Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Des Tahitiens au cœur de la manif’ contre la loi Travail



Pour se protéger du gaz lacrymogène, les Tahitiens ont dû porter un masque sur le visage.
Pour se protéger du gaz lacrymogène, les Tahitiens ont dû porter un masque sur le visage.
PARIS, le 14 juin 2016. Après avoir été reçus au ministère des Outre-mer, des Tahitiens se sont retrouvés au milieu des manifestations contre la loi Travail.


Ce mardi midi, la ministre George Pau-Langervin a reçu les ultramarins invités à assister à des matchs de l’Euro de football. Ambiance chaleureuse au ministère des Outre-mer, avec distribution de colliers de coquillage et chant de l’hymne tahitien pour la ministre. Sauf que la rue Oudinot se trouvait sur le passage de la manifestation contre la loi Travail, marquée par une forte mobilisation et par de nombreux actes de violence (29 policiers et 11 manifestants ont été blessés). Parmi ces dégradations, l’entrée du ministère des Outre-mer a été taguée pour être renommée par des manifestants « ministère des colonies ».

Twitter Nuit Debout
Twitter Nuit Debout
A l’issue de la réception au ministère, une quinzaine de Tahitiens sont partis déjeuner. A peine installés dans une boulangerie, le patron les a prévenus : « Soit vous sortez, soit on ferme les grilles ». Résultat, ils se sont retrouvés enfermés pendant deux heures dans la boutique, rideaux fermés, aux premières loges pour assister aux débordements en direct : des manifestants évacués par des canons à eau, un CRS qui reçoit un projectile et s’effondre devant eux, puis du gaz lacrymogène qui entre jusque dans la boutique à tel point qu’il leur a fallu porter un masque sur le visage. « On a assisté à des affrontements extrêmement violents entre casseurs et CRS », raconte Claire Serin, du programme « Nagez forme santé ». « C’était assez flippant, se souvient Maeva Cavallo, elle aussi présente. C’était impressionnant de voir comment la violence peut venir de jeunes qui ne comprennent rien au texte de loi. » Au bout de deux heures, un moment de calme relatif leur permet de sortir. « Le patron nous a fait sortir par une porte dérobée en se tenant par la main pour ne pas se perdre », raconte Claire Serin. Puis, parmi le petit groupe, Matirai Hayes, agent de la DSP à Tahiti, prend les choses en main. Il va voir un groupe de CRS qui les autorise à franchir trois barrages de police. « On s’imaginait voir du monde mais pas dans ce genre d’ambiance », s’amuse après coup Maeva Cavallo. Mercredi soir, ils assisteront au match Roumanie/Suisse, au Parc des Princes, à Paris, avant un retour prévu samedi pour Tahiti. "Si la grève ne se renforce pas », ajoute-t-elle.


Rédigé par Serge Massau, à Paris le Mardi 14 Juin 2016 à 09:55 | Lu 3760 fois







1.Posté par nemesis le 15/06/2016 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas interressant ! Cela nous concerne pas sauf si on est fonctionnaire publique

On est régit par des lois de travail fait par la république bananière polynésiens !!!!!!! Voir notre ministre du travail et notre gouvernement !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Avril 2018 - 12:41 Une classe de lycéens visite Tahiti Infos

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués