Tahiti Infos

Chirac, un personnage attachant, une comédie drôlissime


De gauche à droite : Clovis Fouin (acteur), Julien Campani (auteur et acteur) et Léo Cohen-Paperman (auteur et metteur en scène).
De gauche à droite : Clovis Fouin (acteur), Julien Campani (auteur et acteur) et Léo Cohen-Paperman (auteur et metteur en scène).
TAHITI, le 4 mai 2022 - La pièce "La vie et la mort de Jacques Chirac, roi des Français" produite par la Compagnie du Caméléon s’installe au Petit théâtre à partir de vendredi. Elle prend le pouls de la Ve République et à travers elle de la démocratie, en embarquant le public dans une aventure théâtrale unique.

"Une comédie drôlissime et finement construite prenant le pouls de notre démocratie à travers le portrait sans complaisance d’un personnage contradictoire et attachant." C’est ainsi que la pièce "La vie et la mort de Jacques Chirac, roi des Français" qui sera jouée au Petit théâtre dès vendredi se résume. Elle parle en effet de l’homme politique, entre 1969 et 2019, mais là n’est pas le seul sujet.

"Un mix entre Cary Grant et le premier de classe"

Sa vie ressemble à un roman. Il a été le metteur en scène de sa propre vie dans laquelle il a porté différents masques : protectionniste et libéral, homme du peuple et nanti des palais, écologiste et productiviste, souverainiste et pro-européen, amant frénétique et amoureux blessé… "Le Patron", comme l’appelait son chauffeur Jean-Claude Laumont qui apparaît dans la pièce, est présenté dans sa vie politique et intime : émouvant, contradictoire, drôle… et terriblement humain. Julien Campani qui l’incarne affirme : "on a un devoir d’amour envers les personnages que l’on joue". Léo Cohen-Paperman, auteur et metteur en scène, parle lui "d’un anti-héros", "un mix entre Cary Grant et le premier de classe".

"Mais attention, la pièce n’est ni un tribunal, ni une hagiographie, c’est un point de vue d’artiste. Jacques Chirac n’est pas mis sur un piédestal", poursuit l’acteur qui a aussi participé à l’écriture. Il a emprunté à l’homme politique ses gestes, sa voix, qui sont autant de "révélateurs de l’âme". Avec Léo Cohen-Paperman, il a plongé dans les archives pour mieux connaître celui qui est devenu "le roi des Français pour la dimension qu’on espère shakespearienne de la pièce", précise Julien Campani.

Des représentations uniques

La vie et la mort de Jacques Chirac, roi des Français questionne sur "ce que c’est que d’être populaire", elle s’intéresse au lien "entre l’élu et le peuple". Dans cette optique, tout au long du spectacle, les acteurs entretiennent une complicité avec le public qui a toute sa place dans ce qui paraît finalement être une aventure théâtrale.

Même s’il y a un cadre très net, l’improvisation est grande et dépend du public, de ce qu’il est, d’où il vient, de ce qu’il pense. Aussi, "aucune représentation n’est identique", promettent les auteurs.

Pratique

Vendredis 6 et 13 mai à 19h30
Samedis 7 et 14 mai à 19h30
Dimanches 8 et 15 mai à 17 heures.
Tarif à partir de 2 500 Fcfp, pass famille à 10 000 Fcfp.
Durée 1h20, à partir de 14 ans.
En vente dans les magasins Carrefour, Radio et en ligne sur www.ticketpacific.pf

Service garderie à coté du théâtre, assuré par des professionnelles de la petite enfance, pour tous les enfants à partir de 1 an. Tarif : 1 000 Fcfp par enfant, à régler sur place.

Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 4 Mai 2022 à 21:10 | Lu 685 fois