Tahiti Infos

Croisiériste décédé à Fatu Hiva : information ouverte pour homicide involontaire


Tahiti, le 15 mars 2022 - Après le décès, le 19 février dernier à Fatu Hiva, d'un richissime croisiériste australien de 77 ans qui s'était noyé alors qu'il se trouvait sur un zodiac, le parquet de Papeete a ouvert une information judiciaire pour homicide involontaire. Le pilote de l'embarcation, ainsi que la société en charge des activités nautiques du bateau de croisière sur lequel séjournait la victime, ont été mis en examen le 9 mars.

 

Trois semaines après le décès d'un touriste Australien de 77 ans aux Marquises, le parquet de de Papeete a ouvert, le 9 mars, une information judiciaire pour homicide involontaire qui a été confiée à un juge d'instruction. La victime, Neil Balnaves, ancien producteur de télévision très connu et philanthrope très généreux, avait perdu la vie le 19 février dernier alors qu'il faisait une croisière sur un bateau immatriculé aux Bahamas, le World.

 

En début d'après-midi, Neil Balnaves avait embarqué à bord d'un zodiac avec dix autres personnes afin de pouvoir accoster sur l'île de Fatu Hiva. En raison, notamment, d'une forte houle, l'embarcation avait chaviré alors qu'elle se trouvait dans la baie de Hanavave. Ses occupants, tous porteurs de gilets de sauvetage, étaient tombés à l'eau mais Neil Balnaves était resté coincé sous le zodiac. Malgré l'intervention d'une infirmière employée sur le bateau de croisière et des habitants de l'île, l'Australien n'avait pas pu être réanimé. L'autopsie avait démontré qu'il était décédé par noyade, mais qu'il avait également eu plusieurs côtes fracturées. 

 

Mises en examen

 

Peu après la survenue du drame, le parquet de Papeete avait ouvert une enquête préliminaire en recherche des causes de la mort qui avait ensuite basculé sur des faits d'homicide involontaire. Le 9 mars, cette enquête a débouché sur l'ouverture d'une information judiciaire pour ces mêmes faits. Présenté devant le juge d'instruction, le pilote de nationalité anglaise qui conduisait le zodiac a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

 

Le magistrat instructeur a également procédé à la mise en examen, toujours pour homicide involontaire, de la société anglaise, "Eyos", qui se chargeait des activités nautiques pour le compte de la société à laquelle appartenait le bateau de croisière sur lequel séjournait Neil Balnaves. 


Rédigé par Garance Colbert le Mardi 15 Mars 2022 à 18:34 | Lu 1480 fois