Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Déchets : Des planches de surf pour la dissuasion



Un panneau inédit qui souhaite dissuader les pollueurs.
Un panneau inédit qui souhaite dissuader les pollueurs.
Tahiti, le 24 février 2020 – Laiza Pautehea et le mouvement citoyen pour le climat continuent leur lutte contre les déchets abandonnés sur les lieux publics. Cette fois-ci, ils s'attaquent aux plages et installent une signalétique inédite : des planches de surf. Ces panneaux, véritables moyens de dissuasion, invitent les baigneurs à rapporter leurs déchets chez eux.

Laiza Pautehea, membre du mouvement citoyen pour le climat, a lancé, après s'être mariée avec la planète "pour la sauver" en prenant "ses responsabilités en tant que mariée", une opération coup de poing. La militante pour le climat a détourné des planches de surf cassées pour en faire des panneaux de sensibilisation contre l'abandon de déchets sur les plages. "J'ai eu cette idée sur la plage de Teharuru. C'est une plage de niveau 1 pour les surfeurs et des body-boardeurs, donc il y a des petits, des jeunes et des moins jeunes. J'étais allée à cette plage pour surfer, mais j'ai constaté qu'il y avait des déchets. Je suis restée scotchée sur ça et j'analysais l'attitude des passants face à ces déchets déversés là, devant leurs yeux. Je me suis dit qu'il fallait trouver une solution pour retirer ces déchets de là. Puis, puisqu'on a plein de planches cassées, une idée m'est venue. J'ai fait un appel sur internet et des amis m'ont donné huit planches de surf."

Des planches ready made

Huit planches ont été données pour réaliser les panneaux.
Huit planches ont été données pour réaliser les panneaux.
Ces planches de surf ont été détournées suivant le concept artistique du ready made. Il s'agit d'utiliser des produits courant pour réaliser des œuvres d'art. Sauf que cette œuvre d'art sert de panneau de signalisation. "Au final, prendre des planches de surf cassées, c'est du recyclage aussi !" Laiza a tenu à garder certains motifs originaux des planches. Après les avoir protégées avec du scotch, elle a utilisé des bombes de couleur pour les décorer. Un slogan est mis sur chaque planche : "Ramène tes pehu chez toi". Il est assorti d'un article de loi : " Il s'agit de l'article de loi du code pénal pour l'abandon des déchets". Tout près de cet article, les passants peuvent lire "17 899 Fcfp". C'est l'amende qui sera appliquée en cas de non-respect de cette loi. La première planche de signalisation devraient être installée sur la plage de Teharuru de Afaahiti, cette semaine.

Des moyens de dissuasion

Ces panneaux revisités pourront être installés sur des lieux publics où les passants abandonnent leurs déchets. Laiza Pautehea explique que la population pourra utiliser ces panneaux comme moyen de dissuasion. "Si des personnes laissent leurs déchets sur place, ce panneau leur rappellera que c'est un délit et qu'il est possible d'appeler la police municipale pour un constat. Ils serviront d'appui pour les personnes qui en ont marre de voir d'autres personnes laisser leurs déchets pour faire pression sur les pollueurs".

Une signalétique accessible à tous

Laiza Pautehea précise que ce genre d'action peut être effectué "à la demande de tous". Elle insiste : "La population peut nous demander des planches. C'est gratuit !" En ce qui concerne l'avenir, la militante compte bien installer d'autres planches ailleurs sur le fenua. En attendant, elle se rendra lors des compétitions de glisse de la Papara Pro Open et de la Reef Vahine Cup, en mars prochain, pour effectuer des ateliers de peinture sur planches de surf cassées. Elle explique le concept : "On va sur place, on aide les gens à peindre leur message et on sollicitera la mairie pour les fixer, à leurs frais". Quant à savoir si les mairies accepteront cela, celle de Taiarpu-Est montre l'exemple puisque d'après Laiza Pautehea, "de manière spontanée, la mairie nous a proposé de les fixer [les planches de surf, ndlr] à des panneaux". Elle n'est pourtant pas dupe, puisqu'elle ironise : "On peut dire aussi merci aux communales… Je pense que, stratégiquement, il faut tout faire avant les élections!"

Rédigé par Ariitaimai Amary le Lundi 24 Février 2020 à 15:37 | Lu 4134 fois

Tags : DECHETS





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus