Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



"Continuer à mettre la pression sur les dealers"



Tahiti, le 28 février 2020 - Les brigades de gendarmerie des communes de Arue, Faa’a, Punaauia et Papara, appuyées par le PSIG et l’équipe cynophile de la gendarmerie, ont procédé mercredi et jeudi dernier à une série de contrôles sur des points de vente de stupéfiants. Sept individus ont été interpellés, dont trois étaient en possession d’ice.

Pas de répit pour les dealers. Les brigades de gendarmerie des communes de Arue, Faa’a, Punaauia et Papara, appuyées par le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) et l’équipe cynophile de la gendarmerie ont effectué, mercredi et jeudi dernier, des dizaines de contrôles sur des points de vente de stupéfiants. Parmi les sept individus interpellés à l’issue de ces contrôles, trois étaient en possession d’ice et de petits sachets destinés au conditionnement de la drogue.
 
Comme l’explique le lieutenant-colonel Frédéric Brachet, commandant de la compagnie de gendarmerie des îles Sous-le -Vent, ces contrôles sont fréquents : "Toutes les semaines, nous effectuons des contrôles de ce que nous appelons des 'deals de rue' sur l’ensemble de Tahiti et de l’île de Moorea. Ce sont des contrôles qui durent entre 1 et 2 heures et qui ont vocation à contrôler un maximum de sites et un maximum de personnes susceptibles de vendre des produits stupéfiants de type paka ou ice."
 

Outre la fréquence de ces contrôles, le lieutenant-colonel souligne également la multiplicité du nombre de sites contrôlés : "En contrôlant un maximum de sites, nous montrons aussi la présence continue des forces de l’ordre sur le terrain, qui ne laisse aucune zone de non-droit en termes de vente. Nous vérifions aussi des renseignements qui nous sont donnés par la population et qui nous éclairent parfois sur les endroits où il serait  opportun d’effectuer des contrôles. Cela permet aussi de continuer à mettre la pression sur les dealers car, in fine, il y a le deal par le haut – les quantités qui peuvent arriver et être gérées par des dealers bien placés - mais finalement ces produits finissent sur le terrain à destination de la population. Il n’y a pas de petit délit lié à la drogue. Que ce soit du paka ou de l’ice, c’est interdit par la loi. Quelle que soit la quantité, nous sommes intransigeants".

Rédigé par Garance Colbert le Vendredi 28 Février 2020 à 15:34 | Lu 6224 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus