Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Des ateliers socioculturels pour la jeunesse



Moorea, le 5 janvier 2021 - Plusieurs enfants et jeunes issus des quartiers prioritaires vont bénéficier cette semaine de plusieurs ateliers socioculturels à Pihaena. L’idée pour la municipalité de l’île sœur, organisatrice de l’événement avec le contrat de ville, est de leur donner des occupations ludiques et pédagogiques durant cette période de crise.

La commune, en partenariat avec le contrat de ville, organise depuis lundi et jusqu'à vendredi le projet Fa'aiho Mai en faveur de 78 enfants et jeunes issus des quartiers prioritaires de Moorea. Ce projet consiste à mettre en place des ateliers socioculturels au centre Te Pu Atiti’a à Pihaena. On retrouve parmi les activités culturelles proposées, la danse traditionnelle, encadrée par des danseurs de la troupe Manahau, le ukulele, enseigné par la Maururai Ukulele School, le chant traditionnel, pris en charge par l’association PunaReo Piha’e’ina ainsi que des leçons de percussions traditionnelles, données par Tere Rupena, un musicien connu de Moorea. Outre la culture polynésienne, un atelier portant sur l’apprentissage de la photographie ainsi qu’un autre sur le théâtre et la vidéo sont aussi  organisés avec des membres de la Compagnie du Caméléon. Le premier consiste notamment à rencontrer et à recueillir des récits auprès de matahiapo pour la réalisation de photos. Pour le second, les jeunes auront à réaliser un court-métrage d’environ 3 minutes autour d’une thématique discutée pendant les ateliers.
 

Sortir de l'isolement


Par l’initiation à la culture polynésienne, au théâtre, à la photographie ainsi qu’à la vidéo, l’objectif de cette semaine est de faire bénéficier à ces jeunes des activités ludiques et pédagogiques en cette période de crise, tout en leur permettant de sortir de leur  isolement. "L’idée est de montrer que même en période de crise, on peut faire quelque chose pour nos enfants. Mais il s’agit non pas de leur proposer des ateliers occupationnels, mais structurants. C’est avant tout pédagogique. Pour chaque activité, ils vont voir qu’il y a des choses à apprendre du début la fin. Tout cela va leur servir pour leur avenir" explique Timeri Manate, chargée de la culture à la commune de Moorea-Maiao. Les jeunes ont en tout cas bien apprécié les activités qui leur ont été proposées. 
"J’ai aimé les ateliers de théâtre et de vidéo parce qu’on nous apprend à utiliser une caméra et les différentes étapes pour monter un film. On nous enseigne aussi comment faire de la comédie. Peut-être que je pourrai faire du cinéma plus tard. Je pourrai aussi enseigner aux autres" déclare Niuhere Tiaahu, une jeune fille de Paopao. "J’ai aimé chanter le tarava et le chant du mo'o (lézard). J’ai aussi beaucoup apprécié les séances de ukulele parce qu’on nous apprend les notes et la façon de positionner les doigts" confie pour sa part Tamahere Ai, un jeune garçon de Paopao également.

Rédigé par Toatane Rurua le Mardi 5 Janvier 2021 à 09:38 | Lu 423 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus