Tahiti Infos

Communiquer sans violence dès l’école primaire


Bora Bora, le 12 décembre 2023 - Depuis 2021, les élèves des écoles primaires et du collège de Bora Bora bénéficient de cours d’initiation à la communication non violente. La mise en place du “message clair” s’avère être un outil efficace pour lutter contre les problèmes relationnels entre élèves mais aussi au sein de la famille.

Voilà trois ans que Lydie Prud’homme, formatrice à la communication non violente, intervient dans les établissements scolaires de Bora Bora dans la cadre de l’action de l’association Ia Vai Ma noa Bora Bora pour la prévention de la délinquance. Grâce à des supports ludiques qui favorisent l’appropriation des notions même par les plus jeunes, elle propose aux enfants d’identifier et de nommer leurs propres émotions afin de mieux les partager et de les maîtriser lorsque le besoin s’en fait sentir. Percevoir les sentiments sur le visage de l’autre, en tenir compte et faire preuve d’empathie sont autant d’objectifs à atteindre pour les enfants de CE1 par exemple, qui recevront, à l’issue de plusieurs séances de formation, un diplôme validant leur capacité à communiquer calmement et à régler sans heurt les problèmes relationnels avec leur entourage.
 
Le message clair pour éviter la violence
 
Développé par Danielle Jasmin au Québec dans les années 90, le message clair est un système de coopération qui permet aux enfants de régler de petits conflits et donc d’améliorer le climat scolaire et ainsi les apprentissages. Expliquer le problème, ses émotions et ses besoins, puis proposer une solution qui prenne en compte les attentes des deux partis, tel est le protocole que les enfants vont apprendre à mettre en œuvre au fil des séances. Afin de faciliter cet apprentissage, Lydie Prud’homme leur propose des jeux de rôle à l’aide de marionnettes, des mises en situation mais aussi de chausser les “lunettes de l’empathie” qui permettent de voir ce que l’autre ressent pour mieux le comprendre et communiquer avec lui ou elle.
 
À la fin de l’année scolaire, tous les élèves des écoles élémentaires (du CP au CM2) de Bora Bora auront été initiés par la formatrice. Les enseignants mais aussi les parents pourront ainsi s’appuyer sur ce dispositif validé et encouragé par le ministère de l’Éducation. Lydie Prud’homme intervient notamment dans le cadre du développement du label “École en santé”, obtenu l’an dernier par l’école Namaha 2. Les parents seront invités très prochainement à échanger avec la formatrice et les enseignants de cette école, afin de se saisir de cette méthode et de contribuer à son application par les enfants. Un moyen efficace de lutter dès le plus jeune âge contre la violence interpersonnelle et de développer des relations harmonieuses au sein de l’école et des familles.

Rédigé par Lucie Scarparo le Mardi 12 Décembre 2023 à 15:57 | Lu 1110 fois