Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Cycliste fauchée : 6 ans pour le chauffard ivre



Tahiti, le 16 août 2020 - Jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel pour avoir fauchée en état d'ivresse le 23 août une cycliste aujourd'hui paralysée, Teva Gil, 28 ans, a été condamné à six ans de prison ferme, 1 million de Fcfp de préjudice, et interdiction de passer le permis pendant cinq ans.

Ce matin-là, Temehau et son père avaient démarré tôt leur sortie en vélo pour éviter la circulation. Triathlète pleine d'avenir, la jeune femme de 24 ans était loin de se douter que ses rêves seraient anéantis en une fraction de seconde. Paralysée des quatre membres, elle attend d'être évasanée en métropole pour deux à trois ans de soin.

Le responsable de son cauchemar n'a pas vraiment d'excuse. Appelé à la barre hier, Teva Gil, 28 ans, doit répondre de plusieurs chefs d'accusation : blessure involontaire, mise en danger de la vie d'autrui, conduite sans permis ou sous l'emprise de l'alcool.

Et pour cause. Lorsqu'il prend le volant ce matin-là, il s'est enivré toute la nuit chez des copains à Hitimahana, ingurgitant pas moins de six litres de bières. Pas de quoi achever le jeune homme qui décide de prolonger les festivités. Sur la route du retour, il croise deux camarades qu'il embarque dans sa course folle. Grisé par l'alcool, Teva écrase très vite l'accélérateur. "J'ai vu le compteur monter à 120 km/h dans le virage" témoigne l'un des deux passagers. "On lui a demandé de ralentir."

Rien à faire. Le conducteur perd le contrôle du véhicule dans un virage et se déporte sur la voie de gauche, où pédalent tranquillement les deux cyclistes. "Ça s'est passé très vite. J'ai fermé les yeux, j'ai entendu un choc à l'arrière du véhicule, puis à l'avant, et on a fait des 360 degrés jusqu'à ce que la voiture s'arrête" raconte l'un des passagers. Percutée en premier, Temehau est éjectée à une dizaine de mètres. Sur sa route, le conducteur heurte également un véhicule de location, projeté violemment dans les caniveaux. Alors que tout le monde porte assistance aux victimes, Teva, lui, prend ses jambes à son cou. Il est rapidement coursé et rattrapé.

"Si vous allez faire la fête, pourquoi prendre le volant ?" interroge le président du tribunal. "J'avais pas réfléchi ce jour-là" répond le prévenu. Tatouages sur le corps, crête à l'iroquois. Sous ses airs de caïd, il fait profil bas. "Je regrette, je voudrais revenir en arrière, je suis désolé, j'assumerai les conséquences" déclare-t-il aux enquêteurs.

"Ce funeste jour aurait pu avoir une issue encore plus dramatique" souligne l'avocate de la partie civile. Aujourd'hui tous les espoirs de la famille se portent sur une opération chirurgicale en métropole, sans avoir la certitude que la victime récupère l'usage de ses membres. "On ne peut pas dire que c'était la faute à pas de chance" s'exclame le procureur. Il a requis 5 ans de prison dont un avec sursis. Les juges iront au-delà, prononçant une peine de 6 ans ferme.

Rédigé par Esther Cunéo le Vendredi 16 Octobre 2020 à 10:50 | Lu 1982 fois






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Octobre 2020 - 17:36 Des fleurs pour la Toussaint

Jeudi 29 Octobre 2020 - 17:35 La fréquentation hôtelière coule à son tour

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus