Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Cyclisme - Tour Tahiti Nui 2018 #2 : Taruia Krainer remporte la deuxième étape


La deuxième étape du Tour Tahiti Nui s'est déroulée ce mercredi matin. Une cinquantaine de coureurs ont pris part à la course. Le parcours consistait à réaliser un aller-retour Punaauia-Teahupo'o, soit 135 km au total. C'est le Tahitien Taruia Krainer qui s'est imposé au sprint devant Maxime Urruty et Raimana Mataoa. Taruia Krainer endossera le maillot jaune au départ de la troisième étape.


Une victoire au sprint pour Taruia Krainer
Une victoire au sprint pour Taruia Krainer
Le Tour Tahiti Nui se déroule cette semaine entre Tahiti et Moorea. La première étape, le prologue, une course contre la montre sur trois kilomètres qui s’est déroulée mardi après-midi sur la ligne droite de Papenoo, a vu la victoire du Calédonien David Schavits devant son compatriote Rien Schuurhuis. Thomas Loreille, du vélo Club de Tahiti, a terminé troisième.
 
La deuxième étape, une course en ligne classique, a débuté ce mercredi matin à 8H00 à partir de la Mairie de Punaauia. Les coureurs ont dû boucler un parcours de 135 km consistant à faire un aller-retour Punaauia-Teahupo’o. C’est le Tahitien évoluant en semi-pro en métropole Taruia Krainer qui s’est imposé au sprint devant Maxime Urruty. Taruia endossera donc le maillot jaune au départ de la troisième étape.
 
La troisième étape (jeudi) est prévue sur un parcours de 114 km consistant à faire un aller-retour Pirae-Pueu sur la côte est de Tahiti. SB

Notre champion Taruia Krainer est revenu exprès de métropole pour le Tour Tahiti Nui
Notre champion Taruia Krainer est revenu exprès de métropole pour le Tour Tahiti Nui
Parole à Taruia Krainer :
 
Quelques mots sur le prologue ?
 
« Cela a été dur. Je suis arrivé à dix secondes du premier. Je n’avais pas prévu de prendre un vélo de chrono avec des roues pleines, j’ai fait avec ce que j’avais. Mon souci n’était pas de prendre le maillot jaune le premier jour, je n’avais pas l’équipement pour contrôler la course. Les dix secondes elles sont là, les dix premiers ont tous un vélo de chrono et des roues pleines. C’était sur trois bornes, il y en a qui sont explosifs sur trois bornes, ce n’est pas ma spécialité. J’ai été satisfait de ma place. »
 
Cette deuxième étape ?
 
« Aujourd’hui, cela a été très difficile. J’ai ressenti l’humidité dans les muscles, ce que l’on a pas en métropole. En métropole, il peut faire chaud mais il fait plus sec, c’est pas la même chose. J’ai bien senti qu’il me fallait un temps d’adaptation à l’effort. J’espère que cela ira mieux de jour en jour. »
 
Ton analyse de la course ?
 
« Il y a eu une échappée de trois dès le départ, menée par Maxime Urruty. Il a joué la carte des bonifications car il a pris toutes les bonifs, je pense, en cours de route. Ensuite, derrière, cela n’a jamais vraiment trop roulé, cela ne faisait que d’attaquer. Au retour, vers Mataiea, juste avant Papara, on a mis les gaz, on est sorti avec un groupe de costauds, on a rattrapé tous les échappés. On arrive au sprint, Maxime était un peu cramé de son échappée, j’arrive à le passer sur la ligne. Il va plus vite que moi normalement au sprint mais il a fait des efforts pendant la course que moi je n’avais pas fait. »

Les coureurs ont dû boucler un parcours de 135 km
Les coureurs ont dû boucler un parcours de 135 km
C’est une satisfaction de bien débuter ce tour ?
 
« Oui, on savait tous que c’était une étape piégeuse aujourd’hui, sans grandes difficultés même si 135 km c’est très long. L’objectif a été rempli, je gagne l’étape, c’est que du bonus. »
 
Un plaisir de rouler chez toi à Tahiti ?
 
« C’est clair, c’est un plaisir. Ce qui est un peu compliqué, c’est qu’il y a beaucoup plus de voitures qu’avant. C’est très dangereux franchement. Le peloton prend toute la partie droite de la route, on nous dit de ne pas aller à gauche, ce qui est normal puisqu’il y a des voitures mais la course se bloque par rapport à ça, parce qu’il est difficile de doubler. C’est compliqué. Il y a aussi des nids de poule sur la route. Ce sont des paramètres dont il faut tenir compte. »
 
Confiant pour le reste du Tour ?
 
« Oui, confiant, je pense que le maillot jaune se joue sur pas grand-chose. Tout reste ouvert. Merci à mon sponsor Air Tahiti Nui. » Propos recueillis par SB

Cyclisme - Tour Tahiti Nui 2018 #2 : Taruia Krainer remporte la deuxième étape

Rédigé par SB le Mercredi 19 Septembre 2018 à 15:43 | Lu 698 fois





Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti