Tahiti Infos

Des adolescents de Moorea sensibilisés à leur environnement


Moorea, le 5 décembre 2021 - Une cinquantaine de jeunes adolescents de Moorea ont été sensibilisés samedi à Temae à la préservation de l’environnement. Le but de Team Tohiea et de la DIREN, coorganisateurs de l’événement est qu’ils deviennent les ambassadeurs de l’environnement à leur tour, en particulier auprès de leur famille.

Le club Team Tohiea, en partenariat avec la DIREN (Direction de l’Environnement) a organisé samedi dernier une journée de sensibilisation à l’environnement à l'adresse d’une cinquantaine d’adolescents de l’île sœur sur la plage publique de Temae. Issus des quartiers prioritaires, ces jeunes ont ainsi bénéficié de quelques ateliers portant sur le PGEM (Plan de Gestion de l’Espace Maritime), le tressage, les problématiques liées au réchauffement climatique, l’alimentation saine, le tri des déchets et ont eu aussi une initiation au va'a. Outre la promotion du sport et de la bonne alimentation, l’objectif est que cette tranche d’âge assimile cette notion de respect de l’environnement  pour qu’ils en soient les ambassadeurs par la suite. “On constate qu’on a beaucoup de choses à faire au niveau de l’environnement. Les gens ne le respectent pas en triant mal leurs déchets ou en jetant leurs détritus n’importe où. Je pense qu’il faut sensibiliser les jeunes sur le respect de l’environnement pour qu’ils puissent ensuite sensibiliser leur famille, explique Vaitiare Cruvellier, la présidente de Team Tohiea. Dans l’après-midi, des courses de vitesse en va'a ont été organisées dans les catégories minimes et cadets (filles, garçons, mixtes). A l’issue de cette journée éducative, les jeunes semblent avoir été convaincus de l’importance de la protection de l’environnement. “J’ai appris beaucoup de choses que je ne savais pas. J’ai cru par exemple que le PGEM signifiait qu’on ne pouvait pas pêcher. Je viens d’apprendre en fait que le PGEM compte beaucoup de zones réglementées et que celles-ci  ne sont pas toutes interdites à la pêche. Cette journée va nous servir à prendre soin de l’environnement de notre fenua, mais il n’y en a pas assez”, a confié Teriitahi, un jeune habitant de Temae. “Je suis venue aujourd’hui pour en apprendre plus sur l’environnement et aussi parce que le va'a est ma passion. Les ateliers sur la santé ainsi que sur la pollution et la déforestation m’ont marqué. J’ai appris par exemple que l’homme est le responsable de la déforestation à cause de l’argent et qu’il gagne en puissance alors que la faune et la flore se dégradent chaque année. Il était nécessaire d’apprendre ces choses aujourd’hui pour pouvoir encore préserver l’environnement pendant quelques années. Mais les gens ne respectent pas du tout. On les voit jeter les déchets par terre”, a déclaré Napua-Okalani , une adolescente de Temae.

Rédigé par Toatane Rurua le Dimanche 5 Décembre 2021 à 09:46 | Lu 540 fois