Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Covoiturage : "beaucoup de conducteurs proposent des trajets moins chers que le bus"



Un mois après sa mise en ligne, le site propose déjà une trentaine de trajets en covoiturage, dont une vingtaine quotidiens. Les prix sont comparables au bus, parfois inférieurs.
Un mois après sa mise en ligne, le site propose déjà une trentaine de trajets en covoiturage, dont une vingtaine quotidiens. Les prix sont comparables au bus, parfois inférieurs.
PAPEETE, le 12 février 2019 - Le site Terenia.io propose une nouvelle solution de covoiturage pour la Polynésie. On peut y partager des trajets en voiture, et bientôt en bateau, en avion... Elle a été créée par un jeune entrepreneur de Moorea qui est souvent confronté au manque de transports en commun et aux galères qui s'ensuivent.

Terenia.io a été lancé le 4 janvier 2019. En un peu plus d'un mois, elle a déjà séduit une centaine de personnes, et une vingtaine de trajets quotidiens sont proposés par les automobilistes aux piétons cherchant une solution pour se déplacer. Une dizaine de trajets épisodiques sont également proposés chaque jour. Pour l'instant ils sont tous en voiture, mais la plateforme prévoira à terme la possibilité de partager des trajets par bateau, camion, avion... Idéal pour les déplacements entre îles voisines.

Les prix sont décidés entièrement par le conducteur, et payés en espèce par le passager. Et ils sont souvent plus que raisonnables. Par exemple les trajets Mahina – Papeete sont proposés entre 150 et 200 francs. Certains itinéraires sont même pratiquement offerts, sans doute par des conducteurs cherchant de la compagnie plus que le partage des charges. Ainsi, un trajet Papeete – Hitia'a était proposé la semaine dernière à seulement 50 francs... Et on y trouve aussi de nombreux itinéraires sur Moorea, une île où se déplacer en bus peut être particulièrement compliqué.

Terenia.io est la création de Javan Rehiti, un jeune entrepreneur de Moorea (voir interview) qui ambitionne de révolutionner les transports en Polynésie, en commençant par cette solution de covoiturage. Ce site ne lui rapporte rien, car il est totalement gratuit pour les utilisateurs et le restera. Mais le dynamique jeune homme regorge d'autres idées pour multiplier les solutions de déplacement au fenua et développer sa petite entreprise. À suivre !

Javan Rehiti, créateur de terenia.io

Peux-tu te présenter ?
Donc j'ai 28 ans, je vis à Moorea et je suis entrepreneur depuis l'année dernière. J'ai aussi beaucoup d'activités à côté de mon entreprise, j'ai en particulier repris mes études et j'ai un travail salarié. L'année dernière j'ai donc créé TereNi'a, une start-up qui veut améliorer la mobilité au fenua. La première étape est d'augmenter les alternatives de transport. Donc en plus du bus et des transports personnels, le but est de permettre à tout un chacun de partager leurs véhicules avec d'autres personnes sur certains trajets.

Il y a déjà des initiatives de covoiturage, comme à l'université, et plusieurs plateformes en ligne. Pourquoi créer une solution de plus ?
C'est vrai qu'il y a déjà cinq ou six solutions qui existent. Je les ai toutes essayées avant de lancer la mienne, mais j'ai eu du mal à comprendre le concept, il y a même certaines plateformes où je n'ai pas du tout pu m'inscrire... Donc comme je trouvais que leurs solutions ne marchaient pas, j'ai décidé de créer la mienne.
C'est que pour moi, avoir une solution de co-voiturage qui marche, ça vient d'un problème très personnel dont j'ai souffert. Donc je suis de Moorea, j'y vis encore, et là-bas tous les transports en commun sont dédiés aux ferries. Les bus vont au bateau, et aux heures ou les jours où il n'y a pas de bateau, il n'y a pas de bus. Autre problème, parfois on veut aller ailleurs qu'au bateau... Mais si tu vas plus loin que le port, tu dois prendre deux fois le bus et payer deux fois 300 francs... Donc c'est la galère. J'ai aussi connu ce problème pendant mon année universitaire à Tahiti. J'habitais à Mataiea, pour aller à l'université j'attendais le bus tous les matins, et parfois il passait mais ne s'arrêtait même pas ! Donc certains matins je ne pouvais pas aller en cours. J'ai même raté deux examens à cause de ça ! À la fin j'aurais été prêt à payer les gens qui passaient pour qu'ils me prennent dans leurs voitures... C'est dans ces galères-là que j'ai mûri le projet de créer TereNi'a.
Donc j'ai commencé à travailler sérieusement dessus l'année dernière. J'ai pu bénéficier de l'accompagnement du PRISM, l'incubateur de start-up de la CCISM, pour expérimenter sur mes idées, tester mes solutions, jusqu'à arriver au lancement d'un site fonctionnel le 4 janvier dernier. Nous avons déjà une centaine d'inscrits et une vingtaine de trajets réguliers offerts sur la plateforme, donc ça démarre très bien !

Comment fonctionne le site ?
Donc a lancé terenia.io, une plateforme qui permet à tout le monde de mettre son trajet en ligne, dire s'il peut accueillir des personnes ou si au contraire il cherche un véhicule. C'est multimodal, il y a pas de limite sur le type de véhicule, ça peut être des voitures, des camions, des bateaux, même des avions... Et toutes les îles du fenua sont listées, que ce soit Tahiti, Moorea, les Raromatai, les Tuamotu, les Marquises, même les Australes. Chaque île est divisée en communes.

Peut-on payer en ligne ?
Alors non, on ne peut pas payer en ligne sur terenia.io. La plate-forme met les gens en relation, puis ils se payent entre eux. C'est une des contraintes que j'ai rencontrée en testant, la plupart des gens ne souhaitent pas payer en ligne. Au départ je réfléchissais à des solutions de paiement en ligne plus simple que la carte bleue, mais ça n'a rien donné. Lors des tests les utilisateurs m'ont clairement dit qu'ils voulaient payer de la main à la main.

En pratique, combien ça coûte de faire un trajet en covoiturage ?
Donc d'abord, s'inscrire sur Terenia.io est complètement gratuit. Ensuite, les conducteurs sont complètement libres de fixer les tarifs qu'ils proposent. Je voulais laisser l'offre et la demande réguler ça tout seul.
La seule indication que je mets sur le site, c'est que c'est normal que ce soit plus cher que le bus, mais moins cher que le taxi, par rapport au confort. Mais au final il y a beaucoup de conducteurs qui proposent des prix moins chers que le bus ! C'est vraiment au conducteur de déterminer le prix qui lui convient selon ses calculs, mais généralement ils tournent autour des prix du bus, donc Punaauia – Papeete, ça fait entre 200 et 300 francs en ce moment.
Et le gros avantage c'est que tu n'attends pas, tu sais à quelle heure tu dois être récupéré et tu peux contacter le chauffeur. C'est très différent des bus, surtout au-delà de Papara et de Papenoo où les bus sont très rares et où tu peux attendre deux ou trois heures qu'il arrive. Et parfois le bus passe et ne te prend pas car il est déjà plein ! C'est pour ça que Terenia.io est vraiment pensé comme une alternative de transport, pour proposer plus de manières de se déplacer, avant même de vouloir régler les problèmes d'embouteillage, de parking... le premier objectif est d'offrir plus de moyens de transport, de permettre aux gens de se déplacer sur leur île.

Est-ce que tu gagnes de l'argent avec ce site ?
Alors je ne gagne pas du tout d'argent avec ce site actuellement. Mais il m'a déjà coûté du temps, de l'énergie, et pour le créer j'ai fait appel à un développeur web, qui m'a facturé. Je cherche toujours comment le payer... Il est vraiment gentil, il croit au projet, il connait ces problèmes de mobilité et c'est pour ça qu'il s'est impliqué dans le projet... Donc je cherche comment le payer. Je peux déjà lui faire de la pub, il s'appelle Jérémie Cunéo, du collectif Lucid Dream ! Je suis en train de tester des idées pour que le site rapporte un peu de fonds pour au moins rembourser les frais de création, d'hébergement, la création d'une application mobile... Pas forcément pour gagner ma vie, mais au moins assurer la pérennité du site.

Pourquoi avoir choisi le nom de domaine .io ?
Tout simplement pour que l'adresse du site soit plus facile à prononcer en tahitien !

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 12 Février 2019 à 16:56 | Lu 5785 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Novembre 2019 - 17:59 "Pas de pollution constatée" à Fangatau

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019