Tahiti Infos

Colombie : Bogota rationne l'eau potable de ses huit millions d'habitants


Crédit Raul ARBOLEDA / AFP
Crédit Raul ARBOLEDA / AFP
Bogota, Colombie | AFP | lundi 08/04/2024 - Conséquence du phénomène climatique El Niño et d'une baisse alarmante de ses réserves en eau, la capitale colombienne Bogota va mettre en œuvre à compter de jeudi, et jusqu'à nouvel ordre, des mesures de rationnement de l'eau potable.

"Les niveaux critiques des réservoirs dans lesquels nous puisons l'eau potable de Bogota nous amènent à prendre des mesures pour économiser l'eau et réduire la consommation de 17 mètres cubes par seconde à 15", a annoncé lundi lors d'une conférence de presse le maire Carlos Fernando Galan.

L'immense agglomération de Bogota, qui compte plus de huit millions d'habitants selon les derniers chiffres officiels, sera divisée en neuf secteurs, avec une coupure d'eau tous les dix jours dans chacune de ces zones, a-t-il expliqué.

Ces mesures débuteront jeudi matin dans un premier secteur. L'eau y sera totalement coupée pendant 24 heures. Puis ce sera au tour vendredi d'un autre secteur et ainsi de suite, toujours selon l'édile.

"Les hôpitaux et les écoles ont des plans d'urgence et nous veillerons à ce qu'ils ne manquent pas d'eau", a-t-il souligné.

"Tous les quinze jours, nous évaluerons le niveau des réservoirs et la consommation afin de déterminer si ces mesures doivent être maintenues, assouplies ou renforcées", a ajouté M. Galan, qui a appelé les habitants "à s'unir pour économiser l'eau et à changer leurs habitudes".

Ces mesures resteront en vigueur jusqu'à ce que les réserves d'eau de la capitale, affectées par le phénomène El Niño, aient récupéré leur niveau normal.

"Unissons-nous!" 

"Il faut que toute la ville adhère à l'idée d'économiser l'eau, car la crise pourrait être grave", a-t-il plaidé. "Nous nous trouvons dans une situation critique en ce qui concerne le niveau des réservoirs. La situation devait s'améliorer en avril, mais elle s'est aggravée", a prévenu le maire.

L'entreprise en charge de la gestion des eaux à Bogota (EAAB) a estimé qu'il s'agissait d'une "mesure de responsabilité envers la ville pour éviter une crise".

Selon les autorités, près de 70% de la capitale est alimentée depuis le parc naturel de Chingaza, à environ 30km à l'Est de Bogota, dans les montagnes de la Cordillère orientale.

Les deux réservoirs de Chuza et San Rafael qui y sont situés affichent le niveau le plus bas depuis leur mise en service au milieu des années 1980, respectivement 15,41% et 18,75% de leur capacité totale.

Le début de l'année à Bogota a été marqué par de fortes températures, conséquence du phénomène El Niño selon les autorités, ainsi que par des incendies sur les montagnes proches de la capitale.

Les difficultés d'approvisionnement en eau de la capitale ont commencé en début d'année, et les précipitations de ces dernières semaines n'ont pas permis de remplir les réserves, en baisse depuis dix mois, alors que la consommation d'eau dans la ville a augmenté de l'équivalent de 500.000 personnes supplémentaires, selon une responsable de l'EAAB, Natasha Avendaño.

Alors que 91% de la consommation d'eau dans la capitale est à usage résidentiel (les 9% restants sont destinés à des usages commerciaux), le maire a appelé ses concitoyens à mettre en œuvre des économies d'eau par de bonnes pratiques : "réduire la durée de la douche à cinq minutes maximum, fermer le robinet lorsque vous vous rasez ou que vous vous brossez les dents, vérifier l'étanchéité des canalisations, brancher la machine à laver uniquement lorsque celle-ci est pleine, vérifier le bon fonctionnement des réservoirs de chasse d'eau, ne pas laver la voiture au jet d'eau, ne pas arroser les jardins..."

Pour ces activités de tous les jours, une famille de Bogota utilise en moyenne 6.910 litres d'eau par mois, selon les autorités.

"Un changement de comportement important consiste à comprendre que les solutions aux problèmes complexes auxquels nous sommes confrontés, en l'occurrence l'impact du changement climatique sur les réservoirs, ne viennent pas d'une seule personne ou d'une seule institution, mais de la société dans son ensemble", a plaidé le maire sur son compte X, en réponse aux plaintes d'une internaute. "Unissons-nous pour économiser l'eau !"

le Mardi 9 Avril 2024 à 06:41 | Lu 328 fois