Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Coronavirus: finies les balades sur nombre de plages françaises



Marseille, France | AFP | jeudi 19/03/2020 - Finies les balades le long de la mer à Saint-Tropez, Marseille ou Lorient, le jogging ou le surf à Biarritz: les autorités ont interdit jeudi l'accès aux plages de tout l'arc méditerranéen, de la Corse et de nombreux départements de la façade atlantique.

Avec un soleil éclatant et des températures dépassant parfois les 20 degrés dans le sud de la France, la tentation était grande d'aller au bord de l'eau quitte à contourner les mesures de confinement.

C'est désormais fini avec la prise d'arrêtés préfectoraux jeudi interdisant les escapades sur les littoraux méditerranéens ainsi que sur certaines côtes de l'Atlantique.

Les plages du pourtour méditerranéen devront rester désertes et des contrôles sont prévus pour faire respecter cette mesure, a indiqué à l'AFP le préfet de la zone de défense et de sécurité Sud Pierre Dartout. 

Selon M. Dartout, cette décision a été prise jeudi matin par les préfets après avoir "constaté qu'il y avait trop de monde sur les plages".

Dès jeudi après-midi, de nombreux policiers et des gendarmes à cheval se sont déployés sur les nombreuses plages de Marseille pour évacuer les quelques promeneurs récalcitrants qui s'exposent à une amende, a constaté un journaliste de l'AFP. 

Marie, 62 ans, qui se promène sur la plage qui se trouve devant chez elle dit "comprendre la mesure". "Des policiers viennent de me dire que cela devenait interdit, il faut dire qu'hier il y avait plus de monde. C'est sûrement une bonne chose", acquiesce la sexagénaire.

"Il y a un effet de mimétisme. Si des gens voient des personnes sur la plage, ils vont se dire qu'ils peuvent aussi y aller", souligne-t-elle.
 
"Un mal pour un bien"

Un peu plus loin, Alexanne, 25 ans, qui promène son jeune malinois vient d'être rappelée à l'ordre. "Ils m'ont dit que je pouvais balader mon chien mais dans mon quartier", qui n'est pas celui de la plage, rapporte la jeune femme qui vient d'apprendre l'interdiction.

Les gendarmes lui ont indiqué que les amendes allaient "être doublées pour atteindre les quelque 300 euros". "Je comprends cette mesure, c'est un mal pour un bien si ça peut éviter de contaminer des gens...".

Un policier sous anonymat explique qu'il y avait "énormément" de monde la veille sur la plage. "On a eu du mal à faire respecter les règles", confie-t-il.

Toujours dans la région de Marseille, l'accès au parc des Calanques, très prisé de randonneurs, plaisanciers et joggeurs, avait d'ailleurs déjà été interdit mercredi.

"Les sorties dérogatoires doivent être des sorties brèves, à proximité du domicile, or on a observé que sur les plages il y avait parfois des rassemblements, parfois des occupations pendant de longues heures", a insisté le préfet de Corse Franck Robine. 

Dans l'Hérault où l'interdiction est déjà en vigueur, outre les plages de bord de mer, l'accès aux plages des rives du lac artificiel du Salagou est aussi prohibé. Dans les Alpes-Maritimes, impossible également de se promener sur les digues, rochers et criques.

Sur le littoral niçois, dans la seule matinée de mercredi 50 contraventions avaient été établies notamment sur la célèbre Promenade des anglais où joggeurs et joueurs de foot avaient été aperçus.

Aux mêmes causes, les mêmes effets. Dans l'ouest de la France des arrêtés similaires ont été pris au cours de la journée dans le Morbihan, la Vendée, l'Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique et les Côtes d'Armor où l'interdiction concerne aussi les sentiers côtiers. Avec le Finistère dont l'arrêté ne saurait tarder, a indiqué la préfecture à l'AFP, ce sont toutes les plages bretonnes qui seront interdites jeudi soir.

"Des incidents sont survenus hier (mercredi) sur les communes d’Anglet et de Biarritz notamment où des particuliers ont refusé de se conformer aux restrictions de déplacements", a de son côté relaté la préfecture des Pyrénées-Atlantiques pour expliquer l'interdiction prise jeudi.

Idem dans le Nord qui a annoncé par arrêté préfectoral la fermeture de ses plages de galets.

"Je n'ai pas constaté jusqu'à présent d'attroupements sur les plages mais il est vrai que nous avons de grandes plages… (...). C'est normal qu'on prenne ce type d'arrêté et on l'appliquera", a réagi sous couvert d'anonymat un maire d'une commune balnéaire de l'Aude.

"Le confinement est respecté mais la population s'interroge sur ce qui est permis ou non de faire dans la pratique sportive, avec ou non ses enfants, son conjoint", rapporte l'élu.

le Jeudi 19 Mars 2020 à 04:06 | Lu 290 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus