Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Chikungunya : un nourrisson de 8 jours et un octogénaire sont décédés



Chikungunya : un nourrisson de 8 jours et un octogénaire sont décédés
PAPEETE, le 25 novembre 2014. La cellule de coordination de la lutte contre le chikungunya a annoncé ce mardi que deux nouvelles personnes sont décédées après avoir été touchées par le chikungunya : un octogénaire et un bébé de 8 jours.

La semaine dernière, un homme de 80 ans en insuffisance rénale chronique et un nourrisson de 8 jours sont décédés des suites du chikungunya. Les services de santé tiennent à rappeler que, tout comme les personnes âgées malades, les femmes enceintes et les nourrissons sont l'une des catégories de sujets à risque lors de cette épidémie. Depuis le début de l'épidémie, quatre personnes sont décédées après avoir été touchées par le chikungunya.

La cellule de coordination de lutte contre le chikungunya s’est réunie, mardi, afin de faire le point sur l’évolution de cette épidémie en Polynésie française. Selon les dernières données disponibles, le nombre de cas estimés de chikungunya est désormais de plus de 11 000 personnes, dont 95% de cas à Tahiti et Moorea.

Les archipels des îles Sous-le-Vent, des Tuamotu-Gambier, des Australes et des Marquises sont également touchés. Les autorités sanitaires veillent à faire en sorte que les renforts nécessaires soient mis en place au niveau du Centre hospitalier de Polynésie française et de l’hôpital de Taravao.

Afin de contenir la propagation de la maladie, il convient plus que jamais d’assurer une protection adaptée des malades, en particulier contre les piqûres de moustiques, avec l’usage de répulsifs, souligne la cellule de coordination de la lutte contre le chikungunyadans un communiqué. La population doit également continuer à œuvrer pour la diminution du nombre de moustiques, notamment avec des dégitages périodiques.

Les actions de pulvérisation sur les zones où ont été recensés des cas de chikungunya se poursuivent en parallèle, en particulier dans la zone urbaine de Papeete et sur la presqu’île de Tahiti.



le Mardi 25 Novembre 2014 à 19:38 | Lu 2607 fois







1.Posté par Droulet le 27/11/2014 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A TITRE D'INFORMATION POUR TOUT LE MONDE
MON ÉPOUSE S'ENDUIT LE CORPS TOUS LES MATINS AVEC DU MONOI
TOUT SIMPLEMENT
ELLE N'EST JAMAIS PIQUEÉ

ÇA PEUT PEUT RENDRE SERVICE

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus