Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Début des entretiens de la mission Valls en Nouvelle-Calédonie



NOUMÉA, 15 septembre 2014 (AFP) - Les deux experts chargés par Manuel Valls d'une mission d'écoute en Nouvelle-Calédonie ont commencé lundi leurs entretiens avec les acteurs locaux, dans la perspective, d'ici 2018, de la tenue dans l'archipel d'un référendum d'autodétermination.

Alain Christnacht et Jean-François Merle, deux connaisseurs de la question calédonienne, ont été chargés mi-juillet par le Premier ministre d'une mission "d'écoute et d'analyse" car "l'Etat doit jouer pleinement son rôle de partenaire de l'accord de Nouméa (1998)".

"Notre rôle consiste à écouter la société calédonienne, dans toutes ses composantes (...) et de réfléchir avec elles aux formes que peut prendre la fin de l'accord de Nouméa", a déclaré Jean-François Merle, ancien haut-fonctionnaire proche de Michel Rocard.

"Nous sommes aussi chargés de conseiller le gouvernement (...) sur les solutions qui paraissent le plus raisonnables", a-t-il ajouté.

L'accord de Nouméa a mis en oeuvre un processus de décolonisation en Nouvelle-Calédonie, où d'ici 2018 un vote sur l'indépendance doit être organisé.

Les missionnaires ont également précisé que leur tâche ne consistait "ni à négocier, ni à se substituer aux autorités politiques et administratives".

Jusqu'au 20 septembre, MM. Christnacht, conseiller d'Etat, et Merle vont s'entretenir avec les responsables politiques, économiques, sociaux et coutumiers de l'archipel.

Le Rassemblement-UMP, présidé par le sénateur Pierre Frogier, a toutefois refusé tout rendez-vous, dénonçant "le manque de pluralisme de cette mission".

"Nous sommes dans l'incompréhension de ce refus", a déclaré Alain Christnacht, rappelant comme l'a souhaité M.Valls, qu'un groupe de travail de députés et sénateurs de la majorité et de l'opposition serait associé aux discussions sur la Nouvelle-Calédonie.

Les deux experts remettront un rapport au Premier ministre dans la perspective de la tenue début octobre à Matignon du comité des signataires de l'accord de Nouméa, qui a lieu chaque année.

Mi-novembre, le président François Hollande doit par ailleurs effectuer sa première visite en Nouvelle-Calédonie.

Rédigé par () le Lundi 15 Septembre 2014 à 06:22 | Lu 660 fois






1.Posté par xxl le 16/09/2014 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelque soit la raison, faire confiance au PS c'est se mettre la tête sur le billot.

2.Posté par tupai le 16/09/2014 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je préfère faire confiance au PS (hélas ! hollande !!!) qu'à la droite, encore plus déglinguée

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus