la confiance en eux.
Ils sont nés avec une tablette dans la main. Ils ont besoin de s'exprimer avec leur matériel. Moi, je peux les aider dans l'écriture et eux utilisent leurs outils. Ils se rendent compte de l'utilité de savoir s'exprimer et de prendre en compte l'autre. Ils voient ainsi qu'on ne s'exprime pas de la même manière face à un journal, à un ministre, à un principal de collège… "




Hivarai Terorotua, en 3e au collège de Tipaerui

"Ce travail devient un jeu"
"Depuis la rentrée des classes, notre professeure de français nous a proposé un projet de journal. Au collège, tous les mardis et jeudi après-midi, on travaille sur les lancements, les sujets que l'on peut faire... On prépare les questions.
On aime ce qu'on fait ça devient un jeu. En plus, on est avec des amis. En allant sur le terrain et en posant des questions aux gens, cela m'a permis d'être plus ouverte et plus à l'aise. "

Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 16 Février 2016 à 14:58 | Lu 881 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués