Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Des armes sophistiquées par colis, trafic insolite en Argentine



Buenos Aires, Argentine | AFP | vendredi 27/06/2019 -  Les armes étaient démontées, expédiées dans des colis par la poste des Etats-Unis et d'Europe à destination de l'Amérique du Sud: un trafic d'armes insolite a été démantelé en Argentine.

Mercredi, 900 armes ont été saisies dans une cache à Martinez, un faubourg de Buenos Aires, avant qu'elles ne soient expédiées vers le Brésil.
Depuis plusieurs mois, les gendarmes et douaniers argentins étaient aux trousses de ce réseau international.
"La bande qui commercialisait des armes à des organisations criminelles de plusieurs pays voisins a été complètement démantelée", a déclaré la ministre argentine de la Sécurité, Patricia Bullrich.
Elle a précisé que l'opération policière avait débuté en octobre. "Lors de la première étape de l'investigation, nous avons trouvé un atelier d'armurerie, où des fusils AR15 provenant de l'étranger étaient assemblés".
 

- Bunker -

 
Une pièce secrète, une sorte de bunker auquel on accède par une porte blindée, elle-même dissimulée par une bibliothèque, renfermait des armes automatiques fabriquées aux Etats-Unis, en France et au Royaume-Uni, des fusils à lunette et des rames de poing.
Ces derniers mois, les autorités argentines ont ainsi mené des perquisitions dans 50 caches, dans plusieurs provinces du pays. Ils ont mis la main sur plus de 2.000 armes, un canon anti-aérien volé dans une caserne militaire, des grenades, des mines antichars et des explosifs.
Le juge en charge du dossier, Pablo Yadarola, pense que les armes étaient destinées à Comando Vermelho, un des cartels les plus puissants du Brésil.
Une vingtaine de personnes soupçonnées d'être mêlées au trafic ont été arrêtées. D'après le juge, le cerveau de la bande est un homme de 52 ans, propriétaire de la maison où se trouvait le bunker.
 

- Millions de dollars -

 
Le canon anti-aérien était sur le point d'être vendu pour 1,5 million de dollars à un groupe criminel brésilien, selon le journal La Nacion.
Les autorités argentines estiment la valeur du butin entre 150 et 200 millions de dollars.
Les pièces détachées de d'AK47, de Famas ou de M4 étaient envoyées dans des paquets transportés par bateau ou courrier.
Des autocars paraguayens acheminaient ensuite les armes de l'Argentine vers le Brésil en passant par Pedro Juan Caballero, ville paraguayenne frontalière du Brésil, et plaque tournante du trafic de drogue entre les deux pays.
Deux Brésiliens et un Argentin ont également été interpellés aux Etats-Unis. "Ils expédiaient le matériel vers l'Argentine", a précisé la ministre. Les services américains de la sécurité nationale (Homeland Security) ont contribué à l'enquête.
Le Brésil était une destination, mais pas la seule, a assuré la ministre argentin, sans nommer le ou les autres pays concernés.
D'autres caches présumées doivent encore être ouvertes avec des explosifs, selon une source proche de l'enquête.
La ministre a cité le "tristement célèbre Pablo Escobar", qui "disait: de l'argent ou du plomb, ou j'achète les gens avec de l'argent, ou je les tue avec du plomb. Nous on refuse d'être achetés et on évite des morts inutiles".
Vendredi, la gendarmerie devait présenter à la presse la plus grande saisie d'armes de l'histoire de l'Argentine.

le Vendredi 28 Juin 2019 à 05:51 | Lu 390 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus