Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


« Changer le regard » sur ces gens « capables différemment »



Tahiti, le 3 décembre 2020 - Dans le cadre de la Journée internationale pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap, Edouard Fritch a lancé depuis la présidence le « tour curieux » baptisé « ma différence à nous » pour aider à changer le regard sur ces personnes.  

« Promotion des droits », « valorisation des talents » de ces personnes « capables différemment », bilans et chiffres clés du handicap : le président du gouvernement, Edouard Fritch, a lancé jeudi matin la Journée internationale pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap. L'occasion pour lui de rappeler sa politique intersectorielle dans le domaine du handicap. Sylvia Berteil, déléguée interministérielle au handicap et la vice-présidente de la fédération Te Niu o te Huma, Pauline Moua ont souligné aux côtés du président l'importance de « changer le regard sur la différence ». C'est notamment avec cet objectif dans le viseur qu’un « tour curieux » intitulé « ma différence à nous » a été lancé.
On estime à environ 17 000 le nombre de personnes qui seraient atteintes d’un handicap, soit 6% de la population. Sur le volet de l'insertion professionnelle, la route est encore longue, vu que sur les 5 963 personnes reconnues travailleurs handicapés, seules 361 occupent un emploi.
 

Rédigé par Esther Cunéo le Jeudi 3 Décembre 2020 à 18:41 | Lu 460 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Janvier 2021 - 09:41 De nombreux dossiers en chantier aux Raromatai

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus