Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Début du vote aux Fidji pour un retour à la démocratie après huit ans de junte militaire



SUVA, 17 septembre 2014 (AFP) - Les Fidjiens étaient appelés aux urnes mercredi pour les premières élections démocratiques organisées depuis le coup d'Etat militaire de décembre 2006 sur cet archipel du Pacifique sud en proie depuis des décennies à des rivalités ethniques et à l'instabilité politique.

De longues files d'attente se sont formées avant l'ouverture à 07H30 (19H30 GMT mardi) du bureau de vote installé dans une école de la capitale Suva où l'homme fort de Fidji, Voreqe Bainimarama, devait déposer son bulletin dans la journée.

Comme Irivi Draundalo, de nombreux électeurs sont venus en habit du dimanche pour participer avec solennité à ce retour annoncé de la démocratie en dépit des craintes de troubles et de violences.

"Je suis optimiste", déclarait-il à l'AFP. "Après huit ans (de régime militaire), j'ai hâte de voter. Il y a eu trop de coups d'Etat. Fidji a besoin d'un gouvernement vraiment démocratique".

Ce scrutin est considéré comme un tournant dans l'histoire récente de l'archipel qui a connu quatre coups d'Etat entre 1987 et 2006 sur fond de tensions entre les Mélanésiens de souche et les Indo-fidjiens, qui représentent 40% des 900.000 habitants.

Aucun incident n'avait été rapporté depuis l'ouverture du vote.

"Tout se passe bien", a assuré le chef de la police Bernadus Groenwald, plaisantant avec les électeurs et échangeant des conseils pour la préparation du "braai", le barbecue d'Afrique du Sud, son pays d'origine.

Waisea Tuicicia est l'un des premiers à avoir voté, comme en témoigne son index taché d'encre indélébile. En sortant de l'isoloir, il lève le pouce.

"Ca fait plaisir", dit-il dans un sourire.

Les quelque 590.000 électeurs inscrits ont le choix entre 262 candidats, issus des rangs de sept partis, pour désigner les 50 membres du Parlement, conformément à la nouvelle Constitution adoptée l'an dernier.

Un groupe d'observateurs internationaux, dirigé par l'Australie, l'Inde, l'Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée, veille au bon déroulement du vote.

Rédigé par () le Mardi 16 Septembre 2014 à 16:38 | Lu 203 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués