Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Découvrez Pitcairn grâce aux témoignages de ses habitants



Marek lan-Szymański et Olga Zmijewska.
Marek lan-Szymański et Olga Zmijewska.
PAPEETE, le 1er juillet 2019 - Marek lan-Szymański a réalisé un documentaire sur l’île de Pitcairn qu’il a visitée en 2012. Son film sera projeté à la Maison James Norman Hall en sa présence le 12 juillet. L’occasion de découvrir de touchantes anecdotes sur la vie de l’une des îles les plus isolées du monde.

"Son documentaire est très beau, très sensible, il m’a touché au cœur car les gens sur place se sont livrés. Marek lan-Szymański a réussi a tisser des liens de confiance", affirme Vivienne Millett de la Maison James Norman Hall.

Après avoir vu le documentaire, Vivienne Millett a tout fait pour joindre le réalisateur puis le faire venir en Polynésie. Elle est arrivée à ses fins, Marek lan-Szymański est à Tahiti et participera à la soirée de projection prévue le 12 juillet pour répondre aux questions du public.

"Juste un rêve"

Le documentaire a été tourné en 2012 grâce à une campagne de crowdfunding. "Marek est parti de rien, il avait juste un rêve", précise Vivienne Millett. "En fait, j’avais entendu parler de Pitcairn via la presse et notamment des faits divers. Je voulais aller voir moi-même comment c’était", confirme Marek lan-Szymański.

Avec un ami, il a réussi à rassembler 25 000 dollars pour payer le déplacement, soit quatre vols depuis la Pologne avec escales à Amsterdam, Los Angeles, Papeete, Mangareva. Puis, le duo a pris trois bateaux, l’un pour rejoindre le port de Rikitea depuis le motu de l’aéroport, l’autre pour se rapprocher de Pitcairn et le dernier pour accoster sur l’île.

Le séjour sur place a duré un mois. Ce qui n’a pas été de trop pour tisser des liens. Le duo avait l’équivalent d’une lettre de recommandation mais, six mois avant sa venue, les habitants de l’île avaient été trahis.

Heureuse coïncidence

Marek lan-Szymański est né à Swarzędz en Pologne. L’un de ses amis avait un oncle qui travaillait à la poste et qui avait l’habitude d’écrire des lettres aux postes les plus exotiques qui soient pour lui. "Cet oncle s’appelait Mieczyslaw Staniszewski. Certains destinataires de ses courriers répondaient, d’autres non", précise le réalisateur.

Un certain Dennis Christian, agent à Pitcairn, a compté car il a répondu à Mieczyslaw Staniszewski. Au fil du temps il est même devenu un ami par correspondance. "Quand j’ai parlé de mon projet de documentaire à Pitcairn à mon ami, il a aussitôt parlé de mon projet à son oncle qui a lui-même écrit à Dennis pour lui annoncer mon arrivée, ce qui nous a beaucoup aidé."

Malgré tout, Marek lan-Szymański a dû prendre patience. L’accueil n’a pas été des plus chaleureux une fois sur place. En effet, six mois avant son arrivée, un journaliste s’était fait passer pour un scientifique pour obtenir des informations plus facilement.

Heureusement, au bout de quelques jours, la propriétaire de la guesthouse où logeait réalisateur l’a d’une certaine manière intronisé. Les portes se sont ouvertes doucement mais surement. Marek lan-Szymański s’est mis au rythme de l’île, a reçu ce que les habitants voulaient bien donner, sans les forcer et en les respectant.

De retour en Pologne, trois années ont été nécessaires pour monter le documentaire, faute de moyens. Le film a finalement été présenté au Baïkal international film festival en 2016, séduisant son public.

Avec ses images, Marek lan-Szymański revient sur l’histoire de Pitcairn, il parle des révoltés, de la mutinerie. Mais cela reste résumé en introduction, le temps du voyage vers la destination. Le réalisateur donne surtout la parole aux habitants qui parlent de leur vie dans leur espace, leur maison, leur île. Une occasion rare de découvrir ce territoire, à la fois si proche et en même temps si loin de la Polynésie.




Pratique

Le vendredi 12 juillet à 18 heures à la Maison James Norman Hall, Arue.

Contact

Facebook : Maison James Norman Hall Tahiti
Tél.: 40 50 01 60

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 1 Juillet 2019 à 13:11 | Lu 1359 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués