Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Covid : une situation favorable et particulièrement stable



Covid : une situation favorable et particulièrement stable
Tahiti, le 6 mai 2021 - Le dernier bulletin épidémiologique publié par la plateforme Covid de la Direction de la santé fait état d’une situation générale stable au fenua. La semaine dernière, les trois nouveaux cas importés étaient issus de souches variantes. Aucun nouveau patient n’a été accueilli en service de réanimation alors que la dernière personne décédée du virus au fenua s’est éteinte le 6 mars dernier. La couverture vaccinale va s’accélérer dans les îles avec le déploiement du vaccin Janssen à une seule injection.
 
"La semaine passée a été très stable avec une incidence faible. Tout va bien localement pour l’instant. On a eu très peu d’hospitalisations, pas de cas graves, pas de décès et une vaccination qui augmente régulièrement. Dans l’ensemble on a des bons signaux et une situation favorable", affirme Henri-Pierre Mallet, épidémiologiste à la plateforme Covid de la Direction de la santé. Le dernier bulletin hebdomadaire de la plateforme a révélé les chiffres clés de la semaine 17 de 2021, du 26 avril au 2 mai. Durant les sept jours, 1 012 personnes ont été testées. Parmi elles, 24 nouveaux cas ont été détectés localement alors que trois cas importés, tous issus de souches variantes, ont été décelés. L’un d'eux a été identifié, il s’agit d’un variant britannique. Les deux autres sont en cours d’analyse. Depuis le début des contrôles, 27 cas de variants (18 importés, 9 contaminations locales) ont été détectés en Polynésie française : 24 britanniques et un brésilien.
 
"Aujourd’hui, la majorité des souches dans les autres pays sont des variants. C’est normal que les cas qui arrivent soient variants", explique Dr Mallet. "La circulation du virus est encore importante en France même si c’est en train de décroitre de façon importante. On s’attend donc dans les prochaines semaines à avoir moins de cas importés."

"Le virus circule toujours"
 
"Le protocole sanitaire mis en place à l’arrivée des voyageurs est assez costaud. Il y un test avant le départ, un test à l’arrivée, un test à quatre jours et on met systématiquement en quarantaine les personnes qui ne sont pas immunisées ou vaccinées." Henri-Pierre Mallet conçoit que malgré toutes ces étapes, il est difficile d’empêcher l’introduction de nouveaux cas au fenua. Pour l’épidémiologiste, "ces cas ne vont pas forcément provoquer de nouvelles vagues. L’immunité naturelle additionnée à la vaccination peut empêcher la diffusion de nouvelles vagues. D’où l’intérêt de vacciner rapidement et massivement".
 
Nos confrères de La Dépêche ont révélé en début de semaine que plusieurs cas de Covid avaient été détectés au sein du collège de Afareaitu. "Ce cluster à Moorea a fait parler de lui, mais il n’est pas inattendu. C’est normal, le virus circule toujours. Si le virus se retrouve dans un foyer où personne n’a été immunisé avant, ça créer localement un cluster. Ce sont des petits clusters. Comme une bonne partie de la population est immunisée, ils s’éteignent naturellement." Dans son bulletin, la plateforme précise que, parmi les 24 contaminations locales, "19 cas sur Tahiti correspondent à des cas isolés ou petits cluster familiaux et professionnels. Trois cas ont été diagnostiqués à Moorea dans le même collège et deux cas isolés à Raiatea ont été confirmés".

Vers une vaccination dans les îles
 
Du 26 avril au 2 mai, 9 441 doses ont été injectées. En fin de semaine 17, 44 603 personnes avaient reçu au moins une dose de vaccin. Parmi elles, 27 150 ont reçu un schéma vaccinal complet avec deux injections. La couverture vaccinale en Polynésie (au moins 1 dose), rapportée à l’ensemble de la population est de 16,2 %, celle des plus de 75 ans atteint 61,3 % (52,46% avec 2 doses). Jusqu’à la semaine dernière, seul le vaccin Pfizer était utilisé au fenua. Depuis le lundi 3 mai, le Janssen à une seule injection est également disponible. Son déploiement va permettre l’accélération de la vaccination dans les îles éloignées, notamment aux Tuamotu-Gambier et aux Australes. Leurs taux de couverture pour les plus de 18 ans étaient respectivement de 10,6% et 9,2% à la fin de la semaine dernière.

Concernant les premiers chiffres sur l’ouverture le 1er mai des frontières aériennes aux touristes américains, il faudra attendre. "On n’a pas encore reçu les premiers résultats", confie Henri-Pierre Mallet.

Rédigé par Etienne Dorin le Jeudi 6 Mai 2021 à 18:36 | Lu 2001 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Octobre 2021 - 20:02 Des histoires de "boards" par HTJ

Dimanche 17 Octobre 2021 - 19:08 ​A Hao, les permis de construire toujours valables

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers