Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Course à pied - 3e Trail Aito Sport : Une course intense remportée par Samuel Aragaw


Le 3e Trail Aito Sport s'est déroulé samedi à 14H30 au départ du centre-ville de Papeete. Le parcours, consistant en une montée à la croix de la Mission suivi d'une descente vers l'église Maria no te Hau, a été particulièrement intense en raison de la chaleur. C'est Samuel Aragaw qui a été le plus rapide en bouclant les 10 km en 49'38, il est suivi de Delbi Villa-Gongora en 49'44 et de Justin Monier en 50'06.


Le départ a été donné dans le centre ville
Le départ a été donné dans le centre ville
L’évènement a attiré pas moins de 412 participants samedi près de la cathédrale de Papeete. Le départ a été donné devant la boutique Aito Sport et, après une partie sur le plat, les coureurs ont affronté la montée vers la croix avant de redescendre vers l’arrivée située à l’église Maria no te Hau de la Mission.
 
Après sa belle deuxième place lors du marathon de Moorea et sa victoire mercredi lors du championnat de Polynésie du 10 km sur piste, le jeune Samuel Aragaw a remporté ce trail de 10 km en 49’38 devant Delbi Villa-Gongora en 49’44 et Justin Monier en 50’06. Teva Poulain est 6e et Teiva Izal 7e.
 
Chez les femmes, c’est Ophélie Renault qui s’impose en 1H05 devant Rainui Galenon Sun et Anne-Lise Bourineau. 308 participants ont fait le trail et 104 ont fait la marche. La marche a été remportée par Leilani Tauraa devant Robert Teaniniuraitemoana et Tururai Roomataaroa. SB / FAPF

Matahi Ebb, directeur commercial d'Aito Sport
Matahi Ebb, directeur commercial d'Aito Sport
Matahi Ebb, directeur commercial d’Aito Sport :
 
Comment cette course est née ?
 
« Elle est née à la suite d’une petite conversation entre amis il y a de cela trois ans, on a décidé en partenariat avec l’as Tefana d’organiser un trail situé en pleine ville. On voulait permettre aux gens de voir autre chose que du bitume et leur faire découvrir les hauteurs de Papeete. La croix, tout le monde connaît, tous les jours il y a des gens qui y montent, mais on a ouvert un parcours juste après qui permet aux gens de découvrir le chemin des Rosaires avec l’évêché, la chapelle et beaucoup d’autres choses. »
 
Il y avait deux courses ?
 
« On a ouvert deux courses, un trail de 10 km pour les coureurs et une marche pour permettre à ceux qui ne peuvent pas courir de participer. On veut les inciter à faire un peu de sport. On prévoit pour l’année prochaine une course élite de 13-14 km pour corser un peu les choses. »
 
Votre enseigne sponsorise divers sportifs ?
 
« On veut inciter les gens à faire du sport donc on sponsorise divers sportifs locaux pour leur permettre d’évoluer. On a des représentants comme Cédric Wane qui perce à l’international en Xterra, Teva Poulain également qui est en pleine progression, Raihere Dudes champion de MMA qui a à son actif cinq ceintures internationales, Dany Gérard champion du monde de jiu jitsu, le kayakiste Moehau Paie, le rameur Kévin Céran-Jérusalémy que l’on ne présente plus…C’est un coup de pouce pour nos athlètes polynésiens, pour mettre en avant les valeurs de l’humilité et du respect. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Un grand merci aux partenaires qui nous ont suivis depuis le début, l’as Tefana, le Camica qui nous permet de passer sur ses terrains, merci à tous les participants et on espère vous retrouver encore plus nombreux l’année prochaine. » Propos recueillis par SB

Delbi Villa-Gongora, Samuel Aragaw et Justin Monier
Delbi Villa-Gongora, Samuel Aragaw et Justin Monier
Parole à Samuel Aragaw (1er) :
 
Quelques mots sur ta préparation ?
 
« Je ne me suis pas spécialement préparé pour cette course, je me suis décidé mercredi soir. Je ne me suis pas beaucoup entrainé depuis le marathon de Moorea car il a fallu que je récupère bien. Je ne m’entraine qu’une à deux fois par semaine. Mercredi, j’ai fait le championnat de 10 km, après ça je me sentais bien alors je me suis dit pourquoi ne pas faire cette course pour le fun. »
 
Pas trop dur la montée ?
 
« Je connaissais certains de mes adversaires, Teiva Izal, Thomas Lubin ou Teva Poulain. Chez moi il pleuvait, du coup j’ai mis mon collant et là grosse chaleur ! On est partis ensemble sur le plat, à la montée j’ai vu que certains étaient essoufflés, je me sentais bien, j’ai décidé d’attaquer à ce moment-là en me disant que je pourrais craquer moi aussi plus loin. Et c’est ce qui s’est passé dans la suite de la montée, en montagne, trois-quatre kilomètres plus loin. J’avais trop mal, j’ai même marché un peu avant de recommencer à courir. »
 
Et la descente ?
 
« Sur la descente, cela allait un peu mieux. J’ai vu arriver le deuxième (ndlr Justin Monnier), j’ai voulu accélérer mais je n’ai pas réussi ! Il est arrivé à ma hauteur, je ne le connaissais pas, apparemment il vient d’arriver. J’ai résisté, je me suis dit qu’il n’était pas habitué au climat et il a effectivement commencé à lâcher. »
 
« Ensuite le gars en rouge (ndlr Delbi Villa-Gongora) est arrivé, je lui ai demandé s’il faisait le 10 km il ne m’a pas répondu avant de me dire ensuite, « oui ». Je l’ai laissé passer devant, j’ai géré puis vers la fin j’ai accéléré pour gagner. J’ai souffert mais je ne voulais pas lâcher. Merci à la famille, aux fans et à mes sponsors Vaima Sport et Noni Energy. » Propos recueillis par SB

Ervin Avaemai et ses enfants
Ervin Avaemai et ses enfants
Parole à Ervin Avaemai (24e) :
 
Ton analyse de la course ?
 
« J’ai essayé de bien partir au départ avec le peloton de tête, arrivé dans la côte c’était difficile quand même mais j’ai bien tenu, j’ai bien géré la montée, cela a joué pour la descente où j’ai pu rattraper quelques-uns. Mais après, je n’avais plus de jambes dans la descente et le paquet derrière est revenu. »
 
Au niveau préparation ?
 
« Je m’étais préparé vu que j’ai participé à plusieurs courses dernièrement. Il y a deux semaines, j’ai fait le Marathon Polynésie 1e en va’a, j’ai fait le semi-marathon de Moorea en course à pied, le week end dernier j’ai fait la course de VTT en cross-country et enfin aujourd’hui ce trail. Cela fait deux ans maintenant que j’ai repris le sport. Je suis content de mon classement, avec tous les efforts que j’ai fait dans trois disciplines. »
 
Le sport c’est important pour toi ?
 
« C’est bon pour moi et cela permet de faire parler un peu de moi en positif. J’ai été en détention pendant un bon moment. Je veux montrer que même si on a été en détention, on peut faire quelque chose quand même en sortant, on peut changer. Le sport aide beaucoup à à ne plus être dans les petites bêtises. Merci à mon club Tefana qui a organisé, merci aux supporters au bord de la route et merci aux secouristes qui étaient dans les montagnes. » Propos recueillis par SB

Samuel Aragaw, grand vainqueur de l'épreuve
Samuel Aragaw, grand vainqueur de l'épreuve

Le trail a été organisé par l'as Tefana sous l'égide de la fédération d'athlétisme de Polynésie française
Le trail a été organisé par l'as Tefana sous l'égide de la fédération d'athlétisme de Polynésie française

Le Top 25
Le Top 25

Rédigé par SB / FAPF le Dimanche 22 Avril 2018 à 11:51 | Lu 2094 fois





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti