Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Condamné à perpétuité, Jean-Claude Romand demande sa libération conditionnelle



Rennes, France | AFP | jeudi 06/09/2018 - Jean-Claude Romand, condamné à perpétuité en 1996 pour le meurtre de sa femme et de ses enfants, a déposé une demande de libération conditionnelle qui sera examinée le 18 septembre, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Jean-Claude Romand a déposé une demande de libération conditionnelle qui sera examinée le 18 septembre, a indiqué à l'AFP la procureure de la République de Châteauroux Stéphanie Aouine, confirmant une information de France Bleu.
Incarcéré au centre pénitentiaire de Saint-Maur (Indre), Jean-Claude Romand, 64 ans, a été condamné en 1996 à la perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans pour un quintuple homicide.
Contacté par l'AFP, son avocat a refusé de communiquer sur ce dossier.
Cet homme avait trompé pendant une quinzaine d'années ses proches et sa famille en se faisant passer pour un médecin de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il vivait en escroquant des proches, dont son père, qui lui avaient confié leurs économies pour, disait-il, les placer en Suisse.
Quand la vérité a menacé d’éclater, il a tué, le 9 janvier 1993, sa femme, sa fille de sept ans et son fils de cinq ans à Prévessin-Moëns (Ain), puis ses parents à Clairvaux-les-lacs (Jura).
Revenu chez lui, il a mis le feu à sa maison mais a raté son suicide.
L'affaire a inspiré deux films: "L'emploi du temps", de Laurent Cantet (2001), et "L'adversaire", de Nicole Garcia (2002), ainsi que le livre "L’adversaire" d'Emmanuel Carrère.

le Jeudi 6 Septembre 2018 à 06:32 | Lu 566 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus