Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Comment savoir si vos légumes et fruits sont bio



A Rurutu, l'ensemble des tarodières a ainsi pu obtenir l'étiquette bio grâce à la culture qui était restée traditionnelle.
A Rurutu, l'ensemble des tarodières a ainsi pu obtenir l'étiquette bio grâce à la culture qui était restée traditionnelle.
PAPEETE, le 25 avril 2018. Pour se prétendre bio, les produits agricoles doivent avoir été certifiés ou garantis. En Polynésie française, seuls deux organismes sont agréés pour réaliser ces contrôles.


Aujourd'hui, 1 558 hectares de terrains sont officiellement cultivés en agriculture biologique, dont 1 442 hectares en cocoteraie et 116 hectares en cultures maraîchères, vivrières et fruitières. Pour pouvoir apposer l'étiquette "bio" sur son produit, l'agriculteur doit être contrôlé chaque année pour vérifier qu'il respecte bien le cahier des charges. En Polynésie française, seuls deux organismes sont agréés pour réaliser ces contrôles. Il s'agit du système participatif de garantie (SPG) Bio Fetia, qui regroupe consommateurs et producteurs. Lorsque le produit est contrôlé par un SPG, on dit qu'il est garanti. Le deuxième contrôleur est l'organisme certificateur Bioagricert. On dit qu'il certifie les produits. Utiliser frauduleusement le signe “agriculture biologique” est passible d'une amende.

Comment savoir si vos salades, citrons, taro sont bio ? Il existe plusieurs normes d'agriculture biologique reconnues sur le territoire. La norme locale est la Norme océanienne d'agriculture biologique (NOAB), elle correspond au logo Bio Pasifika. En résumé, c'est notre "bio local" mais les agriculteurs qui visent le marché international peuvent choisir une autre norme. Ainsi, si un producteur d'huile de coco choisit de viser un pays de l'Union européenne, il peut opter pour la norme européenne. Selon le directeur de l'agriculture, Philippe Couraud, la norme océanienne a été choisie par le Pays "car elle a été élaborée par des gens du Pacifique pour des gens du Pacifique et est adaptée aux économies insulaires".

Si vous souhaitez savoir si les légumes que vous achetez sont bios ou non, n'hésitez donc pas à poser des questions. Vous pouvez aussi consulter sur le site internet de la Direction de l'agriculture la liste des opérateurs certifiés ou garantis en agriculture biologique en Polynésie française.

"En Polynésie française, il y a un gros potentiel au niveau de l'agriculture biologique grâce au climat qui est favorable mais aussi au fait qu'il y a encore beaucoup de pratique traditionnelle", souligne Philippe Couraud. A Rurutu, l'ensemble des tarodières a ainsi pu obtenir l'étiquette bio grâce à la culture qui était restée traditionnelle.

Pour les agriculteurs qui veulent se lancer, la Direction de l'agriculture a réalisé 18 fiches techniques (concombre, chou, carotte, aubergine, ananas, tomate, poivron, laitue, courgette....). Elles précisent comment choisir le terrain, comment le préparer, le fertiliser, et quelle période privilégier pour les semences. Ces fiches techniques sont consultables sur le site internet de la Direction de l'agriculture.

Pour "débarrasser" le terrain de tous les polluants qui pourraient s’y trouver, une période de trois ans est souvent nécessaire avant que les produits issus de l’exploitation soient garantis. On parle alors de "période de conversion" pendant laquelle le producteur respecte le cahier des charges.



Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 25 Avril 2018 à 14:45 | Lu 1643 fois

Tags : AGRICULTURE





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués