Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Chine: six hommes en prison pour la "sous-traitance" sans fin d'un meurtre raté



Pékin, Chine | AFP | jeudi 23/10/2019 - C'est un scénario digne d'une comédie noire: plusieurs tueurs à gages, qui avaient "sous-traité" les uns aux autres un assassinat finalement raté, ont été emprisonnés en Chine à l'issue d'une rocambolesque affaire.

L'histoire avait débuté en 2013, lorsqu'un homme d'affaires, M. Wei, avait intenté un procès contre un promoteur immobilier, Qin Youhui, en raison d'un différend commercial, a indiqué un tribunal de Nanning, dans la région du Guangxi (sud).
Craignant une coûteuse et longue bataille juridique, potentiellement néfaste à ses investissements, M. Qin a décidé d'embaucher un tueur à gages afin d'assassiner son rival, espérant ainsi mettre fin aux poursuites.
Le commanditaire a promis une somme de 2 millions de yuans (250.000 euros) à un premier homme de main.
Mais celui-ci a chargé un second assassin de commettre le crime à sa place, en lui offrant la moitié de la somme de départ. 
Ce deuxième homme a alors lui-même sous-traité l'assassinat à un troisième, et le manège a continué jusqu'à ce qu'un cinquième individu accepte la mission pour une somme qui avait au passage fondu à... 100.000 yuans (12.700 euros).
Mais dans un ultime rebondissement, le dernier tueur a estimé que la récompense offerte n'en valait pas la peine face au risque de condamnation à mort. 
Il a donc eu l'idée de simuler l'assassinat. Pour cela, il a contacté la cible, M. Wei, pour lui proposer un arrangement à l'amiable et obtenir le paiement promis.
Lors du procès, l'homme d'affaires a raconté avoir rencontré le tueur à gages dans un café, être convenu avec lui de poser pour une photo où il serait bâillonné et ligoté, et de l'avoir ensuite dénoncé à la police.
L'affaire avait déjà été jugée une première fois en 2016, mais les six accusés avaient bénéficié d'un non-lieu pour manque de preuves.
M. Wei avait alors fait appel et un deuxième procès s'est tenu durant trois jours, donnant lieu à un jugement annoncé jeudi dernier.
Le commanditaire a écopé d'une peine de cinq ans de prison pour tentative de meurtre. 
Le premier tueur à gages a été condamné à trois ans et demi d'emprisonnement, et les quatre autres à des peines comprises entre 31 et 39 mois de prison.

le Jeudi 24 Octobre 2019 à 04:25 | Lu 541 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus