Tahiti Infos

“Créer des liens” : mission accomplie pour Intervilles à Uturoa


De jeudi à samedi, les différentes équipes des quartiers de Uturoa se sont affrontées dans la bonne humeur. ©V.Leroi
De jeudi à samedi, les différentes équipes des quartiers de Uturoa se sont affrontées dans la bonne humeur. ©V.Leroi
Raiatea, le 5 février 2023 – Les différents quartiers de Uturoa se sont affrontés ce week-end lors des jeux Intervilles sous le chapiteau de la commune. Les qualifiés de jeudi soir, Tepua et Tahina, ont affronté les qualifiés de vendredi, Mana et Apooiti, lors de la finale samedi soir. À l’issue d’une soirée de courses, de chutes et surtout de rires, c’est Mana qui est sorti grand gagnant de cette édition 2023.
 
Des encouragements, des glissades et des éclats de rire ont résonné sous le chapiteau de Uturoa ce week-end. Après plus de cinq ans d’absence, c’était le retour des jeux Intervilles, mettant en compétition les quartiers de la commune. Cette deuxième édition a débuté jeudi soir, avec le défilé de toutes les équipes participatives. Puis place au show, présenté par l’illustre Guy Trompette. Les équipes de Farematie, Uturaerae, Tahina et Tepua se sont affrontés pendant deux heures sous les yeux amusés du public venu en nombre.
 
Honu raid, la course des tortues chevauchées sur un parcours semé d’embûches, Saga Poerava, l’excursion en palmes à la recherche des perles, Chap-chap Mama, le relais des mamas à travers les montagnes glissantes, Faraipāni, la ruée du poisson s’échappant des vagues, ou encore Ou'a putē, la course en sac de toile de jute… Les jeux nécessitaient vitesse, précision et surtout une grande part d’habileté pour ne pas finir par terre et réussir à marquer des points pour son équipe.

©V.Leroi
©V.Leroi
Entre chaque jeu se déroulait un défi, l’épreuve mythique d’Intervilles : Le mur des champions ! Deux ‘aito de chaque équipe devaient le gravir à la seule force des bras une fois le top donné. Plusieurs jeunes se sont illustrés sur cette épreuve en la réussissant avec une apparente facilité en cinq à six secondes ! Vendredi soir, ce sont Vaitaporo, Mana, Apooiti et l’équipe du Wei (Week-end en Internat, les internes des lycées de Uturoa, ndlr) qui se sont alignés.
 
Tepua, Tahina, Mana et Apooiti en finale
 
A l’issue de chaque soirée, les deux premières équipes marquant le plus de points se qualifiaient pour la troisième soirée. Tepua, Tahina, Mana et Apooiti se sont alors retrouvés lors de la grande finale de samedi. Pour ce dernier choc des titans, les quartiers ont disputé les épreuves précédemment citées, ainsi qu’une épreuve inédite : le Umu tī ! L’épreuve consistait à traverser un tapis mouvementé avec un seau d’eau.
 
Puis deux représentants de chaque équipe ont passé l’épreuve des questions de culture générale sur la commune. Et c’est Mana qui s’est illustré en remportant la finale avec un total de 21 points, suivi de Apooiti avec 17 points, Tahina avec 11 points et Tepua à 4 points.
 
Créer du lien et mettre les habitants à l’honneur

La course en palmes a obligé les joueurs à galoper pour faire leurs foulées.©V.Leroi
La course en palmes a obligé les joueurs à galoper pour faire leurs foulées.©V.Leroi
Matahi Rehia, assistant de la cellule Jeunesse et sports de la mairie de Uturoa, explique que la cellule d’animation a décidé de mettre en place cette deuxième édition pour dynamiser et créer du lien. Pour chaque quartier, il fallait rassembler 13 hommes et 12 femmes de 15 à 45 ans. Le spectacle, gratuit et ouvert à tous, a aussi permis de réaliser une belle soirée remplie de rires, avec les habitants à l’honneur. À l’extérieur du chapiteau, des stands de restaurations étaient tenus par des associations de la commune. Face au succès de cette animation, d’autres communes des Raromata’i ont également décidé d’accueillir les jeux. C’est le cas de Taputapuātea, où les Intervilles se tiendront dans deux semaines.

Tamahau Tamuera, participant représentant le quartier de Tahina
“La magie a opéré”
 
“C’est une bonne initiative pour les jeunes, parce que du coup ça mobilise tous les copains du quartier. Ça fait naître une ambiance familiale, et c’est tout ce qu’on demande après ces deux années de Covid. Honnêtement je ne me suis pas préparé aux jeux. On est venu pour s’amuser et la magie a opéré, du coup c’est top. J’avais fait les jeux en 2015 déjà, et c’est pour ça qu’on m’a repris je pense. Les tout jeunes du quartier, on ne les connaissait pas. Ils étaient petits avant, là ils ont grandi, ils ont représenté le quartier dignement et on ne peut qu’être fiers. Personnellement je suis venu pour gagner, mais on s’est tous amusés, tout le monde à le sourire et c’est le principal.”

Rédigé par V.Leroi le Dimanche 5 Février 2023 à 13:39 | Lu 684 fois