Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Couvre-feu allégé, les salles de sport et de spectacle rouvrent



Tahiti, le 11 février 2021 – Le président du Pays et le haut-commissaire ont annoncé jeudi les premiers allègements aux mesures de restriction sanitaires décidées en octobre dernier avec la réouverture "encadrée et progressive" des salles de sport et de spectacles et un allègement du couvre-feu les jeudis et vendredis soir.
 
Les premiers allègements aux mesures de restriction sanitaires mises en place en octobre dernier pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 en Polynésie ont été annoncés jeudi en fin de matinée à la résidence du haut-commissaire par le président du Pays, Édouard Fritch, et le représentant de l'État, Dominique Sorain. Une allocution commune qui a été l'occasion pour le président de rappeler la double stratégie du Pays pour les semaines à venir. D'un côté, "contraindre les personnes entrant en Polynésie française" pour continuer à maîtriser l'épidémie, poursuivre la vaccination et restreindre l'introduction et la propagation des variants. De l'autre, "assouplir davantage la vie quotidienne des Polynésiens". La réussite de la première stratégie conditionnant le bon déroulement de la seconde…
 
De la "flambée" à la "maîtrise"
 
Le président Édouard Fritch a entamé son discours par un bilan chiffré de la situation épidémiologique en Polynésie. Il est revenu sur la "flambée épidémique" d'octobre qui avait placé la Polynésie "à un niveau d'infestation parmi les plus élevés au monde", suivie de près par la "flambée du nombre d'hospitalisations et du nombre de personnes placées en réanimation" et de "l'évolution sensible du nombre de décès". Pour autant, la situation sanitaire est désormais "maîtrisée" avec un taux d'incidence du virus désormais en dessous du seuil d'alerte et un nombre d'hospitalisations tombé à 15 personnes, dont 5 en service de réanimation. Pour le président, c'est le signe que les "mesures de restriction" ont "produit des résultats très encourageants".
 
Édouard Fritch a notamment tenu, dans son discours, à adresser des remerciements très appuyés à une population "disciplinée et respectueuse des consignes données". "C’est dans les moments d’efforts et de sacrifices que l’on voit la grandeur d’âme d’un peuple et d’une communauté."
 
Assouplissements et réversibilité
 
Le haut-commissaire a embrayé en détaillant notamment la stratégie du "renforcement de la défense sanitaire de la Polynésie" en trois "lignes de défense" : Réduire les possibilités de se rendre au fenua sans "motif impérieux", imposer aux rares entrants le respect d'une "quatorzaine stricte" et "vacciner la population".
 
Le représentant de l'État a ensuite dévoilé les premiers allègements des mesures de restriction sanitaires à l'intérieur de la Polynésie française jusqu'au 15 mars prochain, notamment avec la réouverture "encadrée et progressive" des salles de sport et salles de spectacles ou encore avec un léger aménagement du couvre-feu les jeudis et vendredis soir (voir encadré). Mais le haut-commissaire a souligné la "réversibilité" de ces allègements "à tout moment en cas de dégradation de la situation". "Je n'exclus pas de nouveaux assouplissements si la situation sanitaire le permet d'ici le 15 mars", a glissé Dominique Sorain, tout en insistant sur le fait que "nous ne pouvons pas nous permettre de revenir à une vie normale et de baisser la garde".
 

​Les assouplissements

  • Les équipements sportifs couverts, publics et privés, autorisés à rouvrir (salles de sport, les gymnases et les salles municipales et du Pays dédiées à l’activité physique).
    • Dans le respect d'une distanciation physique minimale entre les pratiquants, adaptée en fonction de l’activité pratiquée ;
    • Les lieux communs, tels que les sanitaires et les vestiaires, qui seront aménagés pour favoriser la distanciation physique et seront désinfectés régulièrement ;
    • Les cours collectifs qui devront être organisés dans des espaces aérés ou dans des espaces clos avec évacuation d'air en extérieur suffisante ;
    • Les accessoires et appareils sportifs ne pourront être utilisés simultanément par plusieurs pratiquants et seront désinfectés après chaque utilisation ;
    • Les compétitions sportives seront également à nouveau autorisées mais elles devront être organisées à "huis clos".
 
  • Les salles de spectacles et de conférence pourront à nouveau accueillir du public mais en respectant une jauge maximale de 50% de leurs capacités d’accueil habituelles et dans la limite de 400 personnes.
    • Les spectateurs devront tous être assis et masqués et les espaces de restauration seront interdits pour éviter les contaminations ;
    • Les musées pourront également accueillir des visiteurs dans la limite stricte de 4 mètres carrés par visiteur ;
    • Attention, les salles des fêtes, salles polyvalentes, tentes et chapiteaux ne pourront pas accueillir de public jusqu’à nouvel ordre.
 
  • Le couvre-feu débutera à 22 heures le jeudi et le vendredi.

​Les restrictions maintenues

  • Rassemblements de plus de six personnes dans les espaces publics et les évènements festifs interdits ;
  • Port du masque obligatoire dans les centres-villes, les transports et les établissements recevant du public ;
  • Réglementation sanitaire stricte dans les restaurants ;
  • Capacité d'accueil des lieux de culte limitée ;
  • Bingos, vide-greniers et compétitions sportives avec public interdites.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 11 Février 2021 à 11:23 | Lu 9619 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Mai 2021 - 17:18 Harrison Smith, le "grand-père des arbres"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus