Tahiti Infos
Tahiti Infos
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Challenger #2 : Anne-Caroline Graffe




Anne Caroline Graffe est une des sportives tahitiennes les plus titrées puisqu'elle est vice-championne olympique de taekwondo. Elle a obtenu cette médaille d'argent lors des Jeux de Londres en 2012. Anne Caroline est également championne du monde de la discipline. Elle a dû faire face courant 2013 à une opération de la hanche qu’il l’a empêchée de concourir lors des Jeux Olympiques de Rio. Anne Caroline est une battante, elle a annoncé vouloir tenter l’aventure pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Elle a su revenir au plus haut niveau cette année en remportant plusieurs médailles dans des tournois internationaux en Serbie, en Pologne, à Paris...

En bref

Née le 12 février 1986 à Papeete, 31 ans
 
Situation familiale : Célibataire
 
Le héros de ton enfance ? Catwoman
 
Si tu étais un animal ? Un chat
 
Ta valeur morale : Steb by step (une étape à la fois)
 
Tes Sponsors : Air Tahiti Nui, Vodafone, Renault
 
3 meilleurs résultats de ton palmarès 2017
 
Médaille d’argent à Open international de Pologne
Médaille d’argent à Open international de Serbie
Médaille de Bronze au Tournoi International de Paris

Quatre questions à Anne-Caroline Graffe

Tes débuts ?
 
« J'ai découvert le taekwondo à Tahiti. Mon petit frère en faisait depuis un an ou deux. J'avais onze ans. A force de l'accompagner, cela m'a donné envie de commencer. Mon père était un champion de boxe. J'ai toujours apprécié les sports de combat. Le choix du taekwondo est venu come ça, j'ai suivi un peu le mouvement. J'ai tout de suite accroché. »
 
Tes plus beaux succès en compétition ? Une anecdote ?
 
« Mon plus beau succès, c’est certainement ma médaille olympique à Londres en 2012. Ironie du sort, alors que j’étais à l’aise, « dans l’instant présent » lors de mes premiers combats de ces olympiades, en finale je me suis crispée. J’ai perdu alors qu’elle n’était, à mon sens, pas plus forte que moi. Je me suis promise que plus jamais cela ne m’arriverait car cette défaite m’avait servi de leçon. Je reste évidemment très contente d’être la première Polynésienne médaillée olympique, peu importe la couleur de la médaille. »
 
Tes motivations ?
 
« Les valeurs du taekwondo les plus importantes sont le respect, la discipline et la modestie. Jusqu’à aujourd’hui, ce sont des valeurs qui me suivent. Elles me poussent à me remettre toujours en question, à ne pas me reposer sur les acquis et à rester modeste et humble. Je pense que cela me va bien. Cela s’explique par mon éducation et mon enfance en Polynésie. Ces valeurs, c’est ce qui m’a toujours motivée à persévérer dans cette discipline. »
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« Mon rêve serait de pouvoir revenir un jour à Tahiti mais la réalité c’est qu’il me faudra trouver un travail qui m’intéresse vraiment et qui me permette aussi de bien vivre. Je pense qu’il y a quelque chose à faire pour le sport en Polynésie même si pour l’instant je ne me pose pas trop de questions, je pense avant tout à ma carrière sportive. J’espère pouvoir participer aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. »





Les Trophées du Sport 2018 | 18th IVF Va'a | Coupe du monde de football 2018