Tahiti Infos
Tahiti Infos
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Challenger #7 : Clodyne Yu Hing




Haltérophilie, athlétisme, course à pied, boxe… Clodyne Yu Hing a tout essayé. Après une interruption d’une quinzaine d’années dédiées à sa famille, elle a repris l’haltérophilie en 2011 et enchaîne depuis les titres mondiaux et européens dans la catégorie master.
 
Clodyne Yu Hing, 47 ans, a derrière elle une longue carrière de sportive et un palmarès impressionnant. Elle pratique l’haltérophilie depuis l’âge de 18 ans et est gérante d’une salle de sport à Faa’a, commune dans laquelle elle a grandi.
 
« J’ai commencé le sport à six ans, voyant mon père faire de la musculation. Il se levait à quatre heures du matin, je me levais à cinq heures. J’allais vers lui et je le regardais faire. Puis j’ai commencé à courir, accompagnée par mon père ».

Questions / réponses

Parlez-nous de vos débuts sportifs, d'une anecdote, d'un souvenir ?
« À cinq ans, je regardais mon père soulever des haltères et les barres qu’il avait fabriqué lui-même. Un jour, il m’a dit : « Plus tard, tu soulèveras sûrement plus lourd que moi. » Une anecdote ? À l’entraînement, sur le mouvement de l’épaulé jeté, j’ai pris un coup sous le menton avec une barre chargée à 80kg. KO et bien sûr le menton ouvert. Un souvenir ? Mon premier Championnat de France à Torcy en 1991. Championne de France, j’étais émue. »
 
Qu’est ce qui vous plaît dans votre sport ?
« Le sport a toujours fait partie de ma vie. Je pratique l’haltérophilie depuis l’âge de 18 ans après avoir fait de la course à pied. Ce qui me plait, c’est le gout pour le défi, cette envie de m’améliorer dans les gestes, dans la performance. Cette montée d’adrénaline quand je suis sur le plateau… Je pratique également le triathlon, la boxe anglaise et la course à pied. Je suis gérante d’une salle de sport à Faa’a, commune où j’ai grandi. Ma vie tourne autour du sport. »
 
Que faites-vous pour améliorer vos performances ?
« Après chaque compétition, quand je le peux, j’essaie de faire un stage de formation d’au moins trois jours pour pouvoir progresser. Il m’est arrivé d’avoir des coachs de différentes nationalités. J’essaie ensuite de mettre en application les conseils reçus en étant la plus assidue possible à l’entrainement. Je fais également attention à mon hygiène de vie. »
 
Quel message essayez-vous de transmettre aux Polynésiens à travers le sport ?
« J’incite nos jeunes et la population en général à faire du sport. Les disciplines sont nombreuses et chacun peut trouver son bonheur. Une fois la discipline choisie, il est primordial de continuer à pratiquer en se faisant plaisir. Il est également important de persévérer en se fixant des objectifs raisonnables. Le sport, c’est aussi la clé pour avoir une bonne santé. »

Carte d'identité

Née le 19 juin 1972 à Papeete.
Situation familiale ? Concubinage, un enfant de 23 ans.
Un héros de votre enfance ? Mon père 
Si vous étiez un animal ? Un chat pour sa souplesse, sa sagesse et son indépendance.
Une valeur morale ? Sois forte et ne te plains pas !
Votre activité professionnelle ? Coach sportif titulaire d’un brevet d’État d’éducateur physique, option HACUMESE (haltérophilie, musculation et sport d’entretien).
Les trois meilleurs résultats de votre palmarès 2019
Deuxième place au Championnat de France à Luxeuil-les-Bains, en avril (vétéran).
Première place à la World Cup San Diego, avec deux records de France, en octobre (vétéran).