Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Décès de Maxime Aubry, le doyen des Tamarii volontaires



Tahiti, le 31 mars 2021 - Maxime Aubry est décédé mercredi matin à l'âge de 103 ans. La veille, ce vétéran du Bataillon du Pacifique venait de recevoir les insignes d'officier de l'ordre national de la Légion d'honneur.

C'était l'un des quatre Tamarii volontaires encore en vie. Maxime Aubry est décédé mercredi matin à près de 104 ans. Dans un message de condoléances adressé mercredi, le haut-commissaire rend hommage à "la mémoire de cet homme, à la détermination exemplaire qui honore d’abord sa famille, mais aussi les Polynésiens et la France. Et je tenais ainsi à m’associer à l’hommage qui lui est dû en saluant le parcours d’un homme remarquablement dévoué pour son pays auquel il a beaucoup apporté. Soyons fiers de lui et de ses camarades de combat !"
Le gouvernement Fritch s'est joint dans l'après-midi à cet hommage en saluant la mémoire d'"une belle personne, à la bonne humeur communicative et qui transmettait facilement ses souvenirs et ses anecdotes sur son riche passé. Il restera dans nos mémoires comme partie prenante de notre histoire commune avec la France". De son côté, le président de l'assemblée "salue le parcours d’un homme engagé depuis des décennies auprès de ses compagnons d’arme et au service de la mémoire des anciens combattants et des victimes de guerre".  

Mardi matin, Maxime Aubry avait reçu les insignes d'officier de l'ordre national de la Légion d'honneur, lors d'une cérémonie officielle organisée en petit comité avec sa famille et en présence du haut-commissaire Dominique Sorain et du contre-amiral Jean-Mathieu Rey, le commandant de la zone Asie-Pacifique et des forces armées en Polynésie française.

Ce vétéran du Bataillon du Pacifique avait été déclaré récipiendaire de cette distinction honorifique par décret, le 31 décembre dernier. Ancien combattant des forces navales françaises libres, il avait rejoint la France Libre en octobre 1941 et servi jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il fut rapatrié le 5 mai 1946 avec le grade de quartier-maître de 2e classe-fusilier.

Officier de la Légion d’Honneur et médaillé Militaire, Maxime Aubry était aussi titulaire de la Croix de guerre 1939/1945 avec citation à l’ordre du régiment, de la Croix du combattant volontaire 1939/1945, de la Croix du combattant volontaire de la Résistance et de la Croix du combattant, du Titre de Reconnaissance de la Nation, de la médaille des services volontaires dans la France Libre et de la médaille commémorative française de la guerre 1939/1945. "Il demeure un exemple de courage et de dignité pour les plus jeunes générations", souligne mercredi le haut-commissariat.

Le parcours du Tamarii Aubry

François Maximin dit Maxime Aubry a vu le jour le 29 mai 1917, de Fanomaimua Aubry, alors tāvana de Faa’a et de Rose Sen Chio Cheong Chumbo.

A 14 ans, il est forgeron aux travaux publics. Un poste qu'il occupera quelques années avant d'effectuer son service militaire d’avril 1938 à décembre 1938 dans la Compagnie autonome d’infanterie coloniale (CAICT). Le jeune homme est mobilisé le 2 septembre 1939, mais l’armistice renvoie Maxime Aubry dans ses foyers le 11 août 1940.

Maxime Aubry s’engage le 11 octobre 1941 dans les Forces navales françaises libres (FNFL). Il est embarqué le 7 juin 1942 sur l’aviso dragueur Le Chevreuil comme fusilier marin, alors que le navire militaire est à quai à Papeete. A bord, il sera aussi le biniou puis l’armurier du bord. Il participera à l’ensemble des opérations de guerre de l’aviso dragueur. 

Le Chevreuil est d’abord affecté dans le Pacifique avant de gagner l’arsenal de Long Beach pour carénage et modernisation du bâtiment puis l’Atlantique pour l’escorte des convois alliés face aux sous-marins allemands. Maxime est nommé quartier maître de 2e classe le 1er avril 1944. À bord, le commandant en second lui confie des responsabilités et plus particulièrement au profit des plus jeunes engagés pour régler les bagarres et calmer les tempéraments les plus agités, remonter le moral des plus mélancoliques et égayer l’atmosphère du bord. Tous ses camarades embarqués disent de lui avec affection "C’était notre Papa". Il est autoritaire et en même temps protecteur de ses frères d’armes.

Après l’Atlantique, le Chevreuil rejoint la côte africaine. Maxime Aubry, grand sportif est le capitaine de l’équipe de football renommée du Chevreuil. Maxime est un membre fondateur de l’association sportive Tefana puis de Fei pi.  Lors d’une rencontre contre l’équipe de la frégate britannique WYE, Maxime marque le but de la victoire face à un goal qui mesurait deux mètres provoquant la liesse de l’équipage du Chevreuil. 

Le 12 mai 1945, les marins tahitiens du Chevreuil sont débarqués à Toulon. Maxime gagne le dépôt de Cherbourg le 21 septembre 1945 où il stationne  jusqu’au 14 avril 1946 pour être embarqué sur le Sagittaire avec les autres volontaires tahitiens retournant sur Tahiti. Il est renvoyé dans ses foyers le 23 mai 1946 après cinq années de services.

Après-guerre, Maxime entre comme forgeron et contremaitre à l’atelier mécanique de M. Henri Lambert. Le 1er décembre 1961, Maxime exerce comme Surveillant principal des Services Extérieurs de l’administration pénitentiaire de Tahiti- Faa’a, fonction qu’il occupera sa retraite en 1978.

Jean-Christophe Shigétomi

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 31 Mars 2021 à 12:28 | Lu 3842 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Mai 2021 - 17:18 Harrison Smith, le "grand-père des arbres"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus