Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



De la compta-gestion pour les agriculteurs marquisiens



Ua Pou, le 2 septembre 2020 - La Chambre de l’Agriculture et de la Pêche Lagonaire (CAPL) donne accès à une formation comptabilité et gestion pour les détenteurs de la « carte Faa'apu » dans les îles.
 

Les agriculteurs professionnels de Ua Pou et Nuku Hiva détenteurs de la carte CAPL, communément appelée « carte Faa'apu », ont eu la chance de bénéficier d’une formation comptabilité et gestion pour les aider à mieux s’en sortir avec les comptes de leur exploitation. "C’est une formation d’une année condensée en trois jours" explique le formateur de la CFPPA, seul organisme public habilité pour les formations continues des professionnels de l’agriculture.
Les professionnels aimeraient pouvoir bénéficier plus souvent de formations venant à eux dans les archipels les plus éloignés car tous ne peuvent pas se permettre de se déplacer à Tahiti. Et ce, financièrement, certes; mais ne serait-ce que physiquement, car ils travaillent souvent seuls sur leur exploitation et ne peuvent quitter les lieux plus d’un jour ou deux.
La question se pose souvent, à savoir : comment pouvoir accéder à davantage d’occasions de la sorte pour nos professionnels dans les îles ?
Dans ce cas-ci, c’est la Chambre de l’Agriculture qui a commandé la formation par rapport à un séminaire réalisé en 2018 pour une mise en œuvre au second trimestre 2019 concernant la gestion, la transformation et l’agriculture biologique. Dans le cas de Ua Pou, les cours étaient prévus pour décembre 2019 et reportés à mars 2020 à cause du Matava’a. Et le Covid ayant eu une seconde fois raison du report de la formation, elle a été reportée une ultime fois du 25 au 27 août 2020, dates auxquelles elle a bien eu lieu, avec le soutien de la mairie, sollicitée pour des supports logistiques. Et concernant Taiohae, à Nuku-Hiva, cette formation prendra place du 1er au 3 septembre.
Il est toutefois possible pour les professionnels de l’agriculture ou de la pêche lagonaire détenteurs de la carte CAPL de demander à avoir une formation de la CFPPA sur leur île en regroupant de 6 à 12 personnes (la capacité maximale de ces cours) puis en contactant -avec, si possible, le soutien de leur mairie- la CAPL et le centre de formation afin de programmer la venue d’un formateur.
La CFPPA tient également à rappeler qu’ils font cela pour et surtout grâce aux professionnels désireux d’apprendre et de continuer à se former, même s’ils sont bien installés dans leur activité. Ils remercient également les mairies, les circonscriptions administratives et la Direction de l’Agriculture de soutenir de telles initiatives.

Une initiative qui a fait des heureux

Edinho s’est lancé dans la production de la vanille il y a 5 mois et n’a jamais eu de formation en comptabilité. C’était donc une aubaine pour lui de pouvoir bénéficier de cette introduction à la comptabilité et à la gestion qui lui a énormément appris sur la manière de gérer les comptes d’une petite entreprise individuelle comme la sienne.
Tapati Iopa travaille à son compte depuis 2001 dans le coprah et les fruits, les agrumes notamment. C’est la première fois qu’il fait de la comptabilité et c’est, selon lui, primordial pour un agriculteur de connaître son environnement et de savoir comment s’en sortir en cas de problème financier, de maladie ou d’autres coups du sort. Et pour ce faire, il faut pouvoir gérer son portefeuille correctement.
Robert est apiculteur professionnel depuis 2013. Cette année-là, pour suivre la première formation en apiculture de Polynésie, il a dû se déplacer à Tahiti pour se former et ce, à ses propres frais. Malheureusement pour lui, la formation a été coupée en deux de manière inopinée, ce qui lui a valu de devoir se débrouiller par lui-même avec toujours, les transports, le logement et les frais de fonctionnement à sa charge. En attendant la reprise des cours six mois plus tard, il a donc pris l’initiative de contacter un apiculteur sur place pour lui proposer de l’aider sur le terrain, en échange de son savoir.
Selon lui, quelques formations seraient indispensables pour les agriculteurs des îles comme Ua Pou, notamment des formations sur la production de vanille, sur la régénération des cocoteraies ou encore sur le phytosanitaire pour apprendre aux agriculteurs à détecter les nuisibles ou les maladies, faute d’agents sur place, et à vivre avec, le cas contraire.
Exemple probant : durant cette formation de trois jours, l’île de Ua Pou est devenue malgré elle le gîte de sept Bulbuls Orphée, espèce d’oiseaux extrêmement envahissants et néfastes pour les abeilles et les fruits en tous genres. Elle est également connue pour faciliter la propagation du miconia que l’on sait ravageuse pour certains spécimens de plantes endémiques. À ce stade, on ignore encore comment ces oiseaux sont parvenus jusqu’ici. On soupçonne une arrivée clandestine par bateau mais en l’absence de personnes aptes à identifier et gérer le problème, les habitants de l’île de Ua Pou vont devoir apprendre à vivre avec.

Rédigé par Eve Delahaut le Mercredi 2 Septembre 2020 à 08:49 | Lu 4253 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 15:48 ​171 plants de paka saisis à Faaone

Vendredi 25 Septembre 2020 - 15:29 ​Un nouveau décès lié au Covid-19 au fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus